1785 maladresses à éviter dans un livre

qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente
quartier désertique
quasiment incontrôlable
quasiment tous ensemble
quatre à quatre
que de
que de chemin parcouru depuis
que de me
que de nous
que du bonheur
question épineuse
qui la tenaillait
qui ne la quitte jamais
qui ne le quitte jamais
qui paye ses dettes s’enrichit
ramassé à la petite cuillère
ramassée à la petite cuillère
ramasser à la petite cuillère
rangé des voitures
rasant les murs, tête baissée
rassemblant tout son courage
rassemblant toutes ses forces
ratisser large
rayé de la carte du monde
rayons du soleil à travers le store
rayons du soleil qui filtrent à travers les lames
recevoir une douche froide
reculer en arrière
redemanda de nouveau
redemander de nouveau
réduire ses efforts à néant
réduit ses efforts à néant
réel bouleversement
réelles difficultés
refaire encore
réflexe instinctif
regard incandescent
regard perçant
regard pétillant
regarder la vie avec les yeux de l’enfance
réinventer sa vie
relation houleuse
relation privilégiée
relégué aux oubliettes
remède de cheval
remontée comme une pendule
remplir les tâches domestiques
remue ciel et terre
remuent ciel et terre
remuer ciel et terre
remuer la terre entière
remuer le couteau dans la plaie
rendez-vous phare
rendre gorge
rentrer à l’intérieur
rentrer dans l’adolescence
rentrer dans la vie
rentrer dans la vieillesse
repassant dans sa mémoire
repasse en boucle dans
repasser en boucle le film de sa vie
répéta la même chose
répétait la même chose
répéter la même chose
repoussé à une date ultérieure
repousser à une date ultérieure
réponse du berger à la bergère
repos bien mérité
repos réparateur
reprendre le chemin de l’école
reproduire la même
réputation sulfureuse
réserver d’avance
réserver son diagnostic
résolument tourné vers l’avenir
résonne comme un coup de tonnerre
ressasser toute la journée
respirait la joie de vivre
respiration haletante
respire la joie de vivre
respire la rigueur
respirer à pleins poumons
ressentir tout le poids de sa solitude
restauré avec goût
restaurée avec goût
résultat final
retenir d’avance
retinrent leur souffle
retint son souffle
retour aux sources
retraite bien méritée
réunir tout son courage
réunissait le charme de la campagne et de la ville
réunissait le charme de la montagne et de la mer
réunit le charme de la campagne
revendications légitimes
révisions déchirantes
revoir de nouveau
richesse conséquente
risque potentiel
rôle essentiel

16 Responses

  1. Amaral Correia dit :

    Pourrais tu m’aider a apprend a écrit des histoire

  2. Avoires dit :

    Beaucoup de ces expressions sont des pléonasmes : « 3au jour d’aujourd’hui »
    Beaucoup d’autres sont des métaphores : « peau de chagrin » . Cette expression ne me gêne pas puisqu’elle dit joliment que tout s’use…
    En quoi l’expression « charmante et exquise » : est-elle une maladresse ?
    « Barrière infranchissable » : n’ y a-t-il pas des barrières qui peuvent être franchies ?
    Si on « baisse le pavillon » c’est qu’on peut le hausser.
    Pourquoi est-ce une maladresse de dire « belle dentition » ? Une mauvaise , est-ce mieux ?
    Bon, les expressions imagent le discours. Il faut les choisir ou en inventer.
    Pourquoi ne pas revenir à des expressions tombées en désuétude comme
    Parfin, déparer, renarder, ad hoc ab hac ?…

    • Pascal Perrat dit :

      Que ce soit un pléonasme, une comparaison, une métaphore, une analogie, etc., à partir du moment où elle est reprise des milliers de fois par un peu tout le monde C’EST UN CLICHÉ, preuve d’une piètre imagination.
      En bon français, on dit d’une personne qu’elle a une belle denture comme pour l’engrenage d’une roue. Revenir à des expressions tombées en désuétude est une bonne idée si on est en manque.
      Amicalement. Pascal

  3. Françoise - Gare du Nord dit :

    Hou la la, je m’aperçois que j’en utilise
    Merci Pascal d’attirer notre attention

  4. Caroline BASCIANI dit :

    Bonjour, bonjour,
    Oui, oui, très utile et intéressant ! Un grand merci.

  5. Alain Granger dit :

    Merci Pascal, le stakhanoviste de l’écriture
    Très intéressant.

  6. oholibama. dit :

    Hello Pascal
    Eh bien, cela va devenir plus difficile…un creuse méninge en perspective.
    belle soirée.

  7. FANNY DUMOND dit :

    Merci Pascal de votre travail de bénédictin. Il s’avère vrai que j’en use et abuse et que je suis rouge de honte. Néanmoins, certaines sont des pléonasmes que l’on peut plus facilement traquer que ces expressions que l’on entend et lit même dans des romans édités.

  8. Tarrep dit :

    Je ne vais plus oser écrire😉

  9. Anne-Marie dit :

    Merci Pascal pour cet incroyable lexique. Un « vrai défi » pour nous, sous votre regard malicieux…

  10. Laurence Noyer dit :

    vue à couper le souffle

  11. Souris verte🐁 dit :

    🐀 Ces expressions en disent long : geler à pierre fendre ..
    Feu de tout bois… Flèche de tout bois.. et du bois dont on fait les flûtes !!!😀

    Parfois elles sont rassurantes notamment si
    elles étaient utilisées dans le langage courant ! Dans l’écriture c’est  » kif kif la bourrique  » ça vaut mieux que le  »du coup  » asséné et en boucle chez les chroniqueurs ! Ainsi que le  » bien évidemment » et une  »large majorité  » !!😏 Donc, continuons de nous promener dans les lieux communs… Je clichette … Tu clichettes …nous clichetons …
    Ta souris verte

  12. camomille dit :

    Très intéressant en effet, merci !
    Soyons vigilants et créatifs. L’efficacité devrait suivre…

  13. Sylvie dit :

    Quelle merveilleuse collection, cher Pascal ! J’en avais commencée une aussi, il y a quelques années, mais je suis très largement battue. Et j’ai failli écrire : beau tableau de chiasse ! 😁

  14. PM dit :

    Un grand merci Pascal, encore une fois un conseil formidable ! J’avoue que je ne savais pas qu’il y avait autant de maladresses! Pendant les ateliers on nous l’a répété tant de fois, mais 1785 ! Tu es incroyable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *