1785 maladresses à éviter dans un livre

rongé par les remords
rongé son frein
rongeait son frein
ronger son frein
rouages essentiels
rouge de honte
rouge comme une pivoine
roulait pas sur l’or
rouler sur l’or
rubis sur l’ongle
ruisseau aux reflets argentés
rupture douloureuse
s’adonner à
s’adonner aux délices
s’aérer la tête
s’avérer exact
s’avérer faux
s’avérer vrai
s’avérer vraie
s’éclipser discrètement
s’entendaient comme larrons en foire
s’entendre comme larrons en foire
s’esclaffer de rire
s’inscrire dans la durée
s’irradie de bonheur
s’unir ensemble
sa part d’ombre
sa vie a basculé
sa vie avait basculé
sa vie bascula
saigné des quatre veines
sang de navet
sans état d’âme
sans crier gare
sans queue ni tête
sans un regard sur le passé
sans une once de graisse
sauter en l’air
sauté de joie
sauter de joie
sauvé les meubles
sauver les meubles
scène d’anthologie
scènes d’anthologie
scintille à travers les feuillages
se comparaient entre eux
se concerter ensemble
se cotiser à plusieurs
se dérobe sous ses pieds
se faire de la bile
se faire son propre film
se glisser dans l’eau avec délice
se glisser sous la douche avec délice
se lever debout
se levèrent debout
se mettre au vert
se passa de l’eau glacée sur le visage pour effacer
se portait comme un charme
se porte comme un charme
se porter comme un charme
se réunir ensemble
se saigner des quatre veines
se sentir pousser des ailes
se serrer la ceinture
se sont succédé les uns aux autres
se suivent et se ressemblent
s’en donner à cœur joie
séance tenante
sec comme un coup de trique
secoué comme un cocotier
secouer comme un cocotier
secousse sismique
secret absolu
secret bien gardé
secret lourd à porter
séducteur irrésistible
sensibilité vive
sentait le souffre
sentiment de liberté absolue
sentiment indéfinissable
sentit la rage monter en
sérénité parfaite
séparés les uns des autres
serpentait jusqu’aux collines
ses démons intérieurs
ses heures de gloire
ses jambes à son cou
ses premières armes
ses quatre vérités
seul signe de vie
seule ombre au tableau
show d’anthologie
silence abyssal
silence pesant
silence religieux
sillonner en tous sens
sirotait son café
sirote un café
siroter un café
slow langoureux
soif d’aventures
soirée d’anthologie
soirée géniale
solidaires les uns avec les autres
solidaires les uns des autres
solitude extrême

16 Responses

  1. Amaral Correia dit :

    Pourrais tu m’aider a apprend a écrit des histoire

  2. Avoires dit :

    Beaucoup de ces expressions sont des pléonasmes : « 3au jour d’aujourd’hui »
    Beaucoup d’autres sont des métaphores : « peau de chagrin » . Cette expression ne me gêne pas puisqu’elle dit joliment que tout s’use…
    En quoi l’expression « charmante et exquise » : est-elle une maladresse ?
    « Barrière infranchissable » : n’ y a-t-il pas des barrières qui peuvent être franchies ?
    Si on « baisse le pavillon » c’est qu’on peut le hausser.
    Pourquoi est-ce une maladresse de dire « belle dentition » ? Une mauvaise , est-ce mieux ?
    Bon, les expressions imagent le discours. Il faut les choisir ou en inventer.
    Pourquoi ne pas revenir à des expressions tombées en désuétude comme
    Parfin, déparer, renarder, ad hoc ab hac ?…

    • Pascal Perrat dit :

      Que ce soit un pléonasme, une comparaison, une métaphore, une analogie, etc., à partir du moment où elle est reprise des milliers de fois par un peu tout le monde C’EST UN CLICHÉ, preuve d’une piètre imagination.
      En bon français, on dit d’une personne qu’elle a une belle denture comme pour l’engrenage d’une roue. Revenir à des expressions tombées en désuétude est une bonne idée si on est en manque.
      Amicalement. Pascal

  3. Françoise - Gare du Nord dit :

    Hou la la, je m’aperçois que j’en utilise
    Merci Pascal d’attirer notre attention

  4. Caroline BASCIANI dit :

    Bonjour, bonjour,
    Oui, oui, très utile et intéressant ! Un grand merci.

  5. Alain Granger dit :

    Merci Pascal, le stakhanoviste de l’écriture
    Très intéressant.

  6. oholibama. dit :

    Hello Pascal
    Eh bien, cela va devenir plus difficile…un creuse méninge en perspective.
    belle soirée.

  7. FANNY DUMOND dit :

    Merci Pascal de votre travail de bénédictin. Il s’avère vrai que j’en use et abuse et que je suis rouge de honte. Néanmoins, certaines sont des pléonasmes que l’on peut plus facilement traquer que ces expressions que l’on entend et lit même dans des romans édités.

  8. Tarrep dit :

    Je ne vais plus oser écrire😉

  9. Anne-Marie dit :

    Merci Pascal pour cet incroyable lexique. Un « vrai défi » pour nous, sous votre regard malicieux…

  10. Laurence Noyer dit :

    vue à couper le souffle

  11. Souris verte🐁 dit :

    🐀 Ces expressions en disent long : geler à pierre fendre ..
    Feu de tout bois… Flèche de tout bois.. et du bois dont on fait les flûtes !!!😀

    Parfois elles sont rassurantes notamment si
    elles étaient utilisées dans le langage courant ! Dans l’écriture c’est  » kif kif la bourrique  » ça vaut mieux que le  »du coup  » asséné et en boucle chez les chroniqueurs ! Ainsi que le  » bien évidemment » et une  »large majorité  » !!😏 Donc, continuons de nous promener dans les lieux communs… Je clichette … Tu clichettes …nous clichetons …
    Ta souris verte

  12. camomille dit :

    Très intéressant en effet, merci !
    Soyons vigilants et créatifs. L’efficacité devrait suivre…

  13. Sylvie dit :

    Quelle merveilleuse collection, cher Pascal ! J’en avais commencée une aussi, il y a quelques années, mais je suis très largement battue. Et j’ai failli écrire : beau tableau de chiasse ! 😁

  14. PM dit :

    Un grand merci Pascal, encore une fois un conseil formidable ! J’avoue que je ne savais pas qu’il y avait autant de maladresses! Pendant les ateliers on nous l’a répété tant de fois, mais 1785 ! Tu es incroyable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *