1785 maladresses à éviter dans un livre

faits concrets
fantôme imaginaire
farfouiller dans
fasciné par la beauté des paysages
fasciné par la splendeur des paysages
fauché comme les blés
fauché en pleine gloire
fauché en pleine jeunesse
fausse perruque
fausse rumeur
fausses rumeurs
faux prétexte
fendre la bise
fermé comme une huître
ferme détermination
ferme intention
feuilleton à rebondissements
fidèle à sa réputation
fidèle à son engagement
fidèle à sa promesse
fidèle au rendez-vous
fidèle comme un chien
fière comme Artaban
fier comme un paon
fier destrier
fierté légitime
fièvre acheteuse
figure emblématique
filer comme un lièvre
fin limier
finir complètement
finir en totalité
flèche de tout bois
flop retentissant
fondre comme neige au soleil
fou de bonheur
fou de joie
fourmilière humaine
forêt sombre et insondable
frais onéreux
franc succès
franchir la barre symbolique
franchir un cap
franchir une étape supplémentaire
fringuant sexagénaire
fringante sexagénaire
fripouille peu scrupuleuse
froid dans le dos
front fuyant
fructueuse collaboration
fruit de ses amours
fruit de son amour
fuir au bout du monde
fumait comme un pompier
fume comme un pompier
funeste destinée
gage d’une longue amitié
gardait religieusement
garder le cap
gelé de froid
gelée de froid
geler de froid
gestion parfaitement maîtrisée
giflé sur place
gonflé à bloc
gonfle les veines de son cou
gorgé de soleil
gorgés de soleil
goût exquis
goûter les charmes
grande pagaille
gravé dans sa mémoire
grimpé les échelons
grimper les échelons
grisé par son parfum
grosse baleine
habité par la peur
habités par la peur
haine implacable
hasard imprévu
haut gratte-ciel
haut lieu de son inspiration
haut lieu des festivités
havre de paix
hémorragie sanguine
heure pétante
heures pétantes
histoire chargée de souvenirs
horde de loups
horreur de la guerre
horreur indicible

14 réponses

  1. Avoires dit :

    Beaucoup de ces expressions sont des pléonasmes : « 3au jour d’aujourd’hui »
    Beaucoup d’autres sont des métaphores : « peau de chagrin » . Cette expression ne me gêne pas puisqu’elle dit joliment que tout s’use…
    En quoi l’expression « charmante et exquise » : est-elle une maladresse ?
    « Barrière infranchissable » : n’ y a-t-il pas des barrières qui peuvent être franchies ?
    Si on « baisse le pavillon » c’est qu’on peut le hausser.
    Pourquoi est-ce une maladresse de dire « belle dentition » ? Une mauvaise , est-ce mieux ?
    Bon, les expressions imagent le discours. Il faut les choisir ou en inventer.
    Pourquoi ne pas revenir à des expressions tombées en désuétude comme
    Parfin, déparer, renarder, ad hoc ab hac ?…

    • Pascal Perrat dit :

      Que ce soit un pléonasme, une comparaison, une métaphore, une analogie, etc., à partir du moment où elle est reprise des milliers de fois par un peu tout le monde C’EST UN CLICHÉ, preuve d’une piètre imagination.
      En bon français, on dit d’une personne qu’elle a une belle denture comme pour l’engrenage d’une roue. Revenir à des expressions tombées en désuétude est une bonne idée si on est en manque.
      Amicalement. Pascal

  2. Françoise - Gare du Nord dit :

    Hou la la, je m’aperçois que j’en utilise
    Merci Pascal d’attirer notre attention

  3. Caroline BASCIANI dit :

    Bonjour, bonjour,
    Oui, oui, très utile et intéressant ! Un grand merci.

  4. Alain Granger dit :

    Merci Pascal, le stakhanoviste de l’écriture
    Très intéressant.

  5. oholibama. dit :

    Hello Pascal
    Eh bien, cela va devenir plus difficile…un creuse méninge en perspective.
    belle soirée.

  6. FANNY DUMOND dit :

    Merci Pascal de votre travail de bénédictin. Il s’avère vrai que j’en use et abuse et que je suis rouge de honte. Néanmoins, certaines sont des pléonasmes que l’on peut plus facilement traquer que ces expressions que l’on entend et lit même dans des romans édités.

  7. Tarrep dit :

    Je ne vais plus oser écrire😉

  8. Anne-Marie dit :

    Merci Pascal pour cet incroyable lexique. Un « vrai défi » pour nous, sous votre regard malicieux…

  9. Laurence Noyer dit :

    vue à couper le souffle

  10. Souris verte🐁 dit :

    🐀 Ces expressions en disent long : geler à pierre fendre ..
    Feu de tout bois… Flèche de tout bois.. et du bois dont on fait les flûtes !!!😀

    Parfois elles sont rassurantes notamment si
    elles étaient utilisées dans le langage courant ! Dans l’écriture c’est  » kif kif la bourrique  » ça vaut mieux que le  »du coup  » asséné et en boucle chez les chroniqueurs ! Ainsi que le  » bien évidemment » et une  »large majorité  » !!😏 Donc, continuons de nous promener dans les lieux communs… Je clichette … Tu clichettes …nous clichetons …
    Ta souris verte

  11. camomille dit :

    Très intéressant en effet, merci !
    Soyons vigilants et créatifs. L’efficacité devrait suivre…

  12. Sylvie dit :

    Quelle merveilleuse collection, cher Pascal ! J’en avais commencée une aussi, il y a quelques années, mais je suis très largement battue. Et j’ai failli écrire : beau tableau de chiasse ! 😁

  13. PM dit :

    Un grand merci Pascal, encore une fois un conseil formidable ! J’avoue que je ne savais pas qu’il y avait autant de maladresses! Pendant les ateliers on nous l’a répété tant de fois, mais 1785 ! Tu es incroyable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS L'écriture créative

Catégories

Mon but : vous conduire vers le créateur inné qui est en vous

 


Sur ce blog on n’apprend pas à écrire un roman, des nouvelles ou des poèmes, on rétablit des liens rompus avec son imagination. On renoue avec sa créativité innée.
Les exercices inédits que j’invente, aiguillonnent l’esprit. Mon but est de conduire toutes les personnes vers le créateur plus ou moins claquemuré en elle.
L’enfant imaginatif avec lequel elles se réconcilient définitivement dès qu’elles se prêtent au jeu.

Après quoi, elles décident de mener le projet d’écriture qui leur convient.

 

Soutenir nos actions bénévoles

Quelques € peuvent faire des heureux

Devenir membre bienfaiteur

LA CRÉATIVITÉ EST ANCRÉE DANS

illustration de Bernard Leblanc

devenir Éveilleur d’idées®

NOS GÈNES 

Nous sommes tous capables d’actions créatrices. Cette créativité innée est pour une grande part le propre de l’homme.

L’objectif de l’exercice d’écriture créative que j’imagine chaque semaine consiste à prouver que tout le monde est capable d’écrire avec originalité et plaisir.
À révéler que chaque personne détient le pouvoir de créer, avec simplement du papier et un crayon. 

Grâce à vos dons

Grâce à vos dons nous menons régulièrement des actions bénévoles : 
–  actions pour la langue française
–  aide aux dyslexiques
– ateliers d’écriture à La Maison Rose à Bordeaux en soutien aux personnes frappées par le cancer.
– conseils aux auteurs débutants
– conférences.

On ne prétend pas former de nouveaux auteurs

Entre2lettres n’est pas une école d’écriture

Le concept Éveilleur d’idées ® ne prétend pas former de nouveaux auteurs. Ce n’est pas une école d’écriture de ceci ou de cela. Ou, comme aux États-Unis, un cours de « creative writing » institutionnalisé.

Les propositions d’écriture créative imaginées par Pascal Perrat n’apprennent pas à écrire un roman ou des nouvelles, ils enflamment l’imagination et marquent les esprits. C’est une grande cour de récréation hors les murs de toute école.

Les exercices d’écriture créative qu’il imagine et propose, frappent l’imagination des personnes qui écrivent.
Son but est de les conduire vers le créateur qui est en elles. L’enfant imaginatif avec lequel elles se réconcilient définitivement dès qu’elles se prêtent au jeu »

Après quoi, elles décident de mener le projet d’écriture qui leur convient.