1785 maladresses à éviter dans un livre

humour désopilant
hurler avec les loups
iconoclaste intransigeant
idées bien arrêtées
idées noires
il avait gelé à pierre fendre
il connaissait parfaitement la manipulation des armes
il crut ma dernière heure venue
il devint par la suite
il faut savoir tourner la page
il fit éruption dans sa vie
il gela à pierre fendre
il gèle à pierre fendre
il n’avait qu’une envie
il neige dehors
il pénétra longuement en elle
il restaient des places disponibles
il revoyait en pensée
il revoyait par la pensée
il ventait dehors
il y a anguille sous roche
il y avait anguille sous roche
île paradisiaque
îles paradisiaques
ils revoyaient en pensée
immense majorité
impératif absolu
importé de l’étranger
inaugurer l’ouverture
incontournable
infiniment émue
inondé de soleil
inscrit dans la durée
inscrite dans la durée
inséparable compagnon
interlocuteurs valables
irradié d’un bonheur intense
isolé du reste du monde
ivre de bonheur
ivre de fatigue
ivre de vie
ivres de bonheur
ivres de fatigue
ivres de vie
jamais mangé quelque chose d’aussi bon
jamais vu quelque chose d’aussi beau
jambes à son cou
jambes à son coup
jambes d’une longueur interminable
je crus ma dernière heure venue
je me suis aperçu à l’évidence
jeter l’argent par les fenêtres
jeune fillette
jeune homme plein d’avenir
joie exubérante
joie inespérée
joie non dissimulée
joie qui envahit
jouer avec le feu
jouer les Saint-Bernard
joueur invétéré
journaliste célèbre
joyeux capharnaüm
joyeux drille
joyeux drilles
jusqu’à sa dernière demeure
l’accouchement a eu lieu durant la nuit
l’âge de tous les possibles
l’alcool coulait à flot
l’âme chevillée au corps
l’âme sœur
l’amour est au rendez-vous
l’appétit d’un fauve
l’arbre qui cache la forêt
l’arrestation était éminente
l’association a été dissolue
l’atmosphère était lourde
l’attendait au tournant
l’avocat défendeur
l’azur de l’océan
l’effet d’une bombe
l’émotion était palpable
l’ennemi numéro un
l’envie irrésistible
l’étoffe d’un grand
l’étoffe d’un héros
l’expérience douloureuse de
l’herbe sous le pied
l’image que lui renvoyait son miroir
l’imprimante crache
l’ordre alphabétique est respecté
la balle est dans son camp
la balle était dans son camp

16 Responses

  1. Amaral Correia dit :

    Pourrais tu m’aider a apprend a écrit des histoire

  2. Avoires dit :

    Beaucoup de ces expressions sont des pléonasmes : « 3au jour d’aujourd’hui »
    Beaucoup d’autres sont des métaphores : « peau de chagrin » . Cette expression ne me gêne pas puisqu’elle dit joliment que tout s’use…
    En quoi l’expression « charmante et exquise » : est-elle une maladresse ?
    « Barrière infranchissable » : n’ y a-t-il pas des barrières qui peuvent être franchies ?
    Si on « baisse le pavillon » c’est qu’on peut le hausser.
    Pourquoi est-ce une maladresse de dire « belle dentition » ? Une mauvaise , est-ce mieux ?
    Bon, les expressions imagent le discours. Il faut les choisir ou en inventer.
    Pourquoi ne pas revenir à des expressions tombées en désuétude comme
    Parfin, déparer, renarder, ad hoc ab hac ?…

    • Pascal Perrat dit :

      Que ce soit un pléonasme, une comparaison, une métaphore, une analogie, etc., à partir du moment où elle est reprise des milliers de fois par un peu tout le monde C’EST UN CLICHÉ, preuve d’une piètre imagination.
      En bon français, on dit d’une personne qu’elle a une belle denture comme pour l’engrenage d’une roue. Revenir à des expressions tombées en désuétude est une bonne idée si on est en manque.
      Amicalement. Pascal

  3. Françoise - Gare du Nord dit :

    Hou la la, je m’aperçois que j’en utilise
    Merci Pascal d’attirer notre attention

  4. Caroline BASCIANI dit :

    Bonjour, bonjour,
    Oui, oui, très utile et intéressant ! Un grand merci.

  5. Alain Granger dit :

    Merci Pascal, le stakhanoviste de l’écriture
    Très intéressant.

  6. oholibama. dit :

    Hello Pascal
    Eh bien, cela va devenir plus difficile…un creuse méninge en perspective.
    belle soirée.

  7. FANNY DUMOND dit :

    Merci Pascal de votre travail de bénédictin. Il s’avère vrai que j’en use et abuse et que je suis rouge de honte. Néanmoins, certaines sont des pléonasmes que l’on peut plus facilement traquer que ces expressions que l’on entend et lit même dans des romans édités.

  8. Tarrep dit :

    Je ne vais plus oser écrire😉

  9. Anne-Marie dit :

    Merci Pascal pour cet incroyable lexique. Un « vrai défi » pour nous, sous votre regard malicieux…

  10. Laurence Noyer dit :

    vue à couper le souffle

  11. Souris verte🐁 dit :

    🐀 Ces expressions en disent long : geler à pierre fendre ..
    Feu de tout bois… Flèche de tout bois.. et du bois dont on fait les flûtes !!!😀

    Parfois elles sont rassurantes notamment si
    elles étaient utilisées dans le langage courant ! Dans l’écriture c’est  » kif kif la bourrique  » ça vaut mieux que le  »du coup  » asséné et en boucle chez les chroniqueurs ! Ainsi que le  » bien évidemment » et une  »large majorité  » !!😏 Donc, continuons de nous promener dans les lieux communs… Je clichette … Tu clichettes …nous clichetons …
    Ta souris verte

  12. camomille dit :

    Très intéressant en effet, merci !
    Soyons vigilants et créatifs. L’efficacité devrait suivre…

  13. Sylvie dit :

    Quelle merveilleuse collection, cher Pascal ! J’en avais commencée une aussi, il y a quelques années, mais je suis très largement battue. Et j’ai failli écrire : beau tableau de chiasse ! 😁

  14. PM dit :

    Un grand merci Pascal, encore une fois un conseil formidable ! J’avoue que je ne savais pas qu’il y avait autant de maladresses! Pendant les ateliers on nous l’a répété tant de fois, mais 1785 ! Tu es incroyable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *