1785 maladresses à éviter dans un livre

une taille de guêpe
une totale simplicité
une vague de nostalgie
une vague de tristesse
une valeur sûre
une végétation luxuriante
une véritable institution
une vie de bâton de chaise
une volée de bois vert
unis dorénavant
us et coutume
usé jusqu’à la corde
valeur phare
variable dans le temps
vaste étendue
végétation luxuriante
végétation luxurieuse
véritable Bérézina
véritable cacophonie
véritable casse-tête
véritable chasse aux sorcières
véritable exploit
véritable mine d’or
véritable œuvre d’art
véritable révolution
véritable révolution copernicienne
véritable rituel
véritable ruche
véritable tour de Babel
vérité de La Palice
vibrant hommage
victoire finale
vide sidéral
vidé de ses habitants
vidé son sac
vider son sac
vieillir dans le temps
vieux baroudeur
vieux cliché
vieux comme Hérode
vieux comme le monde
vieux comme Mathusalem
ville de tous les dangers
ville désertique
ville plurielle
viré au cauchemar
virer au cauchemar
viré sa cuti
virer sa cuti
vis-à-vis des autres
visage inondé de larmes
visage d’un ovale régulier
vitesse de l’éclair
vitesse grand V
vivre sa vie
vivre vaille que vaille
voir son petit quitter le nid
voix caverneuse
voix au chapitre
voler de ses propres ailes
vrai besoin
vrai casse-tête
vrai choix
vrai défi
vrai test
vrai tremplin
vrai virage
vraie bombe
vraie histoire d’amour
vraie réflexion
vraie rénovation
y aller par quatre chemins
yeux bleus comme l’océan
yeux braqués
yeux doux
yeux écarquillés
yeux émerveillés
yeux exorbités
yeux injectés de sang
yeux malicieux
yeux pétillants
yeux pleins de malice
yeux qui pétillaient
yeux qui pétillent

Je suis hors-n’homme. Un neuroatypique à dominance dyslexique. 
De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau.
Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris.
Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

Dans la boîte à outils d’écriture de Entre2lettres ® : le détecteur de clichés

16 Responses

  1. Amaral Correia dit :

    Pourrais tu m’aider a apprend a écrit des histoire

  2. Avoires dit :

    Beaucoup de ces expressions sont des pléonasmes : « 3au jour d’aujourd’hui »
    Beaucoup d’autres sont des métaphores : « peau de chagrin » . Cette expression ne me gêne pas puisqu’elle dit joliment que tout s’use…
    En quoi l’expression « charmante et exquise » : est-elle une maladresse ?
    « Barrière infranchissable » : n’ y a-t-il pas des barrières qui peuvent être franchies ?
    Si on « baisse le pavillon » c’est qu’on peut le hausser.
    Pourquoi est-ce une maladresse de dire « belle dentition » ? Une mauvaise , est-ce mieux ?
    Bon, les expressions imagent le discours. Il faut les choisir ou en inventer.
    Pourquoi ne pas revenir à des expressions tombées en désuétude comme
    Parfin, déparer, renarder, ad hoc ab hac ?…

    • Pascal Perrat dit :

      Que ce soit un pléonasme, une comparaison, une métaphore, une analogie, etc., à partir du moment où elle est reprise des milliers de fois par un peu tout le monde C’EST UN CLICHÉ, preuve d’une piètre imagination.
      En bon français, on dit d’une personne qu’elle a une belle denture comme pour l’engrenage d’une roue. Revenir à des expressions tombées en désuétude est une bonne idée si on est en manque.
      Amicalement. Pascal

  3. Françoise - Gare du Nord dit :

    Hou la la, je m’aperçois que j’en utilise
    Merci Pascal d’attirer notre attention

  4. Caroline BASCIANI dit :

    Bonjour, bonjour,
    Oui, oui, très utile et intéressant ! Un grand merci.

  5. Alain Granger dit :

    Merci Pascal, le stakhanoviste de l’écriture
    Très intéressant.

  6. oholibama. dit :

    Hello Pascal
    Eh bien, cela va devenir plus difficile…un creuse méninge en perspective.
    belle soirée.

  7. FANNY DUMOND dit :

    Merci Pascal de votre travail de bénédictin. Il s’avère vrai que j’en use et abuse et que je suis rouge de honte. Néanmoins, certaines sont des pléonasmes que l’on peut plus facilement traquer que ces expressions que l’on entend et lit même dans des romans édités.

  8. Tarrep dit :

    Je ne vais plus oser écrire😉

  9. Anne-Marie dit :

    Merci Pascal pour cet incroyable lexique. Un « vrai défi » pour nous, sous votre regard malicieux…

  10. Laurence Noyer dit :

    vue à couper le souffle

  11. Souris verte🐁 dit :

    🐀 Ces expressions en disent long : geler à pierre fendre ..
    Feu de tout bois… Flèche de tout bois.. et du bois dont on fait les flûtes !!!😀

    Parfois elles sont rassurantes notamment si
    elles étaient utilisées dans le langage courant ! Dans l’écriture c’est  » kif kif la bourrique  » ça vaut mieux que le  »du coup  » asséné et en boucle chez les chroniqueurs ! Ainsi que le  » bien évidemment » et une  »large majorité  » !!😏 Donc, continuons de nous promener dans les lieux communs… Je clichette … Tu clichettes …nous clichetons …
    Ta souris verte

  12. camomille dit :

    Très intéressant en effet, merci !
    Soyons vigilants et créatifs. L’efficacité devrait suivre…

  13. Sylvie dit :

    Quelle merveilleuse collection, cher Pascal ! J’en avais commencée une aussi, il y a quelques années, mais je suis très largement battue. Et j’ai failli écrire : beau tableau de chiasse ! 😁

  14. PM dit :

    Un grand merci Pascal, encore une fois un conseil formidable ! J’avoue que je ne savais pas qu’il y avait autant de maladresses! Pendant les ateliers on nous l’a répété tant de fois, mais 1785 ! Tu es incroyable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *