1785 maladresses à éviter dans un livre

dur fardeau de l’existence
écorché vif
écroulé de rire
écroulés de rire
effleurer d’un baiser
élan qui vient du cœur
électron libre
élevé vers le haut
élever vers le haut
elle revoyait par la pensée
elle accoucha pendant la nuit
elle fit éruption dans sa vie
elle lui jeta un regard vide
elle n’avait qu’une envie
elle, elle
éluda la question
éluder la question
évoluer dans le futur
émotion à son comble
émotion contenue
empreint d’histoire
en chair et en os
en connaît un rayon
en connaître un rayon
en deux enjambées
en extase
en paix avec elle-même
en paix avec lui-même
en pleine effervescence
en proie au doute
en quatrième vitesse
en signe de capitulation
en totale adéquation
en totale osmose
en tout bien tout honneur
en train de vivre un rêve
endroit idyllique
enfin libre et heureux
enjeu majeur
ennemi public numéro un
enquête difficile
entière responsabilité
entraîné irrésistiblement
entraînée irrésistiblement
entraînés irrésistiblement
entre deux eaux
entrée en fanfare
envahie par les mauvaises herbes
envie irrésistible
envoûté par le parfum
envoyé paître
épais brouillard
éperdument amoureux
esquisser un sourire
émotion intense
émotion palpable
et bien que de
et est descendu
et est descendue
et est montée
et est repartie
et est revenue
et mit mille
et puis d’abord
établissement pénitencier
étancher la soif
étroite collaboration
événement le plus marquant
événement majeur
excellence parfaite
excessivement beau
excessivement belle
excessivement jolie
excitée comme une puce
extrême vigilance
façade décrépite
faire l’impasse sur
faire boule de neige
faire bouillir la marmite
faire cavalier seul
faire feu de tout bois
Faire la pluie et le beau temps
faire le gros dos
faire parler la poudre
faire son apparition
faire son entrée dans le monde
faisait la pluie et le beau temps
faisait le gros dos
fait boule de neige
fait la pluie et le beau temps
fait parler la poudre

16 Responses

  1. Amaral Correia dit :

    Pourrais tu m’aider a apprend a écrit des histoire

  2. Avoires dit :

    Beaucoup de ces expressions sont des pléonasmes : « 3au jour d’aujourd’hui »
    Beaucoup d’autres sont des métaphores : « peau de chagrin » . Cette expression ne me gêne pas puisqu’elle dit joliment que tout s’use…
    En quoi l’expression « charmante et exquise » : est-elle une maladresse ?
    « Barrière infranchissable » : n’ y a-t-il pas des barrières qui peuvent être franchies ?
    Si on « baisse le pavillon » c’est qu’on peut le hausser.
    Pourquoi est-ce une maladresse de dire « belle dentition » ? Une mauvaise , est-ce mieux ?
    Bon, les expressions imagent le discours. Il faut les choisir ou en inventer.
    Pourquoi ne pas revenir à des expressions tombées en désuétude comme
    Parfin, déparer, renarder, ad hoc ab hac ?…

    • Pascal Perrat dit :

      Que ce soit un pléonasme, une comparaison, une métaphore, une analogie, etc., à partir du moment où elle est reprise des milliers de fois par un peu tout le monde C’EST UN CLICHÉ, preuve d’une piètre imagination.
      En bon français, on dit d’une personne qu’elle a une belle denture comme pour l’engrenage d’une roue. Revenir à des expressions tombées en désuétude est une bonne idée si on est en manque.
      Amicalement. Pascal

  3. Françoise - Gare du Nord dit :

    Hou la la, je m’aperçois que j’en utilise
    Merci Pascal d’attirer notre attention

  4. Caroline BASCIANI dit :

    Bonjour, bonjour,
    Oui, oui, très utile et intéressant ! Un grand merci.

  5. Alain Granger dit :

    Merci Pascal, le stakhanoviste de l’écriture
    Très intéressant.

  6. oholibama. dit :

    Hello Pascal
    Eh bien, cela va devenir plus difficile…un creuse méninge en perspective.
    belle soirée.

  7. FANNY DUMOND dit :

    Merci Pascal de votre travail de bénédictin. Il s’avère vrai que j’en use et abuse et que je suis rouge de honte. Néanmoins, certaines sont des pléonasmes que l’on peut plus facilement traquer que ces expressions que l’on entend et lit même dans des romans édités.

  8. Tarrep dit :

    Je ne vais plus oser écrire😉

  9. Anne-Marie dit :

    Merci Pascal pour cet incroyable lexique. Un « vrai défi » pour nous, sous votre regard malicieux…

  10. Laurence Noyer dit :

    vue à couper le souffle

  11. Souris verte🐁 dit :

    🐀 Ces expressions en disent long : geler à pierre fendre ..
    Feu de tout bois… Flèche de tout bois.. et du bois dont on fait les flûtes !!!😀

    Parfois elles sont rassurantes notamment si
    elles étaient utilisées dans le langage courant ! Dans l’écriture c’est  » kif kif la bourrique  » ça vaut mieux que le  »du coup  » asséné et en boucle chez les chroniqueurs ! Ainsi que le  » bien évidemment » et une  »large majorité  » !!😏 Donc, continuons de nous promener dans les lieux communs… Je clichette … Tu clichettes …nous clichetons …
    Ta souris verte

  12. camomille dit :

    Très intéressant en effet, merci !
    Soyons vigilants et créatifs. L’efficacité devrait suivre…

  13. Sylvie dit :

    Quelle merveilleuse collection, cher Pascal ! J’en avais commencée une aussi, il y a quelques années, mais je suis très largement battue. Et j’ai failli écrire : beau tableau de chiasse ! 😁

  14. PM dit :

    Un grand merci Pascal, encore une fois un conseil formidable ! J’avoue que je ne savais pas qu’il y avait autant de maladresses! Pendant les ateliers on nous l’a répété tant de fois, mais 1785 ! Tu es incroyable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *