1785 maladresses à éviter dans un livre

tombé dans la marmite
tombé par terre
tombée par terre
tombé sous le charme
tomber à pic
tomber par terre
tomber sous le charme
tonnerre d’applaudissements
tournant historique
tourne en boucle dans sa tête
tourne en rond dans sa tête
tourner en rond
tourner la page
tourner le couteau dans la plaie
tourner les talons
tous disparates
tous ensemble
tous les espoirs étaient permis
tous les espoirs son permis
tous les regards se tournèrent vers
tous les témoignages coïncident
tous ses amis peuvent en témoigner
tous ses amis pouvaient en témoigner
toutes les larmes de mob cœur
toutes les larmes de mon corps
toutes unanimes
tous unanimes
tout à fait différent
tout à fait différente
tout d’abord
tout de noir vêtu
tout de noir vêtue
tout de suite tombé amoureux
tout du gendre idéal
tout entier
tout et n’importe quoi
tout le poids de la solitude
tout naturellement
tout penaud
tout recommencer à zéro
tout simplement
tout de noir vêtu
toute de noir vêtu
toute honte bue
toutes disparates
toutes les larmes de son corps
toutes plus belles les unes que les autres
toutes voiles dehors
torrent tumultueux
traits dominants
tranché le nœud gordien
trancher le nœud gordien
transporté de bonheur
travail de fourmi
travaillé d’arrache-pied
très à cheval sur les principes
très sincèrement
très urgent
tressaillement imperceptible
tri sélectif
tristesse infinie
trou béant
tu m’en diras des nouvelles
tué dans l’œuf
un amour incommensurable
un avant et un après
un avenir tout tracé
un battement de cils
un beau jour il
un bel avenir devant elle
un bel avenir devant lui
un bel avenir devant soi
un bol d’air frais
un bon père de famille
un bonheur sans faille
un brin espiègle
un brouillard à couper au couteau
un bruit d’enfer
un calme olympien
un calme olympique
un candidat unique
un célibataire endurci
un chevalier d’industrie
un chien infecté de tiques
un choix cornélien
un consensus commun
un cri du cœur
un délicat bouquet de roses
un décor de carte postale
un drôle d’accoutrement
un écorché vif
un éléphant dans un magasin de porcelaines
un flot de larmes
un forum de discussion
un gouffre insondable
un goût d’amertume
un grand bol d’air frais
un grand chamboulement

16 Responses

  1. Amaral Correia dit :

    Pourrais tu m’aider a apprend a écrit des histoire

  2. Avoires dit :

    Beaucoup de ces expressions sont des pléonasmes : « 3au jour d’aujourd’hui »
    Beaucoup d’autres sont des métaphores : « peau de chagrin » . Cette expression ne me gêne pas puisqu’elle dit joliment que tout s’use…
    En quoi l’expression « charmante et exquise » : est-elle une maladresse ?
    « Barrière infranchissable » : n’ y a-t-il pas des barrières qui peuvent être franchies ?
    Si on « baisse le pavillon » c’est qu’on peut le hausser.
    Pourquoi est-ce une maladresse de dire « belle dentition » ? Une mauvaise , est-ce mieux ?
    Bon, les expressions imagent le discours. Il faut les choisir ou en inventer.
    Pourquoi ne pas revenir à des expressions tombées en désuétude comme
    Parfin, déparer, renarder, ad hoc ab hac ?…

    • Pascal Perrat dit :

      Que ce soit un pléonasme, une comparaison, une métaphore, une analogie, etc., à partir du moment où elle est reprise des milliers de fois par un peu tout le monde C’EST UN CLICHÉ, preuve d’une piètre imagination.
      En bon français, on dit d’une personne qu’elle a une belle denture comme pour l’engrenage d’une roue. Revenir à des expressions tombées en désuétude est une bonne idée si on est en manque.
      Amicalement. Pascal

  3. Françoise - Gare du Nord dit :

    Hou la la, je m’aperçois que j’en utilise
    Merci Pascal d’attirer notre attention

  4. Caroline BASCIANI dit :

    Bonjour, bonjour,
    Oui, oui, très utile et intéressant ! Un grand merci.

  5. Alain Granger dit :

    Merci Pascal, le stakhanoviste de l’écriture
    Très intéressant.

  6. oholibama. dit :

    Hello Pascal
    Eh bien, cela va devenir plus difficile…un creuse méninge en perspective.
    belle soirée.

  7. FANNY DUMOND dit :

    Merci Pascal de votre travail de bénédictin. Il s’avère vrai que j’en use et abuse et que je suis rouge de honte. Néanmoins, certaines sont des pléonasmes que l’on peut plus facilement traquer que ces expressions que l’on entend et lit même dans des romans édités.

  8. Tarrep dit :

    Je ne vais plus oser écrire😉

  9. Anne-Marie dit :

    Merci Pascal pour cet incroyable lexique. Un « vrai défi » pour nous, sous votre regard malicieux…

  10. Laurence Noyer dit :

    vue à couper le souffle

  11. Souris verte🐁 dit :

    🐀 Ces expressions en disent long : geler à pierre fendre ..
    Feu de tout bois… Flèche de tout bois.. et du bois dont on fait les flûtes !!!😀

    Parfois elles sont rassurantes notamment si
    elles étaient utilisées dans le langage courant ! Dans l’écriture c’est  » kif kif la bourrique  » ça vaut mieux que le  »du coup  » asséné et en boucle chez les chroniqueurs ! Ainsi que le  » bien évidemment » et une  »large majorité  » !!😏 Donc, continuons de nous promener dans les lieux communs… Je clichette … Tu clichettes …nous clichetons …
    Ta souris verte

  12. camomille dit :

    Très intéressant en effet, merci !
    Soyons vigilants et créatifs. L’efficacité devrait suivre…

  13. Sylvie dit :

    Quelle merveilleuse collection, cher Pascal ! J’en avais commencée une aussi, il y a quelques années, mais je suis très largement battue. Et j’ai failli écrire : beau tableau de chiasse ! 😁

  14. PM dit :

    Un grand merci Pascal, encore une fois un conseil formidable ! J’avoue que je ne savais pas qu’il y avait autant de maladresses! Pendant les ateliers on nous l’a répété tant de fois, mais 1785 ! Tu es incroyable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *