1785 maladresses à éviter dans un livre

un grand moment de solitude
un jeu d’enfant
un jouet entre ses mains
un joyeux désordre
un léger hale
un mauvais cauchemar
un mauvais moment à passer
un mélange confus de sentiments
un mélange de sentiments confus
un miracle de féminité
un moment hors du temps
un naturel romanesque
un nœud à l’estomac
un oiseau fendait le ciel
un pari fou
un pas de géant
un pas décidé
un pas léger
un pet de travers
un peu de douceur dans ce monde de brutes
un peu penaud
un remède de bonne femme
un rêve d’enfance
un saut dans le temps
un savant mélange de couleurs
un secret bien gardé
un silence abyssal
un silence religieux
un solide gaillard
un sommeil paisible
un soupir de dépit
un suppôt de Satan
un sursaut d’énergie
un travail de bénédictin
un vent de panique
un véritable éden
un véritable engouement
un vieux cheval de retour
un vrai casse-tête
un vrai panier percé
une allure d’enfer
une autre paire de manches
une beauté à couper le souffle
une bouffée de nostalgie traverse son regard
une chic fille
une cohue indescriptible
une cour des miracles
une créature de rêve
une décision juridique
une dernière touche à son maquillage
une détermination farouche
une écorchée vive
une élégante simplicité
une faim de loup
une farouche détermination
une fausse perruque
une fois son bac en poche
une fontaine à larmes
une grêle de coups
une guerre sans merci
une heure de temps
une hirondelle ne fait pas le printemps
une horde de sangliers
une idée derrière la tête
une idée germa dans sa tête
une imagination débordante
une journée inoubliable
une langue de vipère
une liaison tumultueuse
une lueur blafarde
une mince affaire
une mine de papier mâché
une multitude très diversifiée
une parenthèse enchantée
une petite maisonnette
une petite ruelle
une peur bleue
une place à part dans son cœur
une place à part entière
une preuve probante
une robe de couleur rose
une robe du soir élégante
une rare violence
une rue passagère
une sainte horreur
une sainte-nitouche
une saveur toute particulière
une sensibilité d’écorché vif
une sueur froide ruissela

16 Responses

  1. Amaral Correia dit :

    Pourrais tu m’aider a apprend a écrit des histoire

  2. Avoires dit :

    Beaucoup de ces expressions sont des pléonasmes : « 3au jour d’aujourd’hui »
    Beaucoup d’autres sont des métaphores : « peau de chagrin » . Cette expression ne me gêne pas puisqu’elle dit joliment que tout s’use…
    En quoi l’expression « charmante et exquise » : est-elle une maladresse ?
    « Barrière infranchissable » : n’ y a-t-il pas des barrières qui peuvent être franchies ?
    Si on « baisse le pavillon » c’est qu’on peut le hausser.
    Pourquoi est-ce une maladresse de dire « belle dentition » ? Une mauvaise , est-ce mieux ?
    Bon, les expressions imagent le discours. Il faut les choisir ou en inventer.
    Pourquoi ne pas revenir à des expressions tombées en désuétude comme
    Parfin, déparer, renarder, ad hoc ab hac ?…

    • Pascal Perrat dit :

      Que ce soit un pléonasme, une comparaison, une métaphore, une analogie, etc., à partir du moment où elle est reprise des milliers de fois par un peu tout le monde C’EST UN CLICHÉ, preuve d’une piètre imagination.
      En bon français, on dit d’une personne qu’elle a une belle denture comme pour l’engrenage d’une roue. Revenir à des expressions tombées en désuétude est une bonne idée si on est en manque.
      Amicalement. Pascal

  3. Françoise - Gare du Nord dit :

    Hou la la, je m’aperçois que j’en utilise
    Merci Pascal d’attirer notre attention

  4. Caroline BASCIANI dit :

    Bonjour, bonjour,
    Oui, oui, très utile et intéressant ! Un grand merci.

  5. Alain Granger dit :

    Merci Pascal, le stakhanoviste de l’écriture
    Très intéressant.

  6. oholibama. dit :

    Hello Pascal
    Eh bien, cela va devenir plus difficile…un creuse méninge en perspective.
    belle soirée.

  7. FANNY DUMOND dit :

    Merci Pascal de votre travail de bénédictin. Il s’avère vrai que j’en use et abuse et que je suis rouge de honte. Néanmoins, certaines sont des pléonasmes que l’on peut plus facilement traquer que ces expressions que l’on entend et lit même dans des romans édités.

  8. Tarrep dit :

    Je ne vais plus oser écrire😉

  9. Anne-Marie dit :

    Merci Pascal pour cet incroyable lexique. Un « vrai défi » pour nous, sous votre regard malicieux…

  10. Laurence Noyer dit :

    vue à couper le souffle

  11. Souris verte🐁 dit :

    🐀 Ces expressions en disent long : geler à pierre fendre ..
    Feu de tout bois… Flèche de tout bois.. et du bois dont on fait les flûtes !!!😀

    Parfois elles sont rassurantes notamment si
    elles étaient utilisées dans le langage courant ! Dans l’écriture c’est  » kif kif la bourrique  » ça vaut mieux que le  »du coup  » asséné et en boucle chez les chroniqueurs ! Ainsi que le  » bien évidemment » et une  »large majorité  » !!😏 Donc, continuons de nous promener dans les lieux communs… Je clichette … Tu clichettes …nous clichetons …
    Ta souris verte

  12. camomille dit :

    Très intéressant en effet, merci !
    Soyons vigilants et créatifs. L’efficacité devrait suivre…

  13. Sylvie dit :

    Quelle merveilleuse collection, cher Pascal ! J’en avais commencée une aussi, il y a quelques années, mais je suis très largement battue. Et j’ai failli écrire : beau tableau de chiasse ! 😁

  14. PM dit :

    Un grand merci Pascal, encore une fois un conseil formidable ! J’avoue que je ne savais pas qu’il y avait autant de maladresses! Pendant les ateliers on nous l’a répété tant de fois, mais 1785 ! Tu es incroyable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *