Vos textes sont souvent lus et appréciés

Savez-vous que les textes que vous publiez sur ce blog sont très lus
et souvent très appréciés ?
Par moi, bien sûr, mais aussi parmi le millier d’abonnés à Entre2lettres.
Les courriels que je reçois quotidiennement à ce sujet le confirment.

De nombreuses personnes redirigent parfois vos écrits vers Facebook et Twitter.
Pensez à les signer de façon à préserver leur paternité.

Cet engouement est une arme à double tranchant, car l’originalité de vos textes freine beaucoup les personnes qui ont envie d’écrire à partir de mes petits jeux d’écriture hebdomadaires.
Croyant qu’elles ne sont pas à la hauteur, elles n’osent pas poster leurs créations sur le blog. Si c’est le cas parmi vos amis, pensez à les encourager.

En général, nous avons plutôt tendance à sous-estimer nos capacités. Pourquoi sommes-nous prêts à croire n’importe quoi et pas en nous-mêmes ? C’est étrange, non ?

Méditez cela : “Suivant les principes d’aérodynamique et comme le prouvent les expériences menées en soufflerie le bourdon est incapable de voler. Les dimensions, le poids et la forme de son corps par rapport à l’envergure totale, rendent tout vol impossible. Et pourtant, le bourdon ignorant ces vérités scientifiques, vole !”

Idem, pour l’écriture, n’écoutez pas votre critique intérieur, accordez-vous le droit d’écrire comme bon vous semble.

Qu’importe si la syntaxe d’un texte n’est pas parfaite ou si quelques fautes d’orthographe ou de grammaire s’y trouvent, l’essentiel n’est pas là. L’essentiel c’est que votre créativité s’exprime et se développe.

Oser prendre des risques est un acte créatif.

 

6 Responses

  1. Marlene dit :

    Ma « technique » d’écriture c’est une non technique : la spontanéité.

    Je fais confiance au premier jet. Je laisse les mots s’échapper, s’imposer, se poser et s’organiser.

    Puis, à la première relecture je les pèse, les ajuste. A la deuxième, je les écoute, leur donne un rythme. Ensuite, je m’en détache.

    Peu m’importe, au final, que ce soit bien ou mal écrit. Le texte ne m’appartient plus. Et je ne crains pas le jugement des lexteurs puisque ce sont les mots, eux-mêmes, qui se sont écrits.

    Mais peut-être devrais-je apprendre une technique…?!

    Très belle fin d’année à tous…!!!!

  2. Jean de Marque (alias Jean Marc Durand) dit :

    Non, je n’imagine pas trop que mes textes puissent être lus, car je manque (mais pas cruellement… c’est un cliché)…de je ne sais quoi de … »confiance », de confiance en tous ces « lecteurs et.. trices inconnu(e)s nu(e)s ou habillé(e)s des autres et de soi et de toute cette littérature….de celle qui pourrait te faire douter de la qualité de tes propres ratures!

    Quand j’écris ça m’épate toujours et j’en fais, de joie..des pâtés..partout!

    Sinon pour changer un peu de vous parler des livres qui m’ont plu, j’évoquerai le dernier qui m’a débecquetté: « Les lubies d’Arthur » de Hervé Guibert. Ne me demandez pas pourquoi…l’odeur peut être!

    Sinon bonnes fêtes à ceux qui les aiment et bonnes réclusions à ceux qui ne les aiment pas.

    « Pour bien finir l’année, cultivons l’ermite de l’écriture en nous » Ernest Godillon, philosophe méconnu du XIV ème siècle picard.

    Les fruits de l’année nouvelle seront verbalement juteux… (enfin peut être pas les verbueux emmitouflages politico publicitaires!)

    Au plaisir de vous lire! Jean de Marque

  3. Soize dit :

    Écrire comme on respire. Peu importe que l’on soit asthmatique ou sportif de haut niveau avec un palpitant en béton. Ne jamais s’arrêter de respirer. Écrire à pleins poumons.
    J’approuve !
    Et en particulier le commentaire de Françoise :
    « il m’arrive d’être franchement admirative de certains écrits. Mais ce qui m’épate le plus, c’est, pour un même sujet donné, la variété des textes ».
    Belles fêtes à toutes et tous.

  4. Françoise - Gare du Nord dit :

    Il m’arrive de poster des écrits sur le site d’Entre2lettres et il m’arrive d’être franchement admirative de certains écrits. Mais ce qui m’épate le plus, c’est, pour un même sujet donné, la variété des textes. Le génie du cerveau humain qui innove toujours. Je profite de ce mail pour remercier S. de m’avoir fait découvrir l’écriture par les ateliers de P. et P de m’avoir permis de penser que je pouvais produire de l’écrit.

  5. urbanbike dit :

    Je plussoie comme disent les « djeuns »…
    Bonnes fêtes, Pascal…

  6. Marie-Ange dit :

    C’est tout-à-fait vrai !!! Lorsque je lis les textes des autres personnes je me trouve totalement nulle… et n’ose plus publier !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.