Une bonne astuce pour changer de monde

Installez-vous devant votre ordinateur ou un cahier et écrivez ce qui vous passe par la tête.
Concentrez-vous sur cette tâche et rien d’autre. Vous allez voir comme votre cerveau va changer de canal mental et oublier tout le reste. Même le repas qui m’est offert ce midi à l’hôpital…

1 Response

  1. Durand Jean Marc dit :

    Tout ce qui me passe par la tête, tout ce qui m’émeut, par exemple.

    Le café qui passe, ça m’émeut la mémoire, celle du jour à venir, la souvenance d’un travail oublié tous les soirs. Une vache aussi ça m’émeut. Alors que l’ours polaire me laisse de glace. Et le cheval, c’est pareil, cette andouille qui se laisse ferrer pour courir après la gloire des hommes. Aucun propriétaire,aucun envahisseur n’a jamais chevauché une vache. Du haut d’un chameau, Napoléon pouvait contempler les pyramides. Du haut d’une vache on aperçoit que des pissenlits. A remarquer que même si les pousses un peu tardives sont amers, la construction des pyramides a du s’avérer autrement âpre pour les esclaves. Mais, à propos, ferrait ‘on les esclaves..pour qu’ils dérapent moins ???? Suis je bête, il ne pleut pas là bas…c’est tout sec…pas de pissenlit à l’horizon…ni de vache.
    Enfin si, là, une grosse touriste qui est repassé 4 fois au buffet parce que c’est gratuit et qu’aucun camélidé ne parvient à transbahuter au pied de la tombe du Fanfaron. Elle est tellement pleine de toutes les crèmes qu’elle ne voit ni le Nil ni le sable. Le chameau dérape sur les papiers gras du car d’avant, se rattrape de justesse à un vieux chewing gum.
    Ah ces américains, combien de civilisations n’ont ‘ils pas sauvé! Les indiens par exemple! Les Yankees avaient gardé des réserves sur leur fond monétaire pour leur construire des musées! Après la paix, ils s’étaient mis à fumer la pipe qu’allumait leur fils.
    Les Chinois ont eux beaucoup fait pour la survie de la race canine!
    Les Japonais, à part trembler à la moindre alerte, on se demande ce qu’ils font là, à surveiller béatement nos failles terrestres.
    Les Français ont inventé le péage d’autoroute ce qui les situent très nettement en avance sur les indiens d’Amérique du sud qui n’en sont encore qu »au déboisement.
    Les Anglais sont débrouillards. Ils montrent une grande aptitude à se déplacer dans le « smog ». Ils ont aidé à libérer la France mais les écossais ont refusé d’utiliser les autoroutes, c’était trop cher.

    Bon ben, c’est pas tout ça, mais le café est bien passé, bien trop passé. Il a bouillu, il est foutu, passé de vie à trépas.

    Et ma tête, trêpanée, va encore oublier, les travaux à effectuer ce jour:

    Un joint du robinet à mots à changer???
    Une fuite au dictionnaire…un adverbe s’est évadé ???
    Un texte à repeindre ???
    Une isolation douteuse, risque de coup de froid ???
    Acheter nouvelles charentaises pour prévoir l »hiver prochain dans ma cabane, en Russie du Sud, entre Markof en Bareuil et Compiègnovsky ???

    Non, moi, je n’accepterai aucun fer… ils repasseront!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.