Pour répondre à vos questions

Paysage de l’Entre-deux-mers

On me demande très souvent où se trouve l’Entre-deux-mers, à quoi ça ressemble, ce qu’on y trouve, etc.

L’Entre-deux-Mers est un vaste territoire au Sud Ouest de Bordeaux, enserré entre la rive droite de la Garonne au sud, et la rive gauche de la Dordogne au nord, qui s’étend jusqu’au bec d’Ambès.

C’est la plus grande terre viticole du Bordelais. Fière de douze appellations d’origine contrôlée.
L’Entre-deux-Mers se distingue par de nombreuses bastides et cités médiévales, d’églises romanes, de châteaux, maisons fortifiées et de moulins. C’est un lieu idéal de balades touristiques et culturelles, au plus près de la nature. Ses magnifiques collines et coteaux boisés et plantés de vignes, font tout de suite penser à la Toscane. Les cyclistes y roulent en paix sur de petites routes enchanteresses.
Nous étions de passage dans l’Entre-deux-Mers, nous fûmes tout de suite séduits, nous y sommes restés.

On me demande aussi pourquoi je ne propose que les exercices que j’invente ?

Quand j’ai animé mes premiers ateliers d’écriture, je me suis inspiré de ce qui existait : écrire à partir d’une photo ou d’une image, un cadavre exquis, un calligramme, un acrostiche, etc.
J’exploitais alors les multiples procédés littéraires et trois livres remarquables :  » Lettres en folie » (1984), « Les petits papiers » (1991) de a Duchesne et Th. Leguay, et  » Petite fabrique de l’image » (1995) de Anne-Marie Garat, Jean-Claude Fozza, Françoise Parfait, Éditions Magnard.
Mais je n’aime pas le « prêt à jouer à écrire » le prémâché répétitif. J’ai vite abandonné ces modèles et inventé mes propres exercices d’écriture créative. Comme dans mon enfance, quand j’inventais déjà des jeux pour distraire mes petits copains.


Quand paraîtra l’édition papier de « Animer un atelier d’écriture éveilleur d’idées® » ?

Le 9e livre de Pascal Perrat

Mon 9e livre a été refusé par mes éditeurs précédents compte tenu de son nombre de pages, plus de 2000…
J’ai donc contacté un imprimeur à Bordeaux pour le réaliser, mais l’arrivée du virus a stoppé ce projet. Ce qui n’est pas un mal car la version numérique est truffée de fautes. Christine Macé l’a relu, je ne la remercierais jamais assez pour cet énorme travail bénévole.
En rectifiant les erreurs relevées par Christine j’ai bousculé la structure du livre numérique, Lionel Borie est en train de le remettre en forme. Si vous avez déjà acheté la version numérique rassurez-vous, vous pourrez bientôt charger gracieusement la version corrigée, je vous avertirai dès qu’elle sera disponible. Pour en revenir à la version papier, j’ai rendez-vous début septembre avec l’imprimeur. Fin septembre, cela « devrait le faire » 😊

Méli-mes-mots est remplacé par Verbes en verve

Plus d’article publié le mercredi. Mais, chaque mois, un condensé de brèves informations sur l’écriture, la littérature et la créativité, en général. Dans l’esprit de Brèves de créa.
J’avais choisi comme titre : « Méli-mes-mots », avec du recul j’ai trouvé que ce titre suggérait trop le fouillis, le bazar.  » Verbes en verve  » convient mieux.
J’avais pensé à :
Brûler la voyelle par les deux où 
En long, en marge et en travers
Le verbe est dans le bruit
Mettre les petits « a » dans les grands « A »
Le chant des phonèmes
Se remuer les S
Adverbe qui pourra !
Par monts et par mots
Méli-mes-mots
Verbes en verve

Quel est votre avis ?


Je suis hors-n’homme. Un neuroatypique à dominance dyslexique. 
De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau.
Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris.
Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

15 Responses

  1. Nicole Leclercq dit :

    Bonjour,

    j’aime beaucoup « par monts et par mots », l’idée de voyager avec et par l’écriture.
    J’aine aussi « Méli mes mots » pour le fouillis justement
    et « Verbes en verve »,sa sonorité et son côté joyeux.
    Belle soirée dans l’Entre-Deux-Mers »
    Nicole

  2. Kyoto dit :

    Je préfère Méli-mes-mots.

    Justement pour le fouillis dans mon cerveau, semblable aux parterres non entretenus qu’il faut désherber, cultiver, arroser pour y voir naître les plus belles pensées.

    Et pour la douce musique qui s’en dégage.

  3. 🐀 Souris verte dit :

    🐀 Les mots se sucent mais ne se ressemblent pas !😜

    Verbe en Verve 👍

  4. Sylvianne Perrat dit :

    Dans le même esprit que Entre Deux Mers et Entre 2 lettres, je propose ENTRE2BRÈVES

  5. RENATA dit :

    Bonjour à tous
    Moi j’adore « méli mes mots » car on ne sait pas ce qu’on va y dénicher , Surprise!!

  6. camomille dit :

    Verbes en verve (zen verve bien sûr) ça sonne bien et c’est subtil. Vous ne trouvez pas?

  7. durand JEAN MARC dit :

    Assez d’accord avec Antonio…méli mes mots sonne bien! Verbes en verve résonne mal! Meister Pascal, je vois ce nouvel exercice à peine déguisé, je propose quelque chose de gai, d’enfantin et de suffisamment général: PATATRACES! D’ici demain, en viendront d’autres!

  8. Pompelair dit :

     » En long, en marge et en travers  » permettrait le vagabondage dans tous les sens, droit devant, de travers, en mettant tout ce qu’on veut dans la marge.

  9. Antonio dit :

    Bonjour Pascal,
    D’abord, je me permets de rectifier ta géographie et rendre à la Dordogne la contribution de sa rive gauche pour asseoir confortablement ta belle région, le cul entre ses deux mers. 😉

    Quant à un condensé de brèves chaque mois, cela me ravit car j’adorais le format de Brèves de Créa.
    Donc, tu ne veux pas reprendre ce nom si je comprends bien.
    Moi j’aime bien le côté fouillis de la créativité, c’est souvent la vue de l’extérieur, comme quelqu’un qui arrive devant ton bureau et le voit en désordre, alors que pas du tout pour toi.
    Méli-mes-mots suggère pour moi tout ce que tu as envie d’y mettre de ce fouillis de créativité. Donc j’opte pour lui, même s’il est déjà mort-né.
    Perso, je n’aime pas la sonorité de Verbe en verve.
    Un peu longs les noms des premières propositions.
    Voilà, avec le plaisir de découvrir son contenu très prochainement.

  10. Catherine M. S dit :

    J’ai un petit faible pour
     » Par monts et par mots »
    qui fleure bon l’aventure en littérature. ..

  11. Nouchka dit :

    J’aime bien « Le chant des phonèmes »
    C’est poétique, ça se lit, ça se raconte, ça se chante

  12. pakitapom dit :

    preso j’aime bien « en long en marge et en travers »
    pourquoi: parce que :
    – si c’est long, on en aura pour un bon moment à se délecter, e c’est tant mieux
    – si c’est en marge , on se fera meme des seances off,.feremnts de glorieux avenirs
    – si c’est en travers, on aura aussi droit aux sentes herbues , aux souterrains et aux rudes chemins de montagnes…ou se trouvent les plus jolies fleurs …
    belle journée et au plaisir de vous lire

  13. Remande Marie dit :

    Bonjour Pascal,
    Mon préféré est Verbes en verve car porteur de sens et jeu avec la langue en parallèle et court et percutant d’un point de vue sonore je trouve
    Ne serait-il pas intéressant de mettre Verbe au singulier?
    Verbe en verve ou le Verbe en verve
    Dans ce cas Verbe a aussi le sens de langue, de parole (synonyme), ce qui élargirait le propos à la langue en général et pas aux seuls verbes qui n’en sont qu’un aspect. Qu’en pensez vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé