Parler pour écrire, c’est l’avenir

Comme vous le savez, je réponds individuellement aux personnes qui écrivent un texte à partir des exercices d’écriture créative que je propose le samedi.

Pour « rédiger » mes courriels j’utilise régulièrement Dragon, un logiciel qui traduit à l’écran mes paroles en mots. J’ai acheté une des premières versions, il y a environ 5 ans, après avoir reçu en coaching un romancier qui avait « rédigé » un brouillon sur PC avec cette application.

Parler à son ordinateur et voir les mots s’écrire tout seuls sur l’écran avait quelque chose de magique à l’époque. Même si, au final, le résultat était loin d’être parfait. À tel point, qu’on perdait beaucoup de temps à corriger d’innombrables erreurs. Mais aujourd’hui, parler pour écrire est presque devenu banal et performant sur de nombreux matériels informatiques, notamment les smartphones.

J’aborde ce sujet parce que Dragon de chez Nuance est de plus en plus opérant. Une fois votre profil vocal enregistré, c’est époustouflantL’application commet très peu de fautes, bien moins qu’un dyslexique, comme moi. Il vaut mieux toutefois passer son texte au correcteur d’orthographe, Dragon est encore loin d’être infaillible, mais vu ses progrès constants, il s’en approche…

Je suis d’ailleurs convaincu que bientôt on n’écrira nos livres qu’à l’oral. Personne n’écrira plus à la main ou avec un clavier. Le métier d’auteur aura radicalement changé. Un bon français et un vocabulaire riche seront toujours nécessaires, de bonnes connaissances générales aussi. Mais c’est tout.

Les auteurs ne devront plus développer et enrichir leur style d’écriture mais leur style de discours. Ils devront être meilleurs à l’oral qu’à l’écrit.

En ce moment même, je dicte cet article à mon ordinateur, comme si je parlais à un ami. Bientôt, il faudra raconter ses intrigues devant un écran comme devant un public et l’application se chargera de l’écrire

Une nouvelle ère s’annonce, celle du parler pour écrire. Si vous avez l’art de conter des anecdotes, si vous êtes un bon narrateur, une personne qui aime raconter des histoires aux autres, vous aurez toutes les chances de produire un best-seller

Au commencement était le verbe, à la fin aussi…

PS : je n’ai aucune accointance commerciale avec Nuance. Autre précision, j’utilise la version grand public, la moins chère.

Je suis dyslexique. Les mots trébuchent dans ma tête quand j'écris.  
Peut-être avez-vous remarqué une faute.
Merci de me la signaler : blog.entre2lettres (at) gmail.com 
Je corrigerai aussitôt.

14 Responses

  1. Grumpy dit :

    Dragon, ça va rouler pour toi avec :

    – ceux qui parlent :

    tout seuls, haut et fort, sans détour, de but en blanc, sans ambages, à brûle-pourpoint, à bâtons rompus, pointu, à la cantonade, à cœur ouvert

    – mais comment vas-tu te débrouiller avec :

    les beaux parleurs, ceux qui haussent le ton, qui crient pour se faire entendre, qui parlent par énigmes, sous la contrainte, du nez, dans leur barbe, dans le désert, ou pire : comme une vache espagnole…

    Tes préférences iront à ceux qui parlent d’or mais comment vas-tu te débrouiller avec ceux qui parlent pour ne rien dire ?

  2. Sylvianne dit :

    Dragon m’a piqué mon petit boulot. Il n’y a pas de faute !

  3. Grumpy dit :

    Félicitations à tous pour votre ardente défense du crayon et du papier. Je n’ai rien contre non plus. Cependant vous seriez bien aimables de faire savoir où l’on peut se procurer le crayon et le papier miracles avec lesquels vous écrivez en direct sur ce blog ?

  4. Sylvie W dit :

    Merci et bravo, Zéphyra, pour votre poème tout en douceur et en sensibilité. C’est une belle page d’écriture créative et littéraire.

    Les moyens matériels dont il est question ici ne sont que des outils, sans doute très utiles, mais libre à chacun de les utiliser ou pas, pour certaines choses et pas d’autres. On peut être « accro au smartphone » pour régler tout un tas de tâches matérielles quotidiennes et aimer écrire (créer) avec un crayon sur un cahier d’écolier. Où est la contradiction ? Pourquoi faudrait-il trouver toute nouvelle technologie géniale, formidable, époustouflante et l’utiliser tous azimuts ? Le cerveau humain aussi est un outil formidable, il nous donne l’esprit critique. Notion qui semble vouée à disparaître dans ce monde virtuel et uniformisé de toutes parts.

    • I.levasseuri dit :

      Toute nouvelle technologie n’est pas géniale, formidable, époustouflante mais c’est tout de même dans ce secteur que la créativité s’exprime le plus.
      Devient uniformisé qui le veut bien.
      Cordialement à Sylvie

  5. Grumpy dit :

    Je comprends très bien les arguments de ceux qui sont pour l’écriture « authentique », simplement on n’arrête pas le progrès avançant au galop surtout en matière de technologie, rappelons-nous ce qu’était le téléphone portable à ses débuts et regardons ce qu’il est devenu. Il en sera sans doute de même avec l’écriture par le son. Difficile de croire que les défenseurs de l’écriture papier n’utilisent pas de smartphone et n’en sont pas accros.

  6. Clémence dit :

    Au quinzième siècle, Gutenberg revolutionnait la retranscription manuelle…
    Six siècles plus tard, une autre révolution secoue le monde de l’écriture….

    Les lettrines mobiles de plomb n’ont jamais empêché l’écriture manuscrite…
    Technologie et gestuelle peuvent encore et toujours cohabiter, et c’est heureux…
    Certains domaines favoriseront l’une, certains domaines favoriseront l’autre…

    Et ne pas oublier qu’il suffit d’une panne de courant pour paralyser une région, un pays….

  7. Mélanie Talcott dit :

    Etant assez nulle à l’oral, ou plutôt à l’oralité, je me vois mal parler avec un ordi, aussi « expert » soit-il !

  8. Catherine M.S dit :

    J’avoue mon ignorance quant à l’existence de ce logiciel !
    C’est tentant…

  9. Isabelle D dit :

    Intéressant même si j’avoue, je n’ai jamais essayé et ne sait pas si j’oserais. J’écris beaucoup dans les salles d’attente, le train… pas sûr que mes voisins de siège apprécieraient 🙂 Alors espérons qu’il y aura toujours une petite place pour les auteurs sur papier ou sur clavier 😉

  10. Grumpy dit :

    J’ai fait connaissance avec ce logiciel tout récemment chez un rhumatologue. Heureusement, j’avais été prévenue au préalable, ça n’a pas suffi, j’ai quand même été sidérée de le voir à l’oeuvre. Je n’ai pas osé demander le nom du logiciel, par cet article me voila renseignée. Quel gain de temps pour par exemple un médecin, enfin des compte-rendus de visite et des ordonnances lisibles (même les noms de pathologie et de médicaments s’écrivaient à la perfection …) On peut l’imaginer dans toutes sortes d’utilisation.
    Je comprends le point de vue de Zéphira tout en défendant ce système épatant, il se pourrait que je l’acquière, je n’en aurais que moins mal à mes mains douloureuses et écrirais avec d’autant plus de plaisir.
    Ne serait-ce pas une solution fabuleuse pour que les élèves d’aujourd’hui apprennent sans douleur orthographe, grammaire et conjugaison, et que du coup, ils s’y intéressent ? Ça vaudrait sans doute la peine d’essayer ?

  11. I.levasseuri dit :

    Joli texte Zéphira, mais on n’arrête pas le progrès. Je me souviens d’un stage au CFPJ, il y a 20 ans, où Pascal Perrat nous disait que si on ne faisait pas preuve de plus de créativité stylistique des robots allaient bientôt écrire les articles à notre place.
    On s’est moqué gentiment de lui. Mais c’est arrivé !

  12. Zéphyra dit :

    Elle écrit au crayon à papier
    Depuis toujours.

    Le bruit de la mine qui casse.
    La taille des crayons.

    Vous avez écouté ?

    Elle écrit sur des carnets
    Depuis toujours.

    Le bruit de la mine qui court.
    La feuille déchirée.

    Vous avez entendu ?

    Elle écrira « à l’ancienne »
    Jusque la fin.

    Sur sa pierre tombale sera gravé
    « Ecrire, c’est parler en silence »

    Un robot peut-il le comprendre ?

    • laurence noyer dit :

      vivent le papier, les crayons, les plumes, l’encre, la calligraphie, l’écriture, le geste, l’amplitude, les néologismes, la typographie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.