On peut écrire un livre avec simplicité

lange-style-vocabulaireDans la plupart des manuscrits qu’on me demande de relire, je relève souvent une propension des auteurs débutants à s’exprimer avec un « phrasé » qu’ils ne maîtrisent pas. Pareillement pour le vocabulaire…
Tels les novices appelés à s’exprimer en public et abandonnant alors leur  » parler naturel « en croyant mieux faire, les apprentis en écriture renient leur écriture spontanée pour cultiver l’alambiqué.
C’est une erreur.
On peut écrire un livre 
avec simplicité, c’est même conseillé par les meilleurs auteurs.

Jean de La Fontaine :  » Un auteur gâte tout quand il veut trop bien faire. »

Paul Léautaud :  » La littérature n’a rien à voir avec la richesse du vocabulaire, sinon le plus grand des chefs-d’œuvre serait le dictionnaire. »

Paul Claudel : «  Les grands écrivains n’ont jamais été faits pour subir la loi des grammairiens, mais pour imposer la leur. » 

Votre écriture est une affaire très personnelle, vous devez préserver les mots et les tournures qui arrivent spontanément en écrivant votre récit. N’essayez pas de trop bien faire, « de faire joli « .
Écrivez votre livre sans fard, sans fioritures ni mots prétentieux, appliquez-vous plutôt à raconter une histoire intéressante pour vos lecteurs, le reste suivra naturellement.

100 Citations sur l’écriture

7 Responses

  1. Peggy dit :

    Bonjour. Puis-je ajouter la citation de Colette « Il faut écrire comme personne avec les mots de tout le monde ». Me permettez-vous de mettre entre parenthèses ‘Il faut »?

    Bon dimanche que je vous souhaite aussi ensoleillé que le nôtre en Ile de France

  2. durand dit :

    Ecrire simple…ouf, la vie est déjà si compliquée…pouf…pouf (onomatopées de la fatigue)… écrire comme ça vient, sans vraiment se soucier où ça peut bien aller…comment ça sera interprété….et qu’ils ne m’enquiquinent pas, toutes ces traductrices de sentiments obtus, ces fouilleuses de langues…

    Ma gorge d’écriture m’appartient avant tout! Vient qui souhaite trinquer avec moi des bulles de l’imagination, déraper du doux contrôle, de l’illusion d’un bon-parler…

    Ecrire simple…pour éviter de parler simplet!

    PS: La mouche sur l’écran semble me parler simplement de l’entretien de ses ailes. Ecoutez la mieux! Elle a autre chose à me raconter…et bien au delà du triste horizon de mon cadavre….une gigue…peut être!

  3. durant Virginie dit :

    Bonjour Pascal,
    Je te remercie pour ces mots simples et pragmatiques 😉 ! Tes conseils arrivent à point.
    Je profite de l été pour écrire.
    J écris l idée qui « me parle». Puis je me laisse porter. Je ne suis maître de rien. J ai l impression d être l intermédiaire entre mon imaginaire et mon stylo.

    A mon retour de vacances, je te rendrai une visite «mail» pour de te donner de mes nouvelles (elles sont très créatives 🙂 !!!)

    Bises,
    Bel été, Virginie

  4. Perrat Pascal dit :

    Merci Fabienne, bon séjour chez nos cousins

  5. Héloïse de la Sablonnière dit :

    Bonjour, je suis totalement d’accord avec vous, mais j’ai une question. Mois, j’écris très naturellement et instinctivement, mais, selon plusieurs personnes, j’écris avec un bon vocabulaire et j’ai de très bonne structures de phrases. Cet article ne s’applique-t-il donc pas à moi? Est-ce que c’est bien si je me laisse autant guider par mon instinct?

    Merci d’avance, Héloïse.

  6. Bonjour Pascal! je suis entièrement d’accord avec cette idée!Bonne journée. Amitiés.Salutations du Québec!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.