L’e-mail à la mer

Compagnons du verbe

C’est lors d’une conférence-débat sur la dyslexie chez les Compagnons du Devoir et du Tour de France à Nîmes que j’ai vraiment découvert le compagnonnage. Cette transmission du savoir-faire pratiqué depuis plus de huit siècles. Les jeunes gens, au cours d’un tour de France de plusieurs années, vont d’atelier en atelier afin d’apprendre à vivre leur métier auprès de leurs ainés et devenir compagnons.

Depuis, je me dis : Qui aura un jour l’audace de créer : Les compagnons du verbe écrire ?

L’e-mail à la mer…

Mystère de l’informatique : hier, j’ai reçu le message de Hubert Rippol envoyé en 2015…
7 ans plus tard, nous nous sommes enfin entretenus au sujet de son ouvrage et sur nos diverses activités. Si vous souhaitez découvrir, non seulement, le secret des créateurs, mais aussi le vôtre, je vous conseille vivement ce livre révélateur.


Conférence sur ce sujet

Vous m’en direz des nouvelles !

On me demande souvent quel est le livre que je suis en train lire. En ce moment, mon livre de chevet est un pavé de 1500 pages, toutes aussi captivantes. Si vous souhaitez écrire des nouvelles, c’est un modèle. Je vous le conseille vivement. Je suis arrivé à la page 963. Vous pouvez éviter les premières nouvelles concernant l’aviation en temps de guerre. Mais surtout pas les suivantes, quelle imagination !
Le dernier Houellebecq attendra encore un peu.

Contes de l’inattendu, Roald Dahl, Éditions Gallimard

Pêcher le scénario

J’ai écrit des scénarios pour des BD et des films d’entreprises, mais jamais pour le grand public.
Quand on ne l’a jamais fait, c’est difficile. Il y a des codes à respecter, des façons de présenter les dialogues, de penser les descriptions, etc. Le mieux, si l’on est novice, et de commencer par lire des scénarios, de découvrir comment c’est ficelé. Un choix considérable de scénarios de films français à télécharger au format PDF s’offre à nous sur le site des Lecteurs Anonymes

Tester son imagination en un minium de temps

Je suis hors-n’homme. Un neuroatypique à dominance dyslexique. 
De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau.
Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris.
Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

5 Responses

  1. Boyavalle dit :

    Je garde un souvenir émerveillé du recueil de nouvelles de Roald Dahl, Bizarre, bizarre. Du coup, je vais m’y remettre. 😊 Merci Pascal.

  2. 🐀 Souris verte dit :

    🐀On me demande souvent quel est le livre que je suis en train lire. En ce moment, mon livre de chevet est un pavé de 1500 pages, toutes aussi captivantes. ???
    S’il te plaît, peux-tu nous dire lequel ?

    Je viens de le séparer de ‘est ce ainsi que les femmes meurent’ de D.Decoin. l’apologie d’un nécrophile sans remord et le constat de la non assistance à personne en danger des 38 voyeurs… Ou l’inutilité ou… Bon! J’ai passé l’âge ! Ce D.D a le sens de la description à n’en pas douter… Je fais partie depuis peu d’un atelier de lecture et je me rends compte de la difficulté de conseiller… Mais curieusement on se retrouve souvent dans les déductions… La génération sans doute…

  3. Valérie dit :

    Les compagnons du verbe !!! Mais quelle idée magnifique 😍 je vais y réfléchir et on en reparle ? Amitiés. Valérie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.