La lettre d’accompagnement destinée à l’éditeur

Joindre une lettre d’accompagnement au manuscrit est primordial.

Elle doit répondre aux questions suivantes :
Quelle est l’histoire ?
Qui êtes-vous ?
Pourquoi voulez-vous publier cette histoire ?
De quoi parle votre histoire ?
Quels sont le thème et la problématique de votre histoire ?
En quoi est-elle originale ?
Est-ce que le personnage principal répond à cette problématique ?
Quels livres ou films ont-ils influencé votre écriture ?
Pour quelle raison adressez-vous votre texte à cet éditeur ?

Elle doit être courte


Une ou deux pages suffisent. Ne racontez pas votre roman en détail. Ce n’est pas un synopsis.
Résumez l’intrigue en quelques phrases, pas plus.
Vérifiez si votre lettre précise clairement ce dont vous parlez.
Quels sont les personnages, quel est le lieu (s’il est régional, cela peut être important), où se trouve le nœud de l’intrigue ?
Avez-vous un message à faire passer ? Lequel ?
Vous pouvez aborder aussi la raison du roman.
Pourquoi vous avez choisi ce thème, ces personnages, cette intrigue ?
Comment vous est venue l’idée d’écrire ?
Vous pouvez aussi parler de vos inspirations.
Si votre manuscrit s’inscrit dans un thème « à la mode », précisez-le. Un éditeur est un commerçant…


Si vous commentez cet article

Pour éviter que votre texte soit bloqué tel un spam, créez 2 fiches dans votre carnet d’adresses (contacts)

Une fiche : Prénom : Blogue.
Nom : Entre2lettres
Adresse messagerie : blog.entre2lettres@gmail.com

Une fiche : avec comme prénom : Blogue.
Nom : Association entre2lettres
Adresse messagerie : association.entre2lettres@gmail.com

2 Responses

  1. 🐀 Souris verte dit :

    🐀 Bonjour bonjour…
    Je vois souvent dans mes ateliers des ‘ écrivains’ qui viennent me demander le nom d’un éditeur. Il faut savoir que presque tous éditent à compte d’auteur. Dans ce cas, il suffit d’accepter les conditions.
    Être édité à compte d’éditeur est un miracle ! Un ange passait au dessus de ma tête ce jour -là… Donc je n’ai aucun conseil à donner vu que c’est une amie qui a envoyé 4 nouvelles à deux maisons d’édition.. C’est tout !
    Mais il faut savoir si l’éditeur à des représentants qui présentent les livres dans les librairies sinon, c’est un coup d’épée dans l’eau et il faut faire le boulot soi -même et ça, c’est une galère. Voilà voilà…

  2. Zeller dit :

    Bravo et merci pour cette bonne idée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *