615e exercice d’écriture très créative créé par Pascal Perrat

Exercice d'écriture très créative

C’est le premier bébé au monde né avec une fermeture Éclair dans le dos.
Confrontés à cette étrangeté surprenante, les pédiatres s’interrogent.

Inventez la suite

Pour éviter que votre texte soit bloqué tel un spam, créez 2 fiches dans votre carnet d’adresses (contacts)

Une fiche : Prénom : Blogue.
Nom : Entre2lettres
Adresse messagerie : blog.entre2lettres@gmail.com

Une fiche : avec comme prénom : Blogue.
Nom : Association entre2lettres
Adresse messagerie : association.entre2lettres@gmail.com


Voilà comment est née cette idée d’exercice

Recevez la compilation des exercices d’écriture créative publiés sur ce blogue depuis 2009.
Pour l’obtenir au format PDF faites un don de quelques € à l’association Entre2lettres.
Pensez à préciser votre demande d’exercices, vous recevrez un lien pour la télécharger.

45 Responses

  1. Urso dit :

    C’est le premier bébé au monde né avec une fermeture Éclair dans le dos.
    Confrontés à cette étrangeté surprenante, les pédiatres s’interrogent.

    … « Cette fermeture Éclair dans le dos de ce bébé nous avons réussi à l’ouvrir.
    Savez-vous ce qu’il y avait à l’intérieur ?
    Une photo de moi et de Brigitte Bardot. Très jeunes, nous étions en train de courir presque nus sur une plage abandonnée » …

    L’homme qui disait ces phrases à haute voix devant la glace de sa salle de bain c’était le grand chef sioux des pédiatres.
    Il préparait un discours qu’il devait donner cet après-midi devant un parterre de jeunes et moins jeunes confrères.

    Une idée « translucide » lui traversa l’esprit.
    Cette histoire de fermeture Éclair avec cette photo de BB ne pouvait tenir debout.
    Face à ses pairs il allait forcément passer pour un zigoto.
    Il pouvait simplement dire que malgré les recherches menées il n’avait trouvé aucune explication à l’étrange phénomène.
    Il décida ensuite d’aller dans la salle à manger se servir un grand verre de whisky japonais, avec une petite veste de citron.
    Cela lui ferait du bien.

    Alors qu’il était tout seul dans l’appartement, il entendit des pas étranges.
    Il se retourna et vit quelqu’un qu’il avait déjà aperçu quelque part.
    Ben oui c’était l’excellent Buzz l’Éclair qui le regardait avec tendresse et même de l’affection.
    Buzz lui dit :
    – N’ayez pas peur cher monsieur !
    Je me suis permis de venir chez vous.
    Le truc de la fermeture Éclair c’est ma pomme.
    Je mange trop d’éclairs à la barbe à papa, au chocolat vert et à la caverne d’Ali Baba. Je crois que c’est ça qui a déclenché en moi cette stupide idée.
    Regardez elle est là la fermeture, en la tirant prestement de sa poche revolver. Je l’ai retirée ce matin du bébé.
    Dans quelques instants, je vais l’accrocher à une proche étoile.
    Comme cela, dès qu’il y a un orage sur notre belle ville, elle va faire son job habituel – d’éclair – ah ah.

    J’étais un peu ému de voir Buzz l’Éclair chez moi. Je le remerciai de sa visite et d’avoir résolu le « problème ».
    – Allez au revoir me lança-t-il.
    Il traversa la fenêtre de la salle à manger, sans même qu’elle éclate en morceaux.
    À une vitesse vertigineuse il monta dans le ciel. Il disparut en quelques secondes.
    Une grande joie m’habitait. Le bébé n’avait plus à présent cet objet hideux dans le dos. Il pouvait vivre tranquillement avec ses parents.

  2. Magali dit :

    C’est le premier bébé au monde né avec une fermeture Eclair dans le dos. Confrontés à cette étrangeté surprenante, le pédiatre, la sage-femme et l’infirmière sont interloqués. Comment réagir face à une telle curiosité ? L’annoncer aux parents, sous peine de les affoler, n’est pour l’instant pas une option. Se diriger vers bloc opératoire pour remplacer la fermeture éclair par une vilaine balafre sur ce petit dos tout neuf non plus. Les 3 soignants s’observent en silence et leur regard en dit long : faut-il défaire la fermeture éclair ?

    Exténuée par le long voyage qui l’a conduite dans ce monde, la petite fille, car oui, c’est une fille, s’est glissée dans un sommeil abyssal. Comme hypnotisés, le pédiatre, la sage-femme et l’infirmière inspectent la fermeture incongrue comme on scrute les vestiges d’un temple grec, avec l’envie d’en percer tous les mystères. Qu’est-ce qui se dissimule dans ce corps peut-être prodigue ?

    Lovée dans les délices de la trêve qui succède au cataclysme de la naissance, la petite prend soudain une respiration ample et profonde. C’est alors que les premières dents de la fermeture éclair s’écartent, dévoilant un objet. Une petite boîte en bois précieux, colorée et ornée d’animaux grands et petits, à poils, à plumes ou écaillés, rassemblés sur fond d’une nature radieuse, comme dans un tableau de Gauguin.

    Dévoré de curiosité, le pédiatre approche une main tremblante de la boîte. Ses collègues ne font rien pour le retenir. Dans la pouponnière, le silence est roi. Seules les respirations régulières de la petite scandent la vie à intervalles réguliers.

    Dans la boîte, à côté d’une petite motte de terre insignifiante, les 3 collègues découvrent quelques mots griffonnés sur un papier grossier : « Il y a des millions d’années, quelque part sur la terre, un germe a percé la croûte de boue qui recouvrait le monde. La vie y a foisonné, avec abondance de plantes, d’arbres et de fleurs, et profusion d’animaux. Dans les océans, sur la terre, et dans les airs. Prenez soin de cette richesse comme de cette petite fille. Nourrissez-la, protégez-la et aimez-la chaque jour qui passe ».

    Avec la plus grande délicatesse, le pédiatre repose le mot dans la boîte. Il pince le curseur de la fermeture éclair entre ses deux doigts et le fait glisser vers le haut. Pour un peu, on le croirait en train de manier un bistouri ! Il est temps d’aller présenter la petite fille à ses parents. Comme elle est. Ce qu’on a pris pour une anomalie s’avère porteur d’un message universel, celui que doit nous rappeler la naissance de chaque enfant, le cadeau de toute nouvelle vie offerte par l’Univers.

    L’infirmière soulève le petit être avec précaution et le couve d’un regard reconnaissant. Elle franchit le palier de la chambre de la jeune mère dont le visage s’inonde d’un sourire éclatant : « Oh, voici enfin notre petite Gaïa ! », s’exclame-t-elle.

  3. françoise dit :

    C’est le premier bébé au monde né avec une fermeture Éclair dans le dos.
    Confrontés à cette étrangeté surprenante, les pédiatres s’interrogent et questionnent les parents :
    Le père se rappelle soudain que lors de sa petite enfance sa mère en lui mettant son pantalon lui avait coincé son pénis dans la fermeture éclair.Ils avaient dû faire appel à des sommités médicales qui après scanner, radio ,I R M,etc, etc, étaient arrivés à les séparer sans dommage pour le zizi mais la fermeture éclair fut inutilisable. Sa mère ne le pardonna jamais à son époux et deux ans après ils divorçaient .Bien sûr depuis ils ont tous banni l’usage des fermetures éclair .
    Alors quand il vit son bébé avec une fermeture éclair dans son dos il se trouva mal. Les médecins non sans peine le ranimèrent et conseillèrent à son entourage de le laisser au repos pendant quelques heures.
    Le lendemain à son réveil quelle ne fut pas sa surprise de savoir que son bébé n’avait plus de fermeture éclair dans son dos : un bain dans de l’eau javellisée avait fait disparaître le dessin.

  4. Dominique PORHIEL dit :

    C’est le premier bébé au monde né avec une fermeture Éclair dans le dos.
    Confrontés à cette étrangeté surprenante, les pédiatres s’interrogent.

    Congrès international de pédiatrie – maternité – société – économie

    Quand même, chers amis, ces progrès de la génétique … c’est extraordinaire ! Et je suis très heureux que vous m’ayez conviés aujourd’hui pour vous présenter …. Bla bla bla …..
    Je peux m’attribuer sans vergogne cette énorme avancée médicale et surtout sociale.
    Je me permets de vous rappeler ici, que dans des temps pas si lointains …. Bla bla bla …. Les femmes étaient obligées …. Enfin ! … ON était obligés de consentir aux femmes ce qu’on appelait alors un congé mat’ ou congé maternité c’est-à-dire plusieurs semaines d’arrêt de travail AVANT et APRES la naissance d’un enfant. Ce qui vous en conviendrez aisément …. Bla bla bla …. Etait fort préjudiciable à la bonne marche de nos entreprises.
    Mais c’est bien fini, toutes ces tracasseries inutiles !
    Désormais, sitôt l’ovule fécondé …. Hop ! dans le dos du dernier bébé qu’on ouvre comme un sac à dos justement.
    Et miracle ou presque, c’est le gamin qui porte son frère, sa sœur ou même un total inconnu ! Et si on si prend bien et avec assez de doigté … on peut même lui en coller deux ou trois des marmots !!!
    Que du bénéfice !
    C’est une sorte de bébé gigogne – style poupées russes !
    Vous conviendrez, chers confrères, qu’il s’agit là d’une grande avancée sociale !

  5. A dit :

    C’est le premier bébé au monde né avec une fermeture Éclair dans le dos.
    Confrontés à cette étrangeté surprenante, les pédiatres s’interrogent.
    Ce qu’ils ne savent pas, c’est que si le bébé fermeture éclair est le premier à être né avec cette bizarrerie, il n’est pas le seul à être pourvu d’un attribut !
    D’autres marmots, fraîchement sortis du ventre de leurs mères sont également munis de ces fantaisies occlusives.
    Il y a les bambins nés avec des verrous aux genoux, ceux avec des boutonnières aux yeux, les nouveaux-nés clapet au nez, sans oublier les bébés bâillon sur la bouche et les mioches fibules, opercules aux clavicules.
    Les pires, sont les bébés nés enchaînes…
    Tous ces enfantelets étaient venus peupler le monde sans qu’on puisse expliquer quoi que ce soit. On ignore ce qu’ils sont devenus. Il n’y a aucun article dans la littérature obstétrique. Rien. C’est une énigme…
    Ce que les pédiatres ne savent pas non plus, c’est qu’une nouvelle génération de bébés est sur le point d’arriver, ceux qu’on appellera les bébés ouverture.
    Certains naîtroent avec une clé dans la main, d’autres ne hurleroent pas en voyant le jour mais riroent de toutes leurs minuscules bouches édentées ! D’autres encore, auroent des ailes aux chevilles. Il y aura des bébés portes ouvertes dans leurs dos, les bébés passages et biens d’autres encore…
    S’ils avaient su cela, les pédiatres auraient changé de métier.
    Les bébés, ça reste un grand mystère… 

  6. Françoise Rousseaux dit :

    Oyez,oyez ! Il y a 2 jours, dans une maternité bretonne, un bébé est né avec une fermeture éclair dans le dos ! Cela paraît incroyable et pourtant c’est vrai ! Le bébé, un petit garçon qui pèse 3 kgs et mesure 51 cm, présente au milieu du dos une minuscule fermeture éclair.Selon les dernières nouvelles, cette potentielle ouverture était bien close à la naissance ; depuis, les pédiatres s’interrogent : doit-on essayer d’ouvrir ou bien , on colle un pansement par-dessus et on n’y touche plus, en attendant une possible rétractation. Par ailleurs, l’enfant se porte bien ; tous les examens ont été effectués et n’ont révélé aucune autre anomalie.
    Evidemment, sur les réseaux sociaux, c’est le buzz et chacun y va de son commentaire.
    – C’est un effet secondaire du vaccin anti-covid !
    – Mais non, au contraire, c’est un effet pernicieux de la maladie !
    – Rien à voir avec le covid ! Ce sont les perturbateurs endocriniens contenus dans la nourriture.
    – C’est la pollution !
    -Le manque d’eau !
    Jamais une fermeture éclair n’avait fait couler autant d’encre et de salive.
    La maternité est assiégée par les journalistes ; des quidams tentent de s ‘introduire à l’intérieur du bâtiment afin de tenter de voir l’enfant et qui sait, le photographier. Pour le moment, on parvient à les refouler, mais il est probable que l’un deux atteindra son but et qu’une photo sera publiée.
    Et puis, est-ce qu’elle fonctionne, cette fermeture éclair ? Est-ce qu’on ne pourrait quand même pas essayer de l’ouvrir ? D ‘ailleurs, « ils » ont certainement essayé, mais ne veulent rien révéler.
    Et si c’était le début d’une nouvelle pandémie ? Et si tous les bébés allaient naître avec une fermeture dans le dos…ou ailleurs ? Et les journalistes de se précipiter dans toutes les maternités, de s’introduire dans les chambres qui accueillent des nouveaux-nés, d’interroger les parents, les infirmières, les sages-femmes…Certains ont réussi à déshabiller des bébés pour scruter leurs dos !
    Le Premier Ministre a lancé un appel au calme ;
    -Toute la lumière sera faite sur cette affaire, a-t-il proclamé.
    Une petite usine de jouets dans le Morbihan vient de sortir un nouveau modèle de poupée avec fermeture éclair dans le dos. Les ouvriers se réjouissent, les commandes affluent ! Pour ne pas être en reste, les principales enseignes qui vendent des vêtements ne proposent plus que des hauts avec des fermetures dans le dos !
    Pour la prochaine rentrée littéraire, les romanciers s’inspirent de ce nouveau phénomène ; et des séries sont réalisées, où les personnages s’ouvrent et se ferment le plus naturellement du monde !
    Et là, franchement, je m’interroge : serais-je la seule à avoir remarqué que le jour supposé de la naissance du bébé zippé, c’était le 1er Avril ?
    Ou alors, je suis en train de rêver…

  7. RENATA dit :

    Cet enfant « fermeture éclair » fut le premier d’une longue série .
    On vit naitre des enfants avec un gros bouton sur le ventre qui ouvrait un tiroir , d’autres avec une porte basculante sur les fesses .
    Face à ces événements , les sachants se réunirent pour essayer de comprendre , trouver une origine , un remède .
    C’est un linguistologue , (nouveau métier créé suite à ces événements) , qui trouva la solution .
    Son enquête révéla le lien évident entre le langage habituel de certaines familles et l’interaction avec le fœtus , qui entend tout .
    Le papa du bébé fermeture éclair ne cessait de répéter à sa compagne enceinte , « tu m’as fait un enfant dans le dos »!!!
    La famille du bébé tiroir ne cessait de dire à la future maman « tu as un polichinelle dans le tiroir »!!!!!
    Celle du bébé à la porte basculante racontait avoir « une brioche au four »
    C’est la naissance d’un bébé dévissable au niveau de la taille qui éclaira tous ces mystères .
    En effet , la future maman répétait souvent qu’elle était comme un kinder  » la surprise est à l’intérieur  »
    Les bébés , par loyauté familiale , décidaient de ressembler à ce que souhaitaient leurs familles .
    Alors attention à ne pas dire , autour d’une future maman : « elle est en cloque , ou « elle a une côtelette dans le buffet » ou encore « elle est dans l’infanterie » . Les parents pourraient avoir de drôles de surprises à l’arrivée des futurs bébés .

  8. mijoroy dit :

    Lorsque le gynécologue présenta l’enfant, une fille à la maman, tous sage-femme comprise furent ébahis de constater, que la nouvelle venue avait une fermeture éclair dans le dos, de la nuque à la naissance du sillon fessier. Jusqu’ici la mère qui n’avait cessé d’abreuver toute l’équipe de pédiatrie de sa logorrhée interminable, resta coite.
    Lui revient en une fraction de seconde à la mémoire, ces mots terribles d’une vieille guérisseuse, une vraie sorcière oui, lors de son séjour à Quebraleῆa, petit village de l’Altiplano argentin :
    ─ Toi la blanche touriste qui parle plus qu’un moulin à paroles, tu as commis un sacrilège en rompant le vœu de silence dans la grotte dédiée à notre Pachamana (déesse de la Terre), ta pénitence sera d’avoir les lèvres cousues à la naissance de ton premier enfant et celui-ci naîtra avec la kundalini ( sillon de la colonne vertébrale) fermé par une fermeture éclair.
    La mère sentie des picotements sur le pourtour de ses lèvres et à la stupeur de tous, des coutures apparurent comme par magie et lui cousirent la bouche.
    La sorcière argentine avait ajouté que le sort ne serait rompu qu’à la majorité de l’enfant à condition qu’à chaque pleine lune la mère ouvre la fermeture éclair de l’enfant pour nourrir l’esprit de la Pachamana qui s’y serait logé, de feuilles de coca fraîches.
    Malheureusement, la sage-femme curieuse comme une pie, ne put résister à la tentation d’ouvrir la fermeture éclair et toute l’équipe se retrouva bouche cousue. Il en fut ainsi de tous ceux et celles qui s’aventurèrent soit par curiosité ou par jeu d’ouvrir la fermeture éclair de la jeune Rosita.
    Cette dernière rejetée de tous, même de sa propre famille qui la considérait comme une émanation maléfique du Diable, s’exila dans un village de la Cordillère des Andes où tout avait commencé. Elle éleva des lamas et appris à travailler leur laine. Rosita se lia d’amitié avec Dominga à qui elle expliqua sa malédiction. Malédiction éternelle car sa mère s’était suicidée honteuse de sa bouche cousue. Dominga, détentrice des dons de chamane qui se transmettaient de mère en fille dans sa lignée, invoqua dans un rituel de roue de la médecine, l’esprit de la Pachamana afin de demander à rompre le sortilège au premier baiser amoureux d’un gaucho. En effet Carlos Rojas, cousin de Dominga n’était pas insensible aux charmes de Rosita.
    D’où l’expression « Motus et bouche cousue » si on ne respecte pas le silence.

  9. 🐻 Luron'Ours dit :

    🐻 DESTIN D’EXCEPTION

    C’était le premier né avec une fermeture éclair dans le dos ; en maternité, on vint dans la chambre de l’ accouchée, infirmières, sage-femme, jusqu’au patron à tour de rôle autour de la pouponnière battaient des mains. L’enfant, prématuré, l’était aussi par l’intelligence. Tel Albert Einstein, il tirait la langue par défi, comme pour dire, comme Nougaro : je suis blanc de peau, mais je peux en changer. Je ne suis pas un ange, on peut m’ajouter des ailes tel un puppo, au mieux des élites comme une cigale. D’aucuns sont convaincus que ces diptères sont les descendants de cet Adam dont on a tiré une côte.
    🐻 Luron’Ours

    🐀 Déjà que je m’étais faite agrafée pour ce bébé, surtout pas une fermeture éclair! Que de pression !

  10. iris79 dit :

    C’est le premier bébé au monde né avec une fermeture Éclair dans le dos.
    Confrontés à cette étrangeté surprenante, les pédiatres s’interrogent.

    Des choses bizarres, inattendues, tordues, ils en avaient vu tout au long de leur carrière mais une fermeture éclair, qui plus est dans le dos, c’était une grande première .

    Bien évidemment personne ne voulut se risquer à ouvrir la fermeture. On fit appeler le chef de service qui prit sur lui pour garder une certaine contenance mais qui n’en menait pas large c’était évident. Il posa son pouce et son index sur la tirette et retint son souffle comme les trois personnes autour de lui penchés cérémonieusement au dessus du bébé. Chacun pouvait sentir l’appréhension des autres et voir sous la peau de leur cou la veine battre au rythme de leur peur respective.
    Le bébé ne disait rien, le silence était total, pesant et glacial.
    Il commença le plus délicatement possible à faire glisser la tirette et des gouttes de sang se mirent à perler sur la peau du bébé. Il suspendit son geste et déglutit pendant que les témoins bien malgré eux de cet événement se reculèrent bouche bée, horrifiés d’avoir peut-être blesser le bébé. Il décida d’arrêter cette exploration manuelle et demanda à ce que le bébé soit conduit en radiologie afin d’éclaircir ce mystère. Le bébé était d’un calme étrangement olympien. La maman s’impatientait de pouvoir enfin prendre son enfant dans ses bras. On pria la sage-femme de rassurer la mère pendant qu’ils allaient se dévouer à leur affaire. Il fallait rester discrets et éviter à tout prix que ce secret ne s’ébruite. Les clichés ne révélèrent rien d’anormal. L’anatomie de l’enfant était en tout point conforme à n’importe quel bébé.
    En tout point, enfin presque.
    Ils s’aperçurent que la fermeture était réversible. On voyait nettement à présent sur le cliché qu’une tirette se trouvait à l’intérieur, de l’autre côté de la fermeture comme si quelqu’un pouvait sortir du bébé en ouvrant à son tour la fermeture pour se libérer. Comme elle épousait parfaitement la colonne vertébrale, ils palpèrent les os en cet endroit avec une immense précaution et une délicatesse infinie. Alors qu’il touchait l’une des protubérances osseuses, on entendit nettement un petit clic comme ceux qui signalaient le processus d’ouverture des coffres forts. La sueur ruisselaient dans le dos de chacun des témoins et tout à coup, la fermeture se libéra. Une clé semblable à n’importe clé USB fut éjectée du corps de l’enfant et après un moment d’effarement, attérit dans la main du chef qui l’observa pendant plusieurs secondes.

    Il jeta un œil grave à ses camarades et se dirigea vers l’ordinateur du bureau adjacent. Les autres le suivirent pendant que la manipulatrice radio prenait soin de l’enfant ne sachant trop quoi faire de cette plaie dans le dos.

    Le médecin introduisit la carte dans son logement et des tas de données s’affichèrent à l’écran.
    Des photos, des vidéos de ce qui semblaient être la future vie de l’enfant juste né s’affichaient à l’écran. Sa vie et tous ces événements défilaient à une vitesse vertigineuse. Ils reconnurent la maman qui s’impatientait de revoir son enfant et ce qu’ils virent les saisit d’effroi.

  11. Coriandre dit :

    Le 1er Avril, une jeune femme donna naissance à des jumeaux : une fille et un garçon, deux adorables poupons à ceci près que le dos de la fille portait l’empreinte d’une fermeture éclair. Le pédiatre examina attentivement l’enfant, et interloqué, il répondit aux parents qui l’assaillaient de questions, qu’il s’agissait d’un cas rarissime qui susciterait des recherches approfondies sur la question.
    Seul, dans son cabinet, il réfléchit longuement. L’hypothèse qui lui vint à l’esprit était celle d’un cas de bébés siamois. Mais, au fond de lui-même, il savait très bien que cela ne tenait pas cliniquement, pour la simple raison que les siamois n’ont qu’un seul cœur alors que ces bébés semblaient parfaitement bien constitués, dépourvus de toute anormalité.
    Il rappela la mère de famille en se lançant dans une anamnèse poussée.
    La jeune femme lui fit le récit de sa grossesse.
    « Vous savez, Docteur, pendant six mois j’ai eu des douleurs ventrales intenses comme si mon corps était devenu une plateforme sportive pour athlètes en quête de performance ! Mon médecin m’avait rassurée en m’avertissant que les fœtus gigotaient en donnant des coups de pied ».
    Le pédiatre l’interrogea sur sa vie professionnelle.
    – Quel est votre métier, Madame ?
    – Je suis « apprentie cousette » dans une maison de couture car je suis passionnée de mode. Mais je suis en grande difficulté sur mon lieu de travail car ma patronne est psycho-rigide, revêche et pas pédagogue du tout. Figurez-vous, Docteur, je peine à coudre des fermetures éclair sur les différents vêtements, et là, les brimades déferlent sur moi dans l’atelier si bien que j’en fais des cauchemars. Dans mon sommeil, je menace mon employeuse de lui tatouer, sur sa bouche, à l’encre indélébile une fermeture éclair !

    Le pédiatre assez superstitieux lui rétorque :
    – Eh bien nous y voilà Madame, je crois que je vais pouvoir vous apporter des éléments de réponse.
    La mère de famille impatiente lui répond :
    – Et alors, Docteur ? Je vous écoute !
    – Vous savez, Madame, du rêve à la réalité, il n’y a parfois qu’un pas à franchir. Je pense que votre patronne vous a jeté un sort et qu’il se pourrait bien qu’elle pratique le vaudou.
    – Mais pourquoi, Docteur, c’est absurde !

    – Non, Madame, ne croyez pas cela, c’est plus courant qu’il n’y paraît. A mon avis, elle a voulu que l’un de vos jumeaux soit marqué du sceau de votre incurie. Je m’explique, vous n’arriviez pas à coudre ces fermetures éclairs, elle s’est donc vengée, de sorte que le dos de votre enfant vous rappelle définitivement votre inaptitude à la couture !

    – Mais c’est atroce, Docteur !
    En rentrant à la maison, elle fit part à son époux de sa visite chez le pédiatre.
    Le mari fort cartésien ne donna aucun crédit à la thèse du médecin.
    Que s’était-il passé, Chers lecteur(s), lectrice(s) ?
    Ces deux petits êtres avaient connu une vie intra-utérine très agitée du fait qu’ils étaient collés l’un à l’autre. Le garçon très vigoureux remua sans cesse pour se libérer de cette entrave d’où les vives douleurs ressenties par leur mère. Après leur séparation, le dos de la fille avait été meurtri et son frère, au fil des mois, essaya in utero de panser cette blessure en y dessinant une fermeture éclair. Ce très beau geste de solidarité fraternelle a eu pour conséquence d’adresser à leurs parents un signe de leur mémoire fœtale. Hasard ou synchronisation ? Le débat est lancé…

  12. camomille dit :

    Les pédiatres écarquillent les yeux et s’interrogent :
    – ???????????????????????
    Le bébé se met à hurler, et il hurle tellement fort qu’il en fait péter la fermeture éclair qui est dans son dos.
    Alors ça fait : zzzzrrrripppp et le parachute s’ouvre.
    Le bébé est propulsé violemment dans les airs.
    Et comme ça lui plaît bien de flotter dans les airs, il s’arrête de pleurer et il rigole.
    Sa mère tend les bras pour le récupérer, mais en vain.
    Elle crie : « au voleur… au voleur… Rendez-moi mon bébé » !
    Les pédiatres s’affolent :
    – Quelle histoire ! Quelle histoire !
    Ils tendent à leur tour les bras afin de rendre l’enfant à sa mère.
    Mais le bébé s’amuse trop bien et esquive habilement.
    Le père entre enfin dans la salle d’accouchement.
    – Où qu’il est le bébé ? dit-il à sa femme 
    – Là haut… Là haut ! Répond-elle en montrant le parachute du doigt.
    Le père, qui n’est pas bête, va chercher une échelle.
    Il grimpe sur l’échelle et au moment d’attraper le bébé : Wroooup ! Le bébé s’enfuit par la porte que le père (qui pourtant n’est pas bête) avait laissé ouverte.
    Cette histoire vous fait peut-être rigoler, mais elle n’est pas drôle du tout.
    Le bébé a bel et bien disparu dans les airs.
    La mère passe toutes ses journées les bras tendus à la fenêtre en scrutant le ciel.
    Le père s’est fâché avec son meilleur ami (qui est aviateur).
    et les pédiatres… et les pédiatres… ils s’interrogent !

  13. Grumpy dit :

    Depuis quelque jours les affiches d’une nouvelle campagne publicitaire, placardées dans le métro ou déroulantes dans des panneaux plexiglas aux alentours des centres commerciaux font beaucoup parler, dressent les cheveux sur les têtes ou donnent le hoquet.

    On ne peut pas les louper ni s’en désintéresser: elles sont parlantes, c’est le moins que l’on puisse dire.

    Les passants sont choqués et se posent des questions sur leur sérieux et leur véracité. Pourtant il faut bien l’admettre, elles font la promotion d’une toute nouvelle collection de vêtements pour les bébés 1er âge.

    La marque étant en grande difficulté financière à cause de la concurrence asiatique, son directeur commercial a demandé au créateur de frapper fort, il lui fallait une pub «innovante, qui secoue, du jamais vu même pas en rêve» quitte à choquer.

    Il faut reconnaître que le styliste de la griffe GROBḖBḖ n’y est pas allé de main morte et que son feutre n’a pas plus tremblé que son idée. Les couleurs sont violentes et contrastées, étudiées pour piquer les yeux et troubler le bon sens.

    On y voit un bébé bien propre, replet et rubicond, assis de trois-quarts qui sourit aux anges et salue de sa menotte ceux qui s’arrêtent pile là, bouche ouverte. Il exhibe le coté pratique de sa grenouillère, la nouveauté de l’année, un dos à fermeture éclair.

    Sur d’autres panneaux c’est sa petite sœur, rondelette et ravie, qui tripote sa fermeture éclair à elle, posée en travers du ventre juste au-dessous du nombril.

    . les modernes qui avancent vers le futur sans appréhension aucune disent «génial»

    . les plus âgés qui reculent vers leur passé disent « on en est donc déjà là ?»

  14. Catherine M.S dit :

    Ce matin-là, très très tôt
    Sur le quai du métro
    Mme Delachance est en pétard
    La ligne trois a du retard
    Elle s’assoit sur le banc public
    Au pied du mur en mosaïque
    A la station République
    Elle a froid, elle attend
    Quand …
    Elle avise une drôle de boîte en plastique
    On dirait qu’elle se déplace
    Son sang se glace
    Panique !
    Qu’y a-t-il dedans ?
    Mais oui ! Un bébé, un p’tit loustic
    Qui gigote doucement
    Où sont ses parents ?
    Personne à l’horizon
    Elle va tourner les talons
    Mais non !
    Elle ne peut pas le laisser là
    Elle le prend dans ses bras
    Ses doigts accrochent à un endroit
    Une fermeture Eclair
    Qu’elle glisse jusqu’en bas
    Un papier déchiré
    Tombe à ses pieds
    « Pas de maman, pas de papa
    Je m’appelle Ila
    Aimez-moi »
    Coup de tonnerre
    Elle manque d’air

    L’histoire ne le dit pas
    Mais Ila Delachance
    A vécu mieux qu’un roi.

  15. FANNY DUMOND dit :

    BURN OUT

    C’est le premier bébé au monde né avec une fermeture Éclair dans le dos. Confrontés à cette étrangeté, les pédiatres réunis dans la salle de réunion n’en finissent plus de se perdre en conjectures. À quoi pouvait-elle servir vu que personne n’était parvenu à la faire glisser.

    – Faudrait mettre un peu d’huile, suggère Martin, dit Tintin interne en première année de médecine.

    – Allons donc ! tu penses bien que j’y ai déjà pensé, répond d’un ton narquois l’éminent Professeur Tounemaïs.

    – C’est peut-être pour changer la peau du nourrisson et pour éviter de le laver, propose Louise, la sage-femme. À chaque fois, on lui met une nouvelle peau, comme quand on change de vêtements.

    – Eh, Louisette t’as fumé quoi ? Ne me dis pas que tu te shootes à l’éther ! Tu les trouves où les nouvelles peaux ? demande Tintin.

    – Ben, moi, ce que j’en dis, s’insurge Louise en haussant les épaules. C’était pour faire avancer le Schmilblick.

    – Que tout ça reste bien entre nous, ordonne le Professeur. Sinon ça va faire le tour du monde en trois minutes sur les réseaux sociaux.

    – OK ! Mais je dis quoi, moi, à la jeune maman ? demande Louise.

    – Chais pas, moi ! s’écrie Tournemaïs. Après tout c’est votre boulot, moi je n’ai pas que ça à faire, suis pas psy.

    – Elle est peut-être couturière et qu’à force de coudre des fermetures Éclair, ça lui a fait un tache de naissance à ce pauvre petit bout de chou ; comme quand les femmes enceintes ont des envies de fraises et qu’après le bébé en a une au beau milieu du front, réplique Louise.

    Tout à coup, elle entend une voie stridente, pareille à celle de la Castafiore, qui la réveille en sursaut dans son lit.

    – Mille millions de mille sabords de tonnerre de Brest ! Louisette il est temps que tu poses tes RTT, pense-t-elle en coupant le cordon ombilical de son radio-réveil.

  16. Jean Marc Durand dit :

    Ce jour-là, le professeur X230 était de service. Sacré gunéologue de l’année 3000, il naviguait entre les divers klinikos des multiples planètes de la coupole SSOuest.

    Il constata les faits. Le drôle de poupon possédait bien une antique fermeture éclair dans le dos. Il en avait vu bien d’autres mais là, ça dépassait les bornes mentales.

    Réunissant son équipe de krobots, il exigea qu’une enquête soit menée avec diligence sous protection, car les Kriroquois avaient tendance à sortir de leur réserve.

    On sortit toutes les fiches, on croisa les informations, on racla les précisions, on écarta les révélations. Les chemins de productions s’avéraient de plus en plus complexes depuis le cantonnement des guerres dans les salles d’espectacles réfrigérés. La libre circulation de la rougeole consommait beaucoup de ressources financières et matérielles et la vie d’Après coup peinait à s’installer durablement.

    En tant que chef du syndicat, le professeur X230 s’octroya une pause de 240 heures. Il s’envola jusque dans sa krabane au Kranada ou il pêcha de nombreux krabes roses qu’il kruizina dans une simple krasserole. Mais cronscient de ses responsabilités il gardait le krontact avec ses kroupes. Toutes les heures, il phonait pour suivre l’évolution de l’enquête. Et tout le monde le krompenait malgré sa légère imperfection de parlure.

    Allongé dans son psycranapé, le professeur songeait qu’il serait peut-être temps de visiter l’un de ses confrères et de se faire ôter ce bec d’ornithorynque le gênant, tant pour le professionnel que pour l’intime mité de sa sexcrualité. Évidemment, ça coûtait bonbon, mais 500Berlingots12 pralines, il pouvait se le permettre, surtout depuis que la reine d’Anglemer lui avait offert quelques bonnes actions pour les siennes.

    A 28h tapantes, le marteau réveil le somma de récupérer sa position verticale. Il était convoqué par Paul Pote, le chef énervé des krobots.

    Une réunion faramineuse était inscrite sur le nouveau programme, d’ici 30 secondes, dans la salle polyvaillante, celle permettant à chacun de dérouler ses idées, de les exposer, puis de les remballer en vue d’une prochaine joute.

    Le professeur utilisa le raccourci des urgences, caché derrière la cheminée. Tous les balternes suants s’étaient installé sur chacun des côtés de la table triangulaire. X230 flottait légèrement au-dessus d’eux, dans sa bulle de protection anti paludisme.

    001 prit la parole : « Cher Vénérable, nous nous en doutions, c’est encore un coup de la Vaste Banlieue »

    – Non, pas eux, pas eux ! murmura le professeur. Remontait dans son mémorial exponentiel, le crouvenir de cette banlieue bleue, gâchée par ces bipèdes incultes ayant violenté leur étoile, jusqu’à ce qu’elle tourne au violet. Déjà par le passé, la peuplade avait tenté d’envoyer à la Reine Matrice, un bébé, muni, dans le dos, de 4 malingres boutons nacrés. Celui-ci avait très mal supporté le transfert et la majorité des abats s’étaient dispersé dans la mucosphère et régalé les crocosores.

    Non aboya, le professeur ! Déjà à l’époque, nous leur avions expliqué que la méthode n’était pas fiable et surtout mal orientée, la tubulure existentielle de ces bipèdes, poeur, croumons, bestomac et autres basses évacuations se situant sur le devant du modèle et non derrière. D’où l’impossibilité chronique de les soigner, même pas de les guérir, juste de les maintenir en survie afin qu’ils demeurent utilisables pour trier les déchets de capsules, leur spécialité.

    « OKY dit 001, j’attends juste votre permission rédactionnée pour réexpédier le modèle déconvenue à ses expéditeurs. Merci Vénérable ! »

    Et il sortit de la salle polyvaillante, suivi de 002, 003, 004 … et tous les autres. 009, baissa le chauffage et ferma la porte avec son cadenas C.

    Le professeur X230, décrocha son intraphone. Il connaissait bien l’actuel président car ils avaient pendant leur études gardé les bovidés ensemble. Depuis, ils se chamaillaient souvent sur qui possédait la plus belle collection de cornes. Le président avait évidemment marqué son octonat en créant le Grand Amusée du Mufle et du Sabot. X230 lui exposa rapidement les faits et le président signa en souriant.

    Il savait comment manier les peuples. Et c’est pour cela qu’il régnait depuis 8 siècles sur toutes les galaxies.

    Lui, le premier, avait su soigner l’essentiel des maladies et leurs chroniques, il avait su doser les incertitudes et combiner les alliances.

    Et il est vrai que c’était bien lui le meilleur, l’universel: le Grand PHARVELU !

    • FANNY DUMOND dit :

      Un fabuleux voyage dans le futur où la longueur du temps est distordue et où rien n’a changé depuis la reine d’Anglemer. Bravo ! Jean-Marc pour votre imagination et vos savoureuses pitreries. Il faut faire vite pour déposer un com. en 2022 😉

  17. Laurence Noyer dit :

    DE ZIP A SCRATCH
    C’est le premier bébé au monde né avec une fermeture Éclair dans le dos.
    Confrontés à cette étrangeté surprenante, ses parents ne se démontèrent pas et décidèrent de l’appeler Zip.
    Il était tentant de tirer sur le curseur, et ils le firent avec précaution. TOCTOC
    Dès l’ouverture des premières dents, un son s’échappa SMACK
    Comme un long soupir, puis ATCHOUM, BRR
    Une dent supplémentaire ! AREU AREU
    Encore une : OUILLE ! AIE ! PINPON !
    Ainsi jusqu’à l’ouverture complète ALALA
    De la fermeture éclair OUAH
    Zip était une réserve d’onomatopées BOF
    L’avantage c’est que pour obtenir le silence CHUUUT
    Il suffisait de le refermer VLAN
    Le jour de ses 10 ans ses parents ayant fêté l’évènement APIBERSDAY
    Et se trouvant légèrement aviné ETGLOUETGLOU
    Appelèrent leur fils FRIC au lieu de ZIP
    En tirant le curseur et, BLING, BLING
    Des pièces d’or se mirent à tomber BADABOOM
    A 20 ans ZIP rencontra la fille VELPO
    Ils eurent un fils EUH
    Ils l’appelèrent SCRATCH

    • RENATA dit :

      En voilà un bébé extraordinaire ! souvenir des années 60
       » il faisait zip quand il tournait scratch quand il roulait brrrr quand il marchait …. » Claude François

  18. Nadine de Bernardy dit :

    C’est le premier bébé au monde à naître avec un fermeture éclair dans le dos. Confrontés à cette étrangeté les pédiatres s’interrogeaient, d’autant plus qu’une petite note sur la peau disait:
     » A n’ouvrir qu’en cas d’urgence  »
    Malgré leur curiosité dévorante, les hommes de science respectèrent la consigne, d’autant plus que monsieur et madame Velcro, les parents de la petite Fibule, ainsi qu’ils avaient prénommée leur premier enfant, interdisaient formellement que l’on touche à leur enfant.
    Celle ci grandit sagement, sa fermeture éclair poussant avec elle. Souvent sollicitée pour la laisser ouvrir, elle demandait calmement:
     » Est ce un cas d’urgence?  »
    Fibule devint une belle jeune fille fort courtisée, ses prétendant espérant découvrir le mystère dans un moment d’intimité. Nullement dupe, elle refusait aimablement et passait son chemin.
    Fibule savait depuis longtemps qu’un corps aussi exceptionnel ne devait pas être galvaudé par le premier venu. Devenir l’épouse de Dieu lui semblait plus adapté.
    Elle entra au couvent, prit le nom de Marie de la Persévérance.
    Après cinquante ans de dévotion sereine au milieu des soeurs, le moment était venu de rendre son dernier soupir. La mère supérieur, était assise à son chevet. Marie de la Persévérance lui demanda alors de bien vouloir ouvrir la fermeture éclair,
    La religieuse s’exécuta avec précaution et une sainte curiosité.
    Une fine peau apparut sur laquelle était tatoué:
     » Etes vous bien sûr que c’était une urgence ?
    Veuillez refermer après lecture  »
    La vieille soeur rendit son âme en paix, un sourire satisfait aux lèvres.
    Encore de nos jours, les obstétriciens parlent à leurs étudiants du cas de ce bébé à la fermeture éclair.

  19. Patricia dit :

    Une fermeture éclair, mais qu’est ce donc ?
    Je parierais que c’est une sorte de mutant né pour faciliter les opérations chirurgicales, dit l’un.

    Moi je crois plutôt qu’il s’agit d’un nouveau né qui n’a pas encore sa forme définitive. Quand il sera prêt a naître, il ouvrira sa fermeture et apparaîtra sous sa forme définitive. Ou bien avec une autre fermeture éclair.

    Vous n’y êtes pas du tout, a mon avis dit l’une, c’est un bébé vêtement.
    Qui pourra changer d’habit pour s’adapter selon les situations et passer incognito. Pour l’instant il n’a qu’un vêtement mais peut être qu’on ne voit pas les autres. Ils sont petit être en dessous.

    Pour moi, c’est un extra terrestre espion qui vient vous espionner. Qui fait ce qui se cache en dessous de ce pyjama ?

    Nous devrions l’étudier de plus près, et le garder en observation.

    La maman qui n’était pas loin leur dit : mais vous n’avez rien compris.
    C’est une ouverture pour qu’il puisse ranger son intérieur et y faire du ménage chaque fois qu’il sera nécessaire, ainsi il sera toujours optimum et protègé des intrus qui voudraient venir lui rendre visite et i causer des désagréments.

    Les médecins se regardèrent interloqués. Quelle vivacité. Mais oui, ça ne pouvait être que ça.

  20. Alain Granger dit :

    La sage-femme fut étonnée de ressentir une aspérité dans le dos du nouveau né. Lorsqu’elle le retourna elle ouvrit de grands yeux ronds en découvrant une fermeture éclair qui lui zippait le dos depuis la naissance du cou jusqu’à celle des fesses. Elle n’avait jamais vu l’effet se faire ainsi. Après que l’enfant ait crié et qu’elle l’eut nettoyé elle l’enveloppa dans un linge chaud puis elle appela génécologies et pédiatres du service. Tous regardaient le dos du nourrisson puis se regardaient sans oser faire le geste. En tant que médecin décisionnaire le génécologie se crut devoir être le géni de la situation. Il osa porter sa main gantée sur la languette faite de cartilage. Il fit coulisser la navette qui dissociait les dents de la même matière le long d’une bande de chair qui paraissait plus épaisse que la peau du reste du corps. Les regards dans l’assistance s’interrogeaient : allait-il découvrir une masse sanguinolente ou des organes bien dessinés sous cette enveloppe découverte ? Il n’en fut rien. Apparut alors à leurs yeux ébahis la peau d’un autre bébé. Lorsque le praticien dégagea les bras puis la tête, le nouveau bébé se mit à crier. Il fut à son tour nettoyé pour découvrir une autre fermeture éclair derrière son dos. Après milles précautions le génécologie accoucha de cinq bébés gigognes. Il déposa avec précaution les quatre enveloppes de chair sur la table en inox en les alignant suivant leur taille. Le plus petit d’entre les nouveau-nés se mit à sourire au praticien comme s’il venait de lui faire une bonne blague. Aussi minuscule qu’un prématuré et malgré son petit poids perdu dans le haricot qui le contenait, le bébé semblait en bonne forme. Il battait des jambes comme un footballeur impatient sur le point de rentrer sur le terrain. Les hommes en blanc, dont la majorité était femmes, se concertèrent. Les uns pensaient qu’il fallait sauver le plus petit tandis que d’autres arguaient qu’avec l’enveloppe complète la « créature » serait probablement plus forte. Le génécologie écouta le dialogue mais il opta pour la seconde hypothèse. Il remonta le mécanisme humanoïde pour reconstituer les cinq enveloppes. Il se pensa timbré mais il s’affranchit de cette considération pour envoyer paitre toutes ses certitudes afin d’accomplir sa tache. La matriochka fut reconstituée puis amenée à sa maman, une belle femme blonde aux pommettes hautes qui venait de migrer depuis peu des steppes russes, des environs de Kysyl, dans la petite république de Tyva au sud de la Sibérie. Les journaux se bousculèrent pour découvrir le phénomène et les gouvernements français et russes se disputèrent le droit de paternité de l’enfant, l’un plaidant le droit du sol, tandis que l’autre le droit du sang. En attendant de régler cette polémique, l’enfant souriait à la vie, il ne se faisant aucun mauvais sang.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *