Exercice inédit d’écriture créative 148

Chat

La personne qui convertit les chats en chiens Chiendans notre quartier,
est instamment priée de cesser son manège !

Donnez une suite à cet avertissement

14 Responses

  1. Clémence dit :

    La personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier, est instamment priée de cesser son manège !

    Conciliabule bête et méchant

    Par une nuit de pleine lune,
    Un chien-loup appela tous les chiens du quartier,
    Et leur tint à peu près ce langage :
    Ne trouvez-vous pas que notre chienne de vie
    Ne nous laisse que peu de temps agréables
    Pour nous prélasser, l’estomac repus
    Sur un carrelage par le soleil réchauffé?

    Ne trouvez-vous pas que les ordres aboyés par nos maîtres
    A nos oreilles claquent tels des coups de fusils :
    « Ici, aux pieds, coucher, attaque… »
    Jetez un regard sur nos ennemis jurés,
    Caressés sans fin, blottis sur les genoux
    Étendus de tout leur long,
    Ronronnant et poitrail au soleil
    Indomptés et indomptables
    Ivres de liberté

    Ne trouvez-vous pas que cette race
    Telle le chiendent
    Rogne de plus en plus notre territoire ?

    Ne trouvez-vous pas que….

    C’est alors que se leva une patte
    « Un portrait bien léché de notre vie de chien !
    Mais, Seigneur chien-loup,
    Que proposez vous afin que notre destinée
    Plus douce soit dans les temps à venir ? »

    Sage question, mon ami,
    J’en viens, j’en viens à la solution
    Faisons appel, voulez-vous,
    A une amie mienne, fidèle et dotée de pouvoirs
    Mais Carnaval devons attendre…

    En tir continu, les questions fusent :
    – Et pourquoi donc tant attendre ?
    – Et comment se nomme cette personne
    – Et d’où vient donc est cette amie ?

    Aisément vous la reconnaîtrez,
    Elle s’appelle Chienlit et croyez-moi
    Elle saura, dans sa boîte à désordre
    Quelques sortilèges puiser
    Afin que les chats du quartier
    Notre chienneté à leur tour partagent .

    Moralité : les chiens ne sachant pas encore lire, cet avertissement resta sans suite !

  2. Halima BELGHITI dit :

    La personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier, est instamment priée de cesser son manège ! Cela a assez duré comme ça ! Si cela continuait, nous prendrions des mesures drastiques à l’encontre de ce guignol. Son acte, répréhensible, a de graves répercussions dont il ne mesure pas les conséquences. Plusieurs plaintes ont été déposées contre X pour « détournement de race d’animal de compagnie ». Plusieurs convocations lui ont été envoyées qui sont restées sans réponses. Il crée un trouble de l’ordre public et de l’ordre des esprits. Les maitres ne reconnaissent plus leurs chats du chien des voisins. Enfin, le quartier ne peut pas être uniquement peuplé de chiens, voyons ! C’est insensé! Qui chassera les rats ? Et si les chats deviennent tous des chiens, qui va remplacer les chats ? Non, mais ce n’est pas possible ! Les chats sont des chats, et les chiens, des chiens. Cette personne est donc priée d’aller faire ce genre d’expérience ailleurs. Et en tant que maire de ce quartier, je crois pouvoir dire que je parle au nom de tous mes concitoyens. Ici, c’est un quartier familial paisible et respectable. Les hurluberlus de ce genre n’y ont pas leur place. Ici, les familles ont un chien, les célibataires et les personnes âgées, un ou plusieurs chats. C’est comme ça. Alors s’il n’y a plus que des chiens… Pourquoi vouloir changer l’écosystème de notre quartier et ne pas respecter sa flore et sa faune ? Non, mais pour qui vous prenez-vous, pour Dieu ? Si ce manège ne cesse pas immédiatement, la personne concernée devra en rendre compte devant le Conseil municipal. Celui-ci se donne le droit de prendre les mesures qui s’imposeront. Les riverains se sont déjà exprimés: pourquoi, questionnent-ils, ne pas essayer cette prodigieuse invention qui transforme les chats en chiens, sur son inventeur ? Avec un de chance, il pourrait se transformer…en chimpanzé. Cette proposition est à l’étude. Ceci est le dernier avis écrit avant intervention physique des forces de l’ordre.
    Halima BELGHITI

  3. Chien ou chat
    La personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier,
    est instamment priée de cesser son manège !
    En descendant la rue, Suzanne avait aperçu ce message accroché à un poteau. Elle en avait souri! Au croisement de la rue un autre petit papier avec le même texte était collé contre un volet que personne n’ouvrait jamais. Puis elle en vit un troisième juste avant d’entrer dans la boulangerie.
    Justement dans le magasin il était question de cette affiche. Il fallait peu de chose pour qu’une conversation s’anime rapidement chez la boulangère. C’est quand même bizarre dit une cliente j’en ai vu 5 en tout le long de mon chemin, et moi 3 répondit Suzanne et nous ne venons pas de la même direction il me semble. Ce sont des gamins qui ont fait ça ajouta la boulangère. Peut être, renchérit une autre dame qui attendait d’être servie, mais des enfants n’en n’auraient pas collés autant !…ah mais vous n’y êtes pas s’esclaffa le retraité qui venait juste d’entrer. Avez-vous regardé la date, quel jour sommes nous? Ben, dis la boulangère, que nous sommes stupides aujourd’hui c’est le 1° avril. Tout le monde éclata de rire, on s’est bien fait avoir, et le chat du voisin qui attend derrière la porte ressemble toujours à un chat ajouta le retraité. Et tout le monde de sourire devant cette réalité.
    Au repas du soir chez Suzanne, il fut question du fameux message. Patrick, le fils raconta qu’à l’école 2 petites filles avaient pleuré de peur de perdre leur chat, et d’ajouter moi je préfèrerai un chien c’est quand même mieux qu’un chat… ah non, s’esclaffa la mère j’aime trop mon minet… eh bien pour moi ce sera ni l’un ni l’autre ajouta le père, entre ce qu’il nous coute et le casse tête des vacances il peut se transformer en ce qu’il veut ! d’ailleurs où il est votre fameux chat? je viens de lui ouvrir la porte répondit le fils. Vois-tu mon fils si tu avais un chien tu ne te contenterais pas de lui ouvrir la porte, par tous les temps ce serait balade obligatoire avec Mr toutou ! allez rétorqua la mère changeons de sujet nous avons déjà assez parlé de tout cela !
    Le lendemain matin lorsque le père ouvrit la porte alors que toute la maisonnée dormait encore, son pied butta dans quelque chose qui émit un grognement. Pfff mais qu’est ce que c’est que ça ?! ce n’est quand même pas notre chat qui s’est transformé en chien ??? Manquerait plus que ça marmonna-t-il. Il essaya de le pousser avec la jambe pour le déloger du paillasson sans le faire aboyer, mais celui-ci n’avait aucune envie de partir. Et puis zut…..Suzanne se débrouillera.
    A 9 h lorsque Suzanne, ouvrit à son tour la porte, le chiot était toujours là, Jacques qui d’habitude dormait encore à cette heure–ci, l’avait on ne sait pourquoi suivie et s’esclaffa : chouette un chien. Regarde tu es pied nu répondit vivement la mère. Maman maman, on le garde, il est trop beau….on ne peut pas le laisser dehors. On se calme, dit la mère, je le rentre, je regarde s’il a un collier et le rapporte à son maître. Soudain elle s’arrêta, regarda autour d’elle, et le chat où est-il?… mais il n’est pas rentré hier soir. On s’en fiche du chat, p’être qu’il a été transformé en chien tu ne crois pas maman. Jacques entama une étrange danse pour fêter cette nouvelle.
    Après avoir observé le chien, la mère dû se rendre à l’évidence, pas de collier, pas de tatouage… maman on le garde, on le garde, hurla alors jacques en sautant d’un pied sur l’autre. Ne te réjouis pas rétorqua la mère, je ne suis pas sûre que ton père soit aussi enthousiaste! Pendant que Jacques alla lui chercher de l’eau et des croquettes pour chat, Suzanne partit à la boulangerie.
    Alors Mesdames vos chats ne se sont pas transformés en chiens, lança le même retraité que la veille. Plusieurs personnes laissèrent échapper un petit rire. Suzanne timidement prit la parole, eh bien mon chat n’est pas rentré et ce matin t sur le palier il y avait un petit chien ! ah ah la malédiction a frappé ne pu s’empêcher de dire le seul homme présent dans le magasin…. On ne vous a pas parlé d’un chien qui se serait sauvé demanda Suzanne à la boulangère. Ma fois non ! mais les nouvelles vont vite ici, si vous voulez vous pouvez accrocher une affiche là, au panneau : chat perdu, chien trouvé ! Vous avez raison, et Suzanne s’installa dans un coin pour rédiger son annonce.
    Le climat à la maison fut orageux toute la journée, entre Jaques qui n’arrêtait pas de reprocher à sa mère d’avoir écrit son annonce et d’être passé chez le vétérinaire, et le père qui se fâcha quand il vit que le chien était toujours là : non il ne voulait pas de clebs à la maison !… la mère, elle, se lamentait de ne pas avoir revu son chat !
    La vie à la maison fût pas mal bouleversée dans les jours qui suivirent. Il y avait le père qui passait la soirée à ronchonner, la mère qui ne pensait qu’à son chat, et Jacques qui: exultait le soir parce qu’il retrouvait son chien, et sautait de joie le matin parce qu’il retrouvait ses camarades auxquels il racontait et re-racontait la transformation du chat en chien! …ce qui lui avait permis de devenir du jour au lendemain l’idole de la cour de récré.
    Quelques semaines plus tard la vie à la maison était redevenue plus harmonieuse. Le père s’était habitué au chien, la mère ne pensait plus à son chat. Le plus dur fut pour Jacques, les copains avaient rapidement trouvé d’autres chats à fouetter….. et même si le chien était un merveilleux compagnon de jeu, chaque fois qu’il le pouvait il demandait discrètement à sa mère de sortir le chien!
    Geneviève T. de mesmotsdoubs

  4. Kamilee dit :

    La personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier est instamment priée de cesser son manège, il y a des choses mieux à faire que ça comme changer les cours de maths en cours de film, changer les cons en poissons comme ça plus de problèmes de pêche . Les cons seront tellement plus nombreux que les océans seront surpeuplés. Changer les dépressifs en personnes heureuses ou encore changer les machistes et sexistes en femme pendant une semaine pour qu’ils voient qui de l’homme ou de la femme est le plus fainéant. Alors maintenant laisser les chats en chats ou améliorer le monde au lieu de perturber nos amis les félins.

  5. Jaine dit :

    La personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier,
    est instamment priée de cesser son manège !

    Halte-là, véritable branlebas de combat,

    Jusqu’à porter plainte au commissariat,

    En un étrange silence d’anonymat

    Pour dénoncer l’œuvre de cet abject goujat…

    Cependant,

    Dans ce décor champêtre, joyeux apostolat,

    Habitaient dans l’insouciance chiens et chats.

    Et leurs maitres béats n’en faisaient pas un plat,

    Devisant de la vie et de ses aléas…

    Pourtant,

    Dans le bureau obscur situé non loin de là,

    D’ une institution de sœurs en noviciat

    Un monsieur pingre assurant l’économat,

    Pratiqua la nuit de sombres assassinats…

    Car,

    Estimant plus utile le chien et le chat

    Au service de la confection d’un plat

    Se transforma la nuit en vil renégat,

    Ces vies à quatre pattes, il les assassina…

    Sauf,

    Qu’une gentille âme du pensionnat,

    La bien dénommée « la petite sœur Béa »

    S’engagea dans un court et valeureux combat,

    Contrecarrant les méfaits de l’indélicat…

    En effet,

    précédent cet ingrat,

    toutes les nuits, elle s’emploie à convertir les chiens en chats,

    et vice et versa….

    Une vie se conjugue selon son débat…

    Jaine

  6. durand dit :

    La personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier, est instamment priée de cesser ce manège.

    Déjà, le coup de changer l’eau du poisson rouge en vinasse, ça n’était pas terrible, encore moins de métamorphoser mon voisin en cafard!

    Oui, je sais, la vie n’est qu’une éternelle mutation. Ce n’est pas une raison pour laisser n’importe quel abruti corriger sans cesse tout ce qui ne tient pas en place.

    Cette pauvre vache devenue folle à regarder passer les trains, elle qui ne souhaitait que doubler le tgv!

    Cet oiseau changé en horloge pour canidé, ce coucou transformé en réveille mâtin!

    Ce cochon rectifié en jambons, que de tranches de douleurs!

    Dites moi un peu, que diriez vous si tout à coup, on vous rapetissait en fourmi, hein, vous vous écraseriez ?

    Non, pour le moins…vous râleriez de devoir bosser, sans cesse pour la Grande Commumenotté. A charrier jour et nuit du matos pour nourrir tous ces oeufs.

    Participer à la Grande Hommelette, ça n’était pas votre truc. Faute de devenir un aigle, vous espériez qu’au moins, des ailes vous pousseraient.

    Une fois au moins, vous vous envoleriez vers un astre distinct, un devenir reluisant, une brosse quoi!

    Rester collé au plafond du réel ou se refondre dans une joyeuse mélasse ?

    Etre ou ne pas être chamboulé par l’écriture ?

  7. Nathalie dit :

    La personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier, est instamment priée de cesser son manège !

    Ici à Chatrouville, on paie en chats et chatons. La municipalité n’a pas dépensé plusieurs millions de chats en éducation de nos concitoyens pour autoriser le retour des niches fiscales ou autres filouteries de tous poils.
    Nous rappelons que la monnaie en chiens, au même titre que la monnaie de singe, est strictement interdite dans la circonscription. En conséquence, par son acte de laisse-majesté, cette personne est considérée hors-la-loi.
    Lorsque nous la démasquerons, il sera trop tard pour minauder et tenter de caresser les gardiens de l’ordre dans le sens du poil. La police l’enverra promener ! Et elle lui dressera un procès-verbal salé !

  8. DUMOUCHEL dit :

    La personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier,
    est instamment priée de cesser son manège ! Pour plus de compréhension, nous donnerions à cette dernière quelques chiens à héberger, soigner et entretenir pendant une semaine, puis, pour la récompenser des bons soins prodigués, nous lui laisserons quelques chats pour qu’elle découvre les joies des câlins, qu’elle apprenne a connaître ces merveilleuses bêtes et réagisse à leur utilité.
    Je sais que je suis une Mamie Ronchon, mais tout ces petits chats m’aident à me débarrasser des souris qui envahissent ma cave, et lorsque ces derniers « m’offrent » leur proie, même si elle est dans un sale état, je me réjouie toujours en me disant « Une de moins ! » Lorsqu’ils se réunissent le soir, quand je me couche, tout autour de moi, sur mon lit, pour me tenir chaud, c’est également un grand bonheur pour une femme seule et sans visite !
    Je vous remercie donc de votre compassion.

    Votre « petite vieille » du quartier

  9. Sabine dit :

    La personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier,
    est instamment priée de cesser son manège !
    « Très bien, dit le maire. Il ne reste plus qu’à publier ces affiches. En attendant, je vais mener ma petite enquête. »
    Mr le maire enfourcha son scooter et visita le vétérinaire. Mais il revint bredouille. Le vétérinaire a une clientèle honorable dont les chats n’auraient pas l’audace de se prendre pour un chien !
    Direction l’école, où le directeur en rit encore : ce n’est pas l’école des sorciers ! Les enfants n’ont pas de baguettes magiques qui transforment les animaux.
    Désemparé, Mr le maire décide d’arpenter sa petite ville à pieds. Il faut trouver le coupable. Et sans tarder, car sans les chats, la ville sera vite envahie par les souris et les rats.
    Il y passa le reste de la journée. Les passants interrogés, les mères de famille menacées, les chiens harcelés…Rien, rien, rien. Mr le maire remarqua une petite vieille au milieu d’une impasse. En s’approchant, il vit qu’elle nourrissait une tripotée de chats. Quelle ne fut pas sa surprise ! Elle donnait aux chats des croquettes pour chiens. Une fois repus, les chats repartaient en aboyant ; arrivés au bout de l’impasse, ils étaient devenus chiens.
    – Mais que faites-vous, malheureuse ? s’écria Mr le maire.
    Il s’aperçut rapidement que la petite vielle ne voyait plus grand-chose et qu’elle était sourde comme un pot. Elle ne savait même pas que les chats devenaient chiens.
    « Au prochain conseil d’administration de la mairie, il faudra proposer de fournir des croquettes pour chats à la petite vieille, pensa le maire. Sinon nous risquons qu’elle se trompe souvent de croquettes. »
    ©Margine

  10. ourcqs dit :

    CHAT suffit !!!
    Il faut reconnaître que tous ces CHATS loupés, CHATS pîtres ricaneurs, CHATS rognes odieux, CHATS pardeurs, peuvent faire CHAT virer les bonnes volontés. Aucun humour à la CHAT plin ,pas de couleur style CHAT gall, aucune culture, CHAT eaubriand, CHAT kespeare oubliés depuis longtemps, que du CHAT rabia.
    Faut pas CHAT rrier !! je vais retrouver mes CHAT rentaises, un verre de CHA blis pour noyer ce CHAT grin d’incompréhension avec Chat win et tous mes amis
    CHAT rpey.

  11. DUMOUCHEL dit :

    La personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier,
    est instamment priée de cesser son manège ! Dans le cas contraire, nous nous verrions dans l’obligation de changer cette dernière en chien « court sur patte, avec des poils très longs » afin qu’il nettoie nos rues. Est il nécessaire de vous rafraîchir la mémoire ? En cette période sombre de pénuries alimentaires, il est de notre devoir de vous remémorer que chaque insecte, oiseaux, lapin et même souri, est un délice à notre palais.
    Ceci n’est qu’un simple avertissement, mais rappelez vous que votre châtiment, qui servira d’exemple pour les « prochains » brigands, sera sans appel et sans retour à la « normale » possible.

  12. Christine Macé dit :

    La personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier,
    est instamment priée de cesser son manège !

    Ça fait déjà trois semaines que ça dure ! Le premier cas, ce fut mon Félix : un vieux matou on ne peut plus grassouillet et tranquille, sans autre ambition qu’une couette douillette et sa pâtée journalière, qu’il partageait d’ailleurs volontiers avec ses congénères moins bien lotis et prompts à racler les fonds de gamelles.
    Ce matin-là, il était sorti comme d’habitude, le bedon repus et les moustaches frétillantes, faire sa promenade matinale avant de réintégrer le canapé où il passait la journée à dormir.
    Ne le voyant pas revenir, je me suis pensé qu’il avait trouvé une petite à qui il avait eu envie de conter fleurette. Bien que plus tout jeune, mon Félix n’en était pas moins encore vert !
    Le soir venu, j’ai commencé à m’inquiéter : il n’avait plus ni l’âge ni la santé pour découcher. Je me mis à arpenter le quartier, lampe de poche à la main, tantôt l’appelant, tantôt miaulant, tantôt sifflant… Et c’est là que mon angoisse vira à l’horreur : sorti d’un fourré, un affreux cador se planta devant moi. Surpris je reculai. Mais il vint se coucher à mes pieds, les yeux larmoyants. Ses yeux, c’était ses yeux ! Les yeux de mon Félix. Je me pinçais mais rien n’y fît : c’était bien lui, transformé en clébard ! Je prononçais doucement son nom et il remua la queue, confirmant mes doutes. Mon Félix, victime d’un sortilège : impensable ! Je le pris dans mes bras, tremblant autant que lui, et le ramenai à la maison. Nous pleurâmes beaucoup tous les deux, affalés sur le canapé où nous passâmes la nuit.
    Une nuit de cauchemar : je m’éveillai dix fois, vingt fois, espérant que tout ceci n’était qu’une illusion, un mauvais rêve dont j’allais – comme on dit – me réveiller. Mais Félix-le chien était toujours là, tantôt endormi, tantôt réveillé comme moi, ses quinquets interrogateurs plantés dans les miens. Aucune caresse, aucune croquette ne pouvait soulager sa détresse.
    Le lendemain, j’appelai le commissariat et j’eus la surprise de m’entendre dire que je n’étais pas le premier à signaler cette bizarrerie. Le planton semblait d’ailleurs un peu dépassé par la situation, certains maîtres s’étant déplacés au poste pour faire constater la chose.
    Après avoir rencontré les autres victimes de cette folie, nous décidâmes de créer un collectif de défense et de faire appel aux meilleurs détectives. Peine perdue : nous sommes aujourd’hui dans le même désarroi avec nos bêtes. Qui plus est, il nous a fallu balancer les litières, changer le régime de ces nouveaux compagnons, les sortir matin et soir, par tous les temps : notre vie en est proprement bouleversée.
    C’est donc en désespoir de cause que nous adressons un appel de détresse à celui ou celle qui détient la clé de cette ignominie : s’il vous plaît, cessez ce manège indigne et rendez-nous nos chats! Nous promettons de ne plus les laisser baguenauder dans le quartier et de leur apprendre à ne pas miauler au-delà d’une certaine heure, à ne plus quémander leur nourriture et surtout à ne plus vider sauvagement les poubelles ! Bref, nous nous engageons à en faire des exemples de sagesse et de bonne conduite féline ! S’il vous plaît, nous n’avons que faire de ces toutous : rendez-nous nos matous !

    Bon dimanche, Christine

  13. gay dit :

    la personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier est instamment priée de cesser son manège. Ce ou cette névrosée peut bien changer le sexe des hommes, des femmes ou des hermaphrodites mais pas les chats en chiens, ce n’est pas possible! Je hais les chiens et encore plus les chats, transformez si cela vous chante, les dromadaires en chameaux, les baleines en phoques, les girafes en éléphants mais je vous en supplie, au nom d’une certaine urbanité, arrêtez ce massacre, au moins les chats sont propres, les chiens eux nous font glisser dans leurs déjections douteuse, et je ne crois pas à ma future chance parce que j’ai marché dans de la merde du pied gauche ! Les petits sacs de la mairie ne servent à rien, rares sont les pauvres gens qui s’en servent, gant en latex d’un côté, sac de l’autre et en prime, le chien en laisse. Laissons courir les chiens dans les forêts, les chats se dorer au soleil et convertissons les cons en intelligents ( c’est possible?)

  14. Danielle dit :

    Danielle

    La personne qui convertit les chats en chiens dans notre quartier, est instamment prié de cesser son manège !
    Depuis plusieurs mois, le quartier est envahit de chiens, et plus un chat ne rôde !!! que se passe t-il ?
    Donc je décide de faire une réunion avec quelques chiens volontaires du quartier afin qu’ils m’en disent plus sur ce phénomène innabituel.
    Nous voilà donc tous réunis dans ma forêt voisine, des chiens de tous horizons sont présents et la réunion commence.
    Je communique avec eux par la pensée, ou télépathie et je commence avec un gros chien qui a vraiment besoin de s’exprimer et je lui demande ce qu’il se passe !!! Il me dit que dans le quartier, il y a une personne qui passe sont temps à convertir les choses en tout et n’importe quoi, mais jusqu’à maintenant ils ne l’avait jamais fait avec les animaux.
    Mais un soir de pleine lune, il a voulu faire un essai de convertir une souris en chat, car il en avait ras le bol que la petite souris grignote ces vielles chaussettes et objets divers et il n’explique pas pourquoi l’expérience c’est transformée en catastrophe, car le lendemain tous les chats étaient convertis en chiens !!!!
    Un autre chien m’explique, que c’est compliqué pour lui car il a un corps de chien, mais il continue à miauler, donc il n’est pas crédible avec les vrais chiens !! un autre me dit moi je n’ai plus mes griffes, et je ne peux plus tuer les souris !!!
    Moi j’étais habitué à sauter des toits, et maintenant avec un corps de chien je n’y arrive plus !!!
    Aprés les ressentis de tous les chats transformés en chien, nous décidons d’un commun accord de trouver de la poudre de perlilinpin et de la mettre dans le café de cette personne afin qu’elle soit aussi transformée en chien !!! et peut être que la magie inverse opérera !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *