Notre écriture reflète notre personnalité

Pascal Perrat Éveilleur d'idées ®
Les mots, l'émotion, la création,

Passionné par l’écriture et la littérature, je suis inscrit depuis des années sur de nombreux sites traitant de ces sujets. Imaginez le nombre de courriels que je reçois chaque jour !

Hier, j’ai reçu cette proposition : « Montrez-nous comment vous écrivez et nous vous dirons qui vous êtes ». Suivait tout un bla-bla-bla sur la graphologie, cette « science » censée révéler notre personnalité à travers notre écriture.

Des « spécialistes » se prévalant d’une pseudo-formation certifiée affirment êtres capables, moyennant finance, de nous éclairer sur nous-mêmes. De nous révéler notre personnalité cachée en étudiant nos tics d’écriture.
Vos points sur les i ont la forme d’un cœur ? Vous êtes sûrement très romantique ou amoureux.
Vous oubliez les points à la fin de vos phrases ? Vous êtes distrait, voire, paresseux.
Les barres des t pointent vers le ciel ou vers la terre ? Vous êtes sûr de vous et inversement.
Si vous écrivez en petits caractères c’est parce que vous êtes timide.
Si c’est en grands caractères c’est parce que vous êtes orgueilleux.
Bref ! Selon ces experts graphologues, la façon dont vous écrivez explique votre personnalité profonde. Il paraît même que la médecine utiliserait leur discipline pour affiner le diagnostic de certaines maladies.

De tout temps, des charlatans ont bonimenté pour vendre des panacées supposées faire le bonheur de leur prochain. Aujourd’hui ils prospèrent sur un créneau porteur, la connaissance de soi.
Méfiez-vous de ces vide-CB qui proposent une analyse graphologique gratuite en leur communiquant juste votre nom et votre adresse mail. C’est un piège à couillons comme on dit dans le Sud-Ouest.
Les margoulins cachés derrière ces sites, hameçonnent les gogos en leur proposant d’envoyer un texte pour une analyse gratuite.
Puis, une fois l’hameçon avalé, un tchat de quelques minutes à 1 € payable par carte bancaire, cela pour commenter l’analyse en toute discrétion…
C’est ainsi que des victimes voient leur compte bancaire délesté d’une centaine d’euros dans le mois qui suit.

La graphologie est aussi crédible que la morphopsychologie, la voyance ou l’horoscope, pour ne citer que ces pseudo sciences.
La façon dont vous écrivez ne révèle rien, en revanche, ce que vous écrivez parle imperceptiblement de vous, c’est certain, mais je ne connais pas de méthode permettant de démêler le vécu de l’imaginé.
Je peux tout de même vous donner un conseil. Si vous n’essayez pas, au moins une fois dans votre vie, d’écrire l’histoire qui vous entête, vous ne saurez jamais grand chose de vous.

Pour l’amusement 
Nous sommes environ 10% à connaître par coeur notre n° de Sécurité Sociale, mais 98% à nous souvenir instantanément de notre signe astrologique.
Signe attribué selon notre date de naissance, mais qui est souvent faux. Une « Balance » née en octobre est vraisemblablement une « Vierge » comme l’a démontré dernièrement la BBC dans une émission de vulgarisation scientifique.

16 Responses

  1. Oui, Fanny chacun de nous est unique, de même que son écriture. Lorsque vous trouvez que votre écriture change d’un jour à l’autre, c’est probablement que la forme de certaines lettres se sera légèrement modifiée, mais de nombreux autres critères, moins visibles au premier abord, sont beaucoup plus stables (trait, espace, direction, etc.) et ne se modifient que lentement fonction de l’évolution de notre personnalité. C’est d’ailleurs ce qui permet de repérer les faussaires qui ne pensent à pas, ni ne peuvent, modifier par la volonté ces éléments propres à chacun. A ce propos, il ne faut pas confondre expertise en écriture et graphologie. Dans un cas il s’agit de dire si une écriture est de la main de son auteur présumé, dans l’autre de décrire la personnalité du scripteur. Ce sont deux domaines bien différents et qui nécessitent des formations différentes, même si les experts en écriture sont parfois aussi graphologues.
    Je suis désolée pour les fautes de mon précédent post dues sans doute à ma précipitation/exaspération en lisant ce genre de phrase « La graphologie est aussi crédible que la morphopsychologie, la voyance ou l’horoscope, pour ne citer que ces pseudo sciences. La façon dont vous écrivez ne révèle rien, en revanche », dont la richesse argumentative (que vous attendez pourtant des autres Pascal) continue à m’échapper… »

    • Fanny dit :

      Merci pour ces précisions. Ce que je voulais dire c’est que je ne comprends pas à quoi servent toutes ces sciences qui aident à définir notre personnalité. Lors d’un test on m’a expliqué que j’étais trop perfectionniste et bien figurez-vous que je le suis toujours. Je sais que certains employeurs font appel à des graphologues avant de recruter et cela, voyez-vous, m’interpelle. N’allons nous pas trop loin ? Sur un cv nous évitons d’indiquer notre âge, notre lieu de résidence si nous vivons dans un quartier dit sensible, notre nationalité, le nombre de nos enfants, en couple ou non et maintenant nous sommes passés au détecteur de personnalité !
      A propos d’horoscope, j’ai lu un article qui expliquait qu’en fait il y aurait 13 signes du zodiaque et que, par exemple, un verseau était en réalité un capricorne. LOL

  2. Fanny dit :

    Pascal, voici mon ressenti sur votre article et je vous rejoins dans votre réflexion.

    Je ne comprends pas cette polémique. Pourquoi toujours vouloir savoir qui nous sommes ? Parmi les milliards d’êtres humains nous sommes uniques au monde de toute façon. Un travail d’introspection est tout aussi efficace. Mais, il est vrai que peu de personnes en sont capables.

    Lorsque j’ai repris mes études en 2000, j’ai suivi des cours de PNL (science controversée elle aussi) sensés nous apprendre comment nous comporter lors d’un entretien d’embauche. Faire attention à mes mains, mes pieds, mon regard et tutti quanti m’a enlevé toute spontanéité.

    Nous ne sommes pas des robots (pour le moment). Chassez le naturel, il revient au galop.

    Quant à la graphologie je suis plus que septique. J’ai remarqué que je n’ai pas toujours la même écriture. Je m’applique pour un lettre, j’écris comme un médecin lorsque je prends des notes. Laquelle de ces deux écritures serait prise en compte par un graphologue ?

    A ma connaissance « Omar m’a tuer » fait encore polémique. A méditer, je pense.

    Bonne journée à vous. Amicalement. Fanny

    • Perrat Pascal dit :

      Merci Fanny, ce n’est pas une polémique, juste un petit débat d’idée

      • Fanny dit :

        Effectivement, je vous prie de m’excuser pour ce lapsus Pascal. Parfois, nous écrivons sans réfléchir (peut-être un autre sujet à exploiter). Continuez car c’est passionnant de confronter nos idées dans le large domaine de l’écriture. Amicalement. Fanny

  3. De toute évidence l’écriture procède d’un geste. Pensez-vous vraiment que vos gestes et attitudes physiques ne révèlent rien sur vous ? Vous avez sûrement dû observer parmi vos « élèves » que leur style littéraire correspond à ce qu’ils sont profondément, tout comme leur comportement et leur gestuelle. N’avez-vous vraiment jamais observé, par exemple, ces différences d’attitude entre une personne timide et une personne sûre d’elle.
    Si vous ne pensez pas que nos gestes, nos comportements, nos attitudes (tout comme le choix de nos mots et notre style éventuel) sont liés à/dépendent de/ révèlent notre personnalité, alors nous ne pourrons aller plus loin dans cette discussion.
    Si par contre vous admettez cette corrélation, finalement entre ce que nous sommes et la façon dont nous nous exprimons, alors la trace écrite, comme nos autres modalités d’expression, est porteuse de/ modelée (ou informée) par ce que nous sommes. A partir de là, il est possible de se dire que l’on doit pouvoir étudier cette projection de nous-même pour la décrypter. Évidemment ce n’est pas chose facile ! La graphologie est jeune et a encore certainement des progrès à faire. Mais il faut quand même savoir qu’un graphologue correctement formé (SFDG/ GGCF actuellement SGPF) a au moins cinq années d’étude derrière lui et si possible une longue pratique.
    Alors faut-il jeter la médecine à la poubelle parce qu’il existe de mauvais médecins qui commettent de très nombreuses erreurs de diagnostic ????
    Les graphologues à qui vous avez confié votre écriture était-il sérieux, diplômé ? Peut-être faites-vous partie des individus à la personnalité tellement complexe qu’elle en devient impossible à décrypter par ce seul outil…
    Bref, je pense qu’il faut quand même rester prudent avant de s’attaquer à un domaine que l’on ne connaît pas, même si je comprends que vous avez eu des expériences très décevantes. Mais vous pourriez dire alors que les graphologues que vous avez consulté (et encore une fois quelle était leur formation ???) étaient mauvais ou en tout cas n’ont pas su vous comprendre et ne pas en déduire que la graphologie ne vaut rien. OK, c’est peut-être difficile ce que je vous demande, mais quand même 2 ou 3 graphologues consultés, ce n’est vraiment pas de chance, mais cela reste quand même statistiquement assez peu significatif.

  4. Pascal, vous devriez vraiment vous cantonner à votre domaine d’expertise. Pourquoi jeter l’opprobre sur une profession dont vous ne connaissez visiblement rien. La graphologie n’a rien à voir avec ce que vous décrivez (points sur le « i », barres de « t », etc. ne sont que des » petits signes » qui pris isolément n’ont pas grande signification). Quand on ne sait pas, on se tait ou on fait un petit effort pour se renseigner.

    • Perrat Pascal dit :

      Laurence, bonjour
      Je m’attendais à ce genre de réaction.
      Normal, je provoque sciemment et vous défendez votre pré carré. Mais j’espérais des preuves, du concret, et non des injonctions.
      Sachez que je me suis prêté plusieurs fois à cette « technique d’observation et d’interprétation appartenant aux Sciences Humaines et permet, par une analyse précise de la trace écrite, de décrire la personnalité du scripteur ». Confondant.
      Amicalement, Pascal

  5. Beautreillis dit :

    Un horoscope c’est aussi fiable qu’une promesse politique

  6. Valérie dit :

    Je l’avoue, l’horoscope est la première chose que je lis dans un magazine. C’est drôle… à condition de ne pas y croire 🙂

  7. Durand Jean Marc dit :

    « La vantage de les critures avec le désor dinatueur….hait queue perçon ne

    noeud pour rat détec tuer mes zéven truelles mala dies, ma pro pension à coup

    er en petits dés les livreslus hait leurs laidsctristes. Le graphomonologue….il

    pneu tout jours cau zer dans son rap porc, il hait pas près (comme le malheur!)

    de me coing C »

    Mr Y, né sous X.

  8. Céléna dit :

    Bonjour,

    je suis tout à fait d’accord avec vous mais j’apporterais une nuance. D’abord, oui c’est attrape couillon sous la forme que vous décrivez.
    Cherchant une formation, je me suis intéressé un temps à celle de graphologue. En fouillant et en échangeant avec des personnes concernées, j’ai pu apprendre et comprendre qu’un certain ombre de personne (parfois de bonne foi) sont certain de pouvoir définir une personne à partir de son écriture manuscrite).
    Or, j’ai appris aussi qu’il existe réellement une (ou des) façon d’étudier très sérieusement l’écriture d’une personne et d’en retirer des informations. Mais celles-ci ne sont vrais qu’au moment de l’écriture et n’ont de sens que si l’on connait le contexte d’écriture et le contexte de vie de la personne à ce moment. Et bien sûr, l’intérêt d’une telle étude ne se retrouve que dans le cadre d’une prise en charge thérapeutique complète, pour avoir des informations en plus.

    Très amicalement.
    Céléna.

    • Pascal dit :

      Bien d’accord avec vous Céléna,mais dans des cas particuliers comme vous le soulignez.
      Amicalement
      Pascal

      • Céléna dit :

        Oui, c’est ce que je souhaitais écrire. Je me rend compte que mon texte est très brouillon. Je voulais juste souligner que la graphologie utilisé dans un contexte précis, au sein d’une équipe et surtout pas pour fournir des infos vous êtes ceci ou cela est tout à fait sérieuse et précieuse. Mais en effet, prétendre définir complètement et définitivement une personne à partir d’un texte, c’est de l’arnaque.
        Bises
        céléna

  9. Fanny dit :

    To be or not to be ? that is the question.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.