De plus en plus d’auteurs auto-éditent en ligne

Parvenir à être édité, sans copinage ou parrainage, chez un éditeur ayant pignon sur rue est rarissime.
C’est aussi aléatoire que gagner un gros lot au Loto.

Mais comme pour beaucoup d’activités, le monde de l’édition traditionnelle doit faire face à un autre mode d’édition : INTERNET.

Les plates-formes d’auto-édition en ligne, toujours plus nombreuses et performantes, ébranlent déjà l’empire des cro-magnons de l’édition.

De plus en plus d’auteurs passent par ce type d’édition, 42% en France, 33% en Europe, selon une enquête menée auprès de 2 000 de ses auteurs européens.

C’est d’ailleurs sur une plate-forme d’auto-édition en ligne que l’auteur Anglais E.L James a publié Fifty Shades of Grey, une trilogie devenue plus tard un succès en librairie.

Chez nous, cette révolution dans l’édition n’en est qu’à ses débuts par rapport aux Etats-Unis, mais cette simplicité de publier un ouvrage, la liberté qu’elle permet et le plaisir immédiat qu’elle procure vont finir par séduire la majorité des auteurs. Confirmés ou pas.

Car ce type d’édition permet de garder la maîtrise de son oeuvre, le contrôle totaldes droits d’auteur et des revenus.

Fini :

– Les droits d’auteurs à 5%, voire moins, accordés ou pas par l’éditeur

– Le titre et la maquette imposés 

– Le tirage à minima sur du papier médiocre

– Le refus de donner le manuscrit à relire par un vrai correcteur

– La distribution et la mise en place du livre au compte-goutte

– La publicité inexistante

– La réédition sans l’avis de l’auteur

– Les droits perçus une fois l’an

– La mise au pilon imposée

Etc.

Ce sera bientôt de l’histoire ancienne.

S’agissant d’édition sur Internet, je vous suggère de découvrir le défi littéraire de Neil Jominsi, écrivain et fondateur de Valrus édition.

Son objectif : écrire une histoire chaque semaine pendant un an.

Soit 52 nouvelles en tout.

Neil.Jomunsi

2 Responses

  1. Pascal Perrat dit :

    95% des auteurs vendent leurs ebooks moins de 10 euros et 78% moins de 5 euros.
    Source : Le Motif.

  2. le guilcher dit :

    En effet le monde de l’édition est pratiquement inaccessible. Pour ma part j’ai choisi de me confronter directement aux lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.