« Le Bon Usage », dit le Grevisse, beaucoup plus qu’un dico

Pascal Perrat Éveilleur d'idées ®
Les mots, l'émotion, la création,

Quand je suis invité chez des amis, je ne peux m’empêcher, si on me le permet, de jeter un œil sur la bibliothèque.
Un jour, alors que je me trouvais chez le poète Eugène Guillevic, rue Claude Bernard, à Paris, un volumineux ouvrage à couverture bleue excita ma curiosité. « C’est Le bon usage, de Maurice Grevisse, éditions Duculot , indispensable quand on écrit, me dit Eugène, il n’a pas d’équivalent en France. Quand tu hésites sur un mot ou une tournure tu trouves presque toujours une réponse dans Le Grevisse.
Sitôt pris congé, je me suis rendu aux PUF*, boulevard Saint Michel, pour l’acquérir.
Je possède toujours cette 11e édition revue, 1980 -1500 pages…
En photo dans cet article

Je relate cette anecdote parce qu’une 16e édition vient de paraître.

Le Bon Usage n’est pas un dico
Contrairement aux dictionnaires traditionnels, cet extraordinaire ouvrage, communément appelé le Grevisse, ne régente pas autoritairement la langue française et ne suit pas la mode.
Il s’intéresse prioritairement à ce qui change, ce qui évolue, et ne mentionne les innovations linguistiques et syntaxiques que lorsqu’elles ont un caractère général et non pas minoritaire.
Si la règle stricte est infirmée par l’usage ou par bon nombre d’écrivains contemporains, le Grevisse le mentionne. Il montre qu’il y a plusieurs façons de s’exprimer en français.

Le Grevisse, c’est plus qu’un dictionnaire, plus qu’une grammaire. L’énorme documentation qu’il offre est truffée d’exemples et de citations tirés des plus grands auteurs, mais aussi de la presse et de toutes sortes de publications.
Depuis que je l’ai découvert, je l’ai toujours à portée de main.

Un seul défaut, son prix : 89 €
et un regret, pas de version numérique. Il serait temps que l’éditeur y pense…

* Presses Universitaires de France, célèbres pour ses Que Sais-je ? diffusés à plus de 160 millions d’exemplaires

Au fait ! Ne vous rendez pas aux PUF pour trouver le Grevisse, il n’est plus au catalogue.

5 Responses

  1. Englebienne dit :

    Bonjour Pascal, il existe une version électronique du Bon usage de Grevisse : un site internet, abonnement en ligne, http://www.lebonusage.com

  2. i.levasseuri dit :

    Vous aviez raison, je viens de l’acheter. Difficile à trouver, mais en cherchant bien on peut dénicher une version d’occasion.
    Une fois ouvert, si on aime l’écriture et la grammaire on peut y passer des heures.
    Merci

  3. Sylvie W. dit :

    Merci, Pascal. C’est un bel hommage à cette mine d’or que j’ai moi aussi toujours à portée de main. J’ai une version à la couverture rose (la 15e édition, celle des 75 ans) : comme quoi les grammairiens ne sont pas dénués de fantaisie !
    Le prix est le juste reflet de la qualité de l’ouvrage.

  4. Adrienne dit :

    hé oui, c’est bon, c’est belge 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *