S’inspirer des faits divers

« Un jeune couple ayant hérité, décida de quitter Paris pour s’installer
dans une grande bâtisse au bord d’une charmante rivière.
L’hiver venu, ils eurent de l’eau jusqu’au toit.

Le père du jeune homme, très rationnel, leur dit : « Vous n’êtes pas raisonnables, vous auriez dû vous renseigner avant d’acheter cette ancienne boîte de nuit ».

La mère de la jeune femme, très inquiète, leur dit : « Il ne faut pas rester là, vous imaginez, si vous aviez eu un bébé ? »

Un pompier leur dit : « Chaque hiver c’est pareil, toutes les maisons au bord de cette rivière ont les pieds dans l’eau »

Le maire du village leur dit : « De mémoire d’ancien, on n’a jamais vu ça ! »

Le curé du village vint leur rendre visite et dit : « Cette maison était la maison du péché, tout le monde vous le dira ».

Un prof de yoga leur dit : «  Il faut savoir lâcher prise »

Un moine Tibétain leur dit : « C’est votre karma ! » 

Un thérapeute leur dit : « Cette inondation a un sens, cherchez bien dans votre enfance ».

Le médecin leur dit : «  Je vais vous prescrire un léger tranquillisant » 

Une adepte de la pensée positive leur dit : « Ce n’est rien, plaie d’argent n’est pas mortelle ! »

Un optimiste leur dit : « Vous avez eu de la chance, vous auriez pu mourir noyés ».

Un pessimiste ajouta : « Avec le changement climatique, ça ne fera qu’empirer ».

Un enfant passa et leur offrit sa bouée de plage.

Puis, un écrivain passa et se dit : « Ça va faire une belle histoire ! »

Ce petit texte est un prétexte pour vous inciter à trouver des idées parmi les faits divers actuels et anciens. 

Comme vous le savez, la réalité dépasse souvent la fiction. L’affaire Bettencourt, par exemple, est digne de Bel ami, une nouvelle de Maupassant. Conflit et rivalité entre la mère et sa fille micmac financier, gestionnaire épouse d’un ministre, ami généreusement récompensé, Président de la République dans les parages, etc.  

Même un fait divers à la télé peut nous inspirer

C’est en regardant un documentaire à la télévision sur le braqueur des années 70, Bruno Sulak, roi de l’évasion, que l’auteur Philippe Jeanada décida d’écrire un livre* de 496 pages sur cet homme hors du commun.  

* Sulak, Philippe Jaenada, Ed Julliard

Il m’arrive, quand je suis peu inspiré, d’aller fureter sur : faitsdivers.org.

Je vous invite à y jeter un oeil.

Ce fait divers, moi qui suis dyslexique, a évidemment retenu mon attention : 

« Le corps de la victime présentait de très nombreuses traces de coups.
Deux de ces coups, portés à l’aide d’un couteau à la tête, avaient entraîné son décès.
L’auteur des faits avait incendié le corps.
Ensuite, il avait laissé sur le corps des inscriptions nazies.

Le meurtrier vient d’être identifié car il était la dernière personne à avoir fréquenté la victime.
Il a été confondu par la présence du sang de la victime sur les vêtements
qu’il portait le jour des faits mais aussi par la particularité des inscriptions laissées sur le corps de la victime.

Dyslexique, le meurtrier avait écrit « Hilter » au lieu de « Hitler ».
Il avait répété cette erreur devant le juge d’instruction qui l’avait alors inculpé pour les faits »

Très bonne nouvelle !

Alice Munro, auteur de nouvelles basées sur la vie dans l’Ontario, vient d’obtenir le prix Nobel. 

C’est le première fois que l’Académie suédoise « nobelise » un auteur qui n’écrit que des nouvelles.

Encourageant, n’est-ce pas ?

 

1 Response

  1. Sabine dit :

    Encore une bonne idée de Pascal « qui marche bien ». Un jour je suis allée faire un tour chez Alphonse Allais: j’y ai trouvé des faits divers loufoques, que j’ai réunis dans une conversation entre deux femmes pour une pièce de théâtre. Nous nous sommes retrouvés avec un bateau rempli de buvards qui coule dans la Seine et donc l’absorbe, un homme qui chute d’un toit mais qui au court de sa chute s’arrête et rentre par la fenêtre d’une femme  » de mauvaise vie »….Au final un texte très drôle uniquement constitué de faits divers.
    Maintenant, quand je trouve un fait divers un peu anecdotique dans le journal, je le découpe et le colle dans un cahier. Ma petite collection me servira sûrement un jour.
    Merci Pascal.
    Sabine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.