Rien ne sert de courir écrire, il faut réfléchir à temps

Quand une nouvelle année s’annonce, c’est souvent le moment où on prend des résolutions.
ÉCRIRE, par exemple

Mais rien ne sert d’écrire sans réfléchir à temps
Si vous décidez de vous lancer dans l’écriture d’un ouvrage, étudiez d’abord vos motivations. Celles qui vous viennent spontanément à l’esprit et celles qui sont plus profondes, moins évidentes.

Avez-vous envie d’être reconnu par vos parents ? Le grand public ? Faire du fric ? Vous prouver que vous pouvez le faire ?   Sentez-vous que vous avez quelque chose à livrer ?

Si vous voulez écrire un livre, réfléchissez bien au genre littéraire qui vous convient le mieux. Choisissez plutôt celui que vous connaissez bien parce que vous l’aimez,  celui que vous avez beaucoup lu et peut-être pastiché.

Si vous souhaitez raconter une fiction, réfléchissez à son déroulement, son époque, son personnage principal, sa fin, son titre, même s’il n’est que provisoire. Choisissez plutôt un lieu que vous connaissez. 

Si vous décidez de raconter votre vie, ne rapportez pas tous les détails dans votre livre. Il faut en choisir quelques-uns, comme le ferait un illustrateur pour croquer un sujet. Vous ne devez retenir que les éléments essentiels car savoir écrire, c’est savoir choisir. 

On peut écrire sans choisir, écrire sans discernement, sans savoir où on va et comment on y va, mais on ne se facilite guère la tâche.

Je suis dyslexique. De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau. Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris. Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

 

8 Responses

  1. Clémence dit :

    J’
    Ose
    Y écrire
    En lettres d’or
    Une fois de plus
    X dix, cent et mille

    Non à la folie destructrice
    Oui à la paix et à la bienveillance
    Encore y croire encore pour le futur
    Libres et audacieux pour un monde meilleur

  2. laurence noyer dit :

    Parce que les jours les plus courts sont toujours les meilleurs!
    Merci Pascal!

  3. Michel-Denis ROBERT dit :

    Les jours les plus courts, c’est le creux de la vague, vague à l’âme, lame de fond, fondu d’écriture : l’écriture remonte à la surface ce qui était au fond, ce qui a défait ce que je voulais devenir, renouveau en vue, Pascal est guide.
    Bonnes fêtes de fin d’année à tous !

  4. Delphine B. dit :

    Merci Pascal pour ces questions que tu poses.
    Je te souhaite une merveilleuse année..!
    Amicalement,
    Delphine

  5. Grumpy dit :

    Après ce jour « le plus court » qui après la trêve va nous amener en douceur vers des jours meilleurs, passez de très bonnes fêtes. Que chaque semaine de 2017 continue de proposer à notre imagination ou à nos souvenirs des sujets toujours aussi imaginatifs qu’inattendus.

  6. Kimcat dit :

    Merci Pascal pour ces sages conseils.
    Bonnes fêtes de fin d’année.
    Béa kimcat

  7. Catherine M.S dit :

    Merci Pascal !
    Bonnes fêtes pour vous aussi .

  8. Antonio dit :

    Que de précieux conseils, Pascal. merci.
    Moi j’ai choisi d’écrire sans savoir où je vais mais en sachant où je veux aller. J’aime me perdre dans l’écriture comme je me perds dans les rues de Lisbonne.
    Car d’abord il me faut bien sûr trouver un sujet plein d’inspiration, qui m’incite à tourner là, à prendre ces petits escaliers ci, à me détourner un instant du but pour apprécier un point de vue inattendu.
    Qui ne s’est pas perdu ou laisser porter dans le quartier de l’Alfama ?
    On peut s’y rendre avec un plan et y voir de belles choses. Mais on manquerait ce plaisir d’émerveillement à chaque voie empruntée qui nous mène ailleurs que là où on pensait. Le château est par là. Ah non ! Quelle vue sur le Tage !
    Une femme à une fenêtre qui vous scrute et qui vous inspire un personnage drôle ou touchant, une odeur de sardines grillées qui vous donne soudain faim… autant d’occasions d’enrichir votre plaisir et le tracé de votre histoire. Bien sûr j’y arriverai à un moment à ce château, mais pas par le chemin que j’avais imaginé au départ et avec un élan tout autre.
    Bien entendu ce brouillon de plaisir ne sera pas l’histoire finale, j’y reviendrai avec des intentions plus claires..; mais certainement autre.
    Pour partage 😉
    Bonnes fêtes à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *