Rebondir sur une idée d’exercice (4)

Pascal Perrat Éveilleur d'idées ®

Depuis la création de ce blogue, en 2009, j’ai écrit de nombreux articles sur l’écriture créative et sur l’imagination. À la veille de 2023, je me dis qu’il est temps de changer, de ne pas ressasser, ad vitam æternam, les mêmes idées et pensées.
En conséquence, j’ai décidé de vous associer, chaque mercredi, à une recherche d’idée d’exercice d’écriture.

Deux arbres parlent de leur devenir

Ce mercredi, je vous propose d’enrichir la proposition suivante : imaginez deux vieux arbres, proches voisins, partageant leurs souhaits sur leur devenir.
Comment créer une proposition d’exercice en partant de cette idée ?

Conseils de rédaction

Le style doit donner l’impression d’un langage parlé. Le sujet  dit « je » et exprime ses idées avec les fautes habituelles du langage courant. Les phrases non terminées, sans verbe ou excessivement ponctuées (! ? …) sont permises, quelques lieux communs aussi. Mais il ne s’agit pas de reproduire le langage parlé à l’identique, ce serait trop plat et trop long. Veillez à relever le monologue avec des formules imagées et fortes. Vos phrases doivent toujours être courtes et actives.

Bons rebonds imaginatifs !

Recevez la compilation des exercices d’écriture créative publiés sur ce blogue depuis 2009.
Pour l’obtenir au format PDF faites un don de quelques € à l’association Entre2lettres.
Pensez à préciser votre demande d’exercices, vous recevrez un lien pour la télécharger.

MERCI à toutes les personnes qui ont proposé des idées mercredi dernier

Parmi les exercices que vous avez enrichis jusque-là, quelques-uns seront proposés sur le blogue en 2023. Si vous ne souhaitez pas que votre nom soit mentionné, pensez à le préciser.

DEVENEZ MEMBRE BIENFAITEUR EN FAISANT UN DON À L’ASSOCIATION ENTRE2LETTRES ®

Je suis hors-n’homme. Un neuroatypique à dominance dyslexique. 
De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau.
Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris.
Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

close
Atelier d'écriture
Abonnez-vous !

Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

28 Responses

  1. Laurence Noyer dit :

    Un hêtre un peu plié se demande s’il a du charme .
    – Je tremble dit il à son ami Olivier, quand je pense à tout le bouleau qui m’attend

    Imaginez un dialogue entre des arbres  » homonymes »…

  2. Mary Poppins dit :

    Au bord de la rivière, deux vieux arbres vivent l’un à côté de l’autre depuis plusieurs siècles.
    Ce soir, comme souvent, ils discutent tout en contemplant le ciel étoilé.
    « Dites-moi, cher ami, depuis la disparition du dernier homme en 2097, est-ce qu’il vous arrive de regretter l’espèce humaine ? »

  3. Avoires dit :

    Deux vieux palmier cannois,(implantés sur la Croisette depuis 1946) échangent sur leurs cinémas . Racontez-en les moments forts.

  4. Grumpy dit :

    – Mon pauvre vieux dit le chêne au sapin, on n’en a plus pour longtemps, comment allons-finir ?
    – Toi, le chêne beau et solide, tu finiras en cercueil de riche orné de quatre poignées dorées,
    moi je serai bientôt cloué en quatre planches pour un ouvrier, déjà je sens le sapin.

  5. Françoise - Gare du Nord dit :

    – « Bonjour vieille branche » apostrophe le chêne, trentenaire mais déjà chenu et noueux. Les années passent et toi, tu as pris racine ici depuis 100 ans et tu es toujours là, toujours vigoureux, toujours gaillard. Le vieux de la vieille, c’est le surnom qu’on t’a donné dans la forêt, comment envisages-tu ton avenir ? »

    – « Salut tête de gland » répond le sapin, centenaire mais toujours vert d’allure et de langage. « Hou la la ! 1.000 ans pour moi c’est demain. J’ai tout le temps devant moi pour y réfléchir. Et toi, ton ambition de finir dans comme feuilles du livre d’un Prix Nobel de littérature? N’as-tu pas d’autres ambitions que de finir homme-tronc dans une émission de Pivot ?»

    Continuez cet échange

  6. RENATA dit :

    Rêve de devenir un arbre généalogique pour dévoiler les secrets et un arbre à cames pour enfin voyager

  7. Nadine de Bernardy dit :

    Au fait, tu fêterais pas tes 92 ans toi cette année
    Ouais, je me demandais
    Bien sûr que je m’en rappelle, t’as cinq ans de plus que moi
    On s’est bien marré tout ce temps
    Tu te souviens du coup du
    Tu parles de quoi exactement
    Ces deux là, main dans la main
    Qu’on rien trouvé de mieux que de graver
    Oui dans ton tronc
    Main dans la main qui z’étaient
    Bon c’est pas tout ça
    Non c’est pas tout ça, on fait quoi
    On fait quoi quand ?

  8. Antonio dit :

    Un vieux baobab et un jeune roseau dans la savane s’envient réciproquement :
    – Ce que j’aimerais être comme toi
    – Mon pauvre, tu ne sais pas ce qui t’attend. Ce que je ne donnerais pas, moi, pour être comme toi.
    Poursuivez le dialogue

  9. Urso dit :

    Moi dans l’autre monde je voudrais être une grosse hache pour abattre tous les méchants bûcherons ! Et toi ?

  10. camomille dit :

    – Moi tu sais, je sais plus trop quand faut sortir les feuilles et quand faut sortir les fruits? Je dois perdre la boule?
    – Courage l’Ami, Gréta vient nous débriefer demain !

  11. mijoroy dit :

    Un couple d’octogénaires voulant connaître l’ivresse des jeunes pénètrent dans un fast-food qui fait aussi bowling. Autant pour tester cette nourriture d’un autre âge que pour éviter le game over soit des parties de flippers soit des boules dans la rigole. Deux platanes centenaires les observent par la baie vitrée, s’imaginant à leur place.

    • Grumpy dit :

      A 80 ans passés, ces deux elderly persons et les deux hundred-year-old plane trees doivent être seriously confused par this digital french … ils pensaient habiter en France.

      • Pascal Perrat dit :

        Cela peut, peut-être, donnez des ailes à notre imagination.

      • mijoroy dit :

        Oui c’est vrai que j’ai employé des expressions d’une autre langue dans un texte en FRANCAIS…néanmoins cela a eu le mérite de susciter ta réaction et moi je trouve que cela apporte vraiment de la confusion et des jeux de mots savoureux pour deux octogénaires qui ne parlent pas la langue de Shakespeare :)Belle semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.