À quoi servent vos exercices d’écriture créative ?

Pascal Tout le monde a de l'imaginationOn me demande souvent à quoi servent, hormis se distraire, les exercices d’écriture créative que je propose dans nos stages, dans mes livres, et chaque week-end sur ce blog.

Avez-vous remarqué comme les salles de « fitness » et les centres de remise en forme se sont multipliés dans les villes et jusque dans les bourgades de campagne ?
On ne compte plus les personnes qui s’y rendent ponctuellement après leur travail ou pendant le week-end pour entretenir leur corps, notamment leurs muscles.

Cela parce qu’elles se rendent compte, le temps passant, que leurs muscles ne leur permettent plus de courir, skier, nager, etc., comme avant, quand elles avaient 18 ou 20 ans. Ou parce que le corps médical, unanimement, préconise des activités physiques dans le but d’éviter ou de retarder certaines maladies et dégénérescences.

Il n’existe malheureusement pas de centres de remise en forme créative et c’est bien dommage, car rares sont les personnes qui entretiennent les fabuleuses possibilités créatrices de leur cerveau. Idéalement, ces centres devraient être gratuits et ouverts à toutes et à tous, même aux énarques…
Notre société ne serait peut-être pas dans une telle impasse. Mais c’est un autre débat.

Un cerveau, pour schématiser, c’est un ensemble de muscles ayant besoin de beaucoup de calories, mais aussi d’activités stimulantes, sinon ils s’atrophient.
Si vous souhaitez écrire des fictions littéraires, vous devez être capable d’épouser mentalement le comportement et le point de vue d’une personne du sexe opposé, d’un animal, d’un jeune, d’un vieillard, d’une chose, d’un objet, etc. Etre capable de faire dialoguer ou monologuer des personnages fictifs. D’inventer des lieux, des villes et des situations.

Comment voulez-vous que votre imagination y parvienne si elle n’a pas fait d’exercices depuis plusieurs années ? Si votre cerveau s’est habitué au confort de la routine.

Tous les exercices que je crée depuis des décennies sont des outils de remise en forme créative. Ils visent un même but : stimuler l’imagination et déranger son train-train. Toujours ludiques et surprenants, ils sollicitent l’esprit en surface comme en profondeur. Je les imagine à partir d’un mot entendu, d’une situation observée, d’un dessin remarqué ou d’une œuvre. 

Ceux que j’ai compilés dans « Libérer son écriture et enrichir son style » ont été expérimentés dans les ateliers et stages d’écriture que nous animons, Sylvianne et moi. Ils ne donnent pas l’impression d’écrire, mais de jouer avec les idées proposées.
Pratiqués régulièrement, ils musclent l’imagination, quels que soient l’âge, le sexe, et l’intellect des personnes, même des plus réfractaires. Vous savez, ces personnes qui disent n’avoir aucune imagination.

L’imagination n’est pas un don réservé à quelques chanceux, elle est dans notre ADN et nous est transmise tous, de générations en générations, depuis l’origine de l’homme. Ne sommes-nous pas le fruit de notre imagination quand nous rêvons, quand nous pensons à demain ou lorsque nous tentons d’éclairer un souvenir dans les nuits de notre mémoire ? Tout le monde a de l’imagination, cette ressource intarissable dans laquelle on peut puiser du 1er au dernier jour de notre vie. Toujours prête à nous donner un coup de main quand on l’entretient… 

Je ne détiens évidemment pas la vérité concernant l’imagination mais je sais en montrer le chemin. Mes exercices d’écriture marquent les esprits depuis 25 ans. Des milliers de personnes ont renoué avec leur créativité originelle en les pratiquant et peuvent en témoigner. 

11 Responses

  1. Auschitzka dit :

    oui, oui, oui. Merci Pascal de nous rappeler une évidence aux effets multiples et surprenants.
    Agnès

  2. Françoise - Gare du nord dit :

    MERCI PASCAL Tout simplement

  3. Beryl Dupuis-Mereau dit :

    De super exercices qui m’ont donné envie de m’inscrire à un atelier d’écriture près de chez moi. Résultat je n’ai plus le temps en ce moment d’écrire des textes sur votre blog. Mais dès que je retrouverai un peu de temps je reviendrai, promis!

  4. Blandine dit :

    Merci Pascal pour votre générosité et votre créativité !
    Pardon, car je n’ai jamais pris la peine de faire l’un des ces exercices, accueillis pourtant avec joie et curiosité !
    Aujourd’hui, 1er pas, j’envoie un commentaire…
    Et demain, c’est promis, je transforme l’essai !!
    Blandine

  5. danielle 78 dit :

    MERCI. Vos billets d’humeur sont à chaque fois une grande bouffée d’air, une ouverture formidable et un encouragement à découvrir et à oser. Vous avez un regard, virtuel certes, mais au combien bienveillant qui stimule les neurones et produit des surprises qui m’étonnent… comme le dit si bien le poète
    « Sculpte, lime, cisèle
    Que ton rêve flottant
    Se scelle
    Dans le bloc résistant ! » Théophile Gautier, l’Art

  6. Sylvie H. dit :

    Ce « on me demande souvent », j’espère que c’est un blague, une figure de rhétorique quoi, une coquetterie de ta part. Enfin, je le souhaite. Bises.

  7. Stephanie dit :

    Tout a fait d’accord. Et la gymnastique de l’esprit a aussi des bienfaits physiques, c’est bien connu ! Vive la remise en forme ! Merci.

  8. Sabine dit :

    Chaque samedi
    Mes petits écrits
    Travail de fourmi
    Réveillent mon cerveau engourdi

  9. Valérie Bosc Goïc dit :

    Comme c’est vrai ! La créativité est une drogue bien plus puissante et efficace que toutes celles qui circulent sur le marché souterrain ! Pascal tu es un dealer de bonheur, quelle pied !

  10. durand dit :

    Un…deux..un… deux….un… deux..!

    Cent…deux… cent! Cent….deux… cent!

    Mille…. Deux mille! Mille… Deux mille!

    Incroyable…toute cette distance parcourue!

  11. laurenced dit :

    Ce sont de vrais moments de création partagés avec un homme très généreux…Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.