« Que l’art français de la promo qu’il est beau »

C’est un portrait très élogieux dans le Monde des livres,
du vendredi 19 août 2011

D’Alexis Jenni, un prof de biologie qui  « réinvente le roman d’aventure », rien que ça…

Ce livre, toujours d’après Le Monde des livres, est selon une formule bien connue des services marketing « Le phénomène de la rentrée ».

Dans ce portrait, on apprend, aidé par quelques clichés, que l’auteur « un homme solaire  et sympathique, d’une euphorie tranquille face à la reconnaissance qui s’annonce, vient de passer, comme tout le monde, deux semaines à la plage. »  Qu’il « arbore une panoplie de baroudeur » et qu’il est « prêt à se fondre dans la jungle urbaine où il écrit tapi dans les cafés lyonnais »

On a même droit à un extrait débutant avec un phrase boiteuse…  » Ce fut un beau massacre que celui que nous perpétrâmes en mai 1945. »

L’art français de la guerre, Alexis Jenni, Gallimard

 

2 Responses

  1. le guilcher dit :

    Moi, cela me rassure ….

  2. Marie dit :

    Vous êtes dur à juste titre M. Perrat!
    Eole et Blizzard n’ont qu’à bien se tenir à l’abri, d’autres brassent beaucoup d’air pour pas grand chose, semblerait-il 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *