Interview d’un passéiste

Interviewé par Europe 1, Jean-Marc Roberts, dirigeant des éditions Stock, souhaite que la vente des livres en papier soit exclusivement réservée aux libraires et interdite sur Internet.

Bref, créer une sorte de monopole.

Comme pour le prix de vente unique, il pense qu’il faut un lieu de vente unique en France : la librairie.

Peut-être que cet amoureux des livres ignore que tout le monde ne demeure pas près d’une librairie ? Que le livre est déjà un « produit » vendu dans les grandes surfaces ?

Comme disait mon grand père : « C’était mieux avant ! »

Il est vrai qu’il est plus facile d’interdire la concurrence d’Internet que d’innover…

 http://www.lexpress.fr/culture/livre/jean-marc-roberts

1 Response

  1. Antonio dit :

    « Le vrai lecteur » … celui qui descend donc dans sa librairie, à la rencontre de la littérature, tel Vasco De Gama à la conquête de terres inconnues.

    Cela me rappelle « le vrai amateur de Jazz » … celui qui écoute Miles Davis sur des vinyles et arpente les boites de jazz de son quartier à la rencontre du mythe.

    Tout le monde n’habite pas Saint-Germain Des Près !

    Moi je lis, comme j’ai envie … Donnez-nous envie Monsieur Roberts au lieu de penser pour tout le monde !

    Et demain, on nous sélectionne les livres à lire dans les librairies ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.