Quand un éditeur parie sur un auteur

Nous sommes en 1922 un jeune avocat Genevois de 27 ans adresse un article à la Nouvelle Revue française. Son texte est publié. L’éditeur Gaston Gallimard le lit et trouve que ce jeune homme promet.
Il charge le directeur de la revue d’aller le rencontrer en Suisse pour lui proposer de signer un contrat.
Ce jeune avocat Genevois s’appelle Albert Cohen, il signe avec Gallimard.
40 ans plus tard paraît Belle du Seigneur, considéré comme un chef-d’œuvre. Pari gagné !

Donnez toutes ses chances à votre manuscrit   

1 Response

  1. Bruno dit :

    Une copine écrit actuellement un ouvrage sur les Radioscopies de Jacques Chancel (environ 850). Ce dernier lui a confié que la plus marquante reste celle avec Albert Cohen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.