Exercice inédit d’écriture créative 99

Écrire petit

Rédigez un texte comportant un maximum d’expressions
contenant le mot préféré des français « petit ».

Exemples :
Un petit café ?
Une petite sieste ?
Une petite signature
Un petit coin
Une petite minute, etc.

14 Responses

  1. Clémence dit :

    Écrire petit. Rédigez un texte comportant un maximum d’expressions contenant le mot préféré des français « petit ».

    A la manière d’un conte , juste pour la petite histoire…

    Au petit matin, Petit Poucet, un brin fatigué par son escapade nocturne qui l’avait conduit loin de son petit chez soi, s’assit sous un chêne. Il plongea ses pieds dans les minuscules bulles fraîches d’une source.
    – Il n’y a pas de petit métier, se dit-il en croquant dans son dernier petit pain. Je serai écrivain. Petit à petit, je rassemblerai toutes mes expériences et j’en ferai un recueil. Je l’appellerai : « Au petit bonheur »

    Fier de ce que sa petite tête avait cogité, il se releva. De petites fourmis courraient sur son pantalon de toile. Il les observa longuement.
    – Elles sont plus petites qu’un petit pois, mais ce n’est pas un petit boulot qu’elles font !

    Petit Poucet se mit en marche. La forêt était aussi fraîche que les senteurs étaient vertes ! Une petite étincelle brilla entre deux pierres…
    – Quelle drôle de petite bête peut loger là ? Ouh, ouh… Qui es-tu ? Sors de ton trou…
    La bestiole ne se fit pas prendre à ce petit jeu…. Elle se faufila dans les profondeurs de la terre.
    – C’est cela, rejoins vite ton petit lit !

    Chemine qui cheminera, Petit Poucet chemina. Il arriva près de la rivière. Il remarqua une tache couleur rouille, elle remuait doucement. Petit Poucet était fasciné. Il s’imaginait prendre ses crayons et son carnet, dessiner les oreilles pointues du renard, remplir un phylactère au-dessus de sa tête… « Petit cœur au petit appétit demande à être apprivoisé… ». Petit Poucet se voyait déjà Petit Prince version 2015…
    Mais un brin de sagesse le rappela à l’ordre en lui chatouillant les oreilles…
    – Attention, Maître Renard a peut-être envie de compléter son plat de fromage par un menu aux petits oignons, avec un petit verre et une petite cervelle à l’ail….Petit Jésus, aidez-moi…quelle option choisir ?
    Un geai qui passait par là voulut l’aider. Il cajola gaîment :
    – Petit four, petit lait, petit salé…petit feu…
    Poucet comprit qu’il valait mieux passer son chemin !

    Il se prit à chantonner. Il arriva dans un village , mignon à coquer. Il passa devant la librairie. Il jeta un coup d’œil sur les titres des journaux et constata avec tristesse qu’il n’y avait aucun avis de recherche le concernant ni la moindre petite annonce. Il se dit que ses parents n’étaient pourtant pas de petits esprits. Ils supposaient que Poucet apprendrait plus sur les chemins de la vie que dans leur triste masure.

    Le cœur lourd, il reprit courageusement la route se remémorant le petit peu de littérature française apprise sur les bancs de l’école. Les soirs de doute, il se répétait :
    – Les petits ruisseaux font les grandes rivières…
    – Petite pluie abat grand vent…

    Les rencontres et les amis se succédaient au fil du temps. Il apprit la sagesse, la patience, la prudence, la justice, et tant encore.

    Un jour, il fit la connaissance de Petite Poucette*.
    Elle lui écrivit un petit mot au creux de la main, il répondit par un petit clin d’œil….
    Dès ce jour, les petites choses de leur vie pétillèrent en bulles géantes !

    * Petite Poucette – Michel Serres.

  2. Sabine dit :

    Vivement que j’aie des petits enfants, que je leur raconte des histoires!

  3. Sabine dit :

    La vraie histoire du petit Poucet et du petit Chaperon rouge

    Quand j’étais petite, ma grand-mère, elle savait bien raconter les histoires.

    L’histoire qu’elle préférait me raconter commençait dans une petite maison dans la prairie où vivait le petit Poucet. Comme ses parents étaient pauvres, bêtes et méchants, ils le perdirent dans une grande forêt. Il avait bien semé des petits cailloux pour retrouver son chemin, mais la petite Fadette, grande farceuse, les avait tous mangé. Enfin, pas tout à fait. Elle en avait gardé afin d’en faire avaler à la petite Sirène, pour ne plus qu’elle remonte à la surface. Quelle farceuse, hein ?
    Le petit Poucet errait depuis de longs jours, quand soudain il aperçut une petite maison en paille. Quelle ne fut pas sa peur en voyant un petit cochon s’enfuir de la petite maison qui s’effondra sous le souffle du grand méchant loup !
    Il s’enfuit à son tour à grands cris quand surgirent de derrière un grand arbre le petit Larousse et le petit Robert, réconciliés, main dans la main.
    – Chuuuut ! lui dirent-il. Tu veux réveiller la Princesse aux petits pois qui a déjà du mal à trouver le sommeil ?
    Le petit Poucet s’assit sur une pierre, agonisant, pour réfléchir, lorsqu’il vit s’approcher le petit Chaperon rouge :
    – Es-tu perdu, petit Poucet ?
    – Oui, mes parents m’ont abandonné au cœur de cette grande forêt.
    – Suis-moi, petit bonhomme, je vais chez ma mère-grand lui porter ce petit pot de beurre. Elle a un grand cœur, elle te recueillera.
    Le petit Poucet suivit le petit Chaperon rouge en rampant, tellement il était affaibli, jusqu’à la maison de la gentille mère-grand au grand coeur. Mais une fois qu’ils eurent tiré la chevillette et que la bobinette eut chu, ils tombèrent nez à nez avec le grand méchant loup qui avait déjà digéré les trois petits cochons et la mère-grand et qui avait donc une petite faim. Il les dévora tout cru, déchiquetant chacun de leurs membres, leur cœur et leurs intestins avec ses grandes dents.

    Quand j’étais petite, ma grand-mère, elle savait bien raconter les histoires. Mais après, j’avais grand mal à dormir…

    ©Margine, qui s’ennuie quand les histoires finissent bien.

  4. Peggy dit :

    – C’est toujours pareil avec toi, tu ne sais regarder que par le petit bout de la lorgnette
    – Comment veux-tu que je regarde tes petits boulots à la petite semaine, par le grand bout ?
    – Tu cherches toujours la petite bête, tu n’as aucune confiance en moi.
    – Je t’ai laissé carte blanche lorsque tu voulais devenir petit rat de l’Opéra. Quand tu as raté la sélection je n’ai rien dit. Je sais que c’est très difficile et qu’il y a peu d’élus. Mais à ce moment là tu aurais dû, petit à petit, commencer à chercher une autre voie dans les petites annonces par exemple et cesser de papillonner au petit bonheur la chance. On a essayé de te parler en petit comité pour ne pas te décourager…
    – Maman, un petit peu d’empathie s’il te plait
    – Je ne fais que cela. J’essaie de tout mon petit cœur de mère de t’aider. Tu crois que je vais pouvoir toujours travailler comme petite main chez Jules et Jules, mes yeux se fatiguent et je n’aurais qu’une petite retraite. Ote-moi un petit doute de la tête, tu ne trafiques pas quand même ?
    – Mais non maman, rassures-toi, ce n’est pas parce que je vais au petit bistrot du coin prendre un petit blanc de temps en temps que je suis un petit voyou. Tu te souviens de la petite Lulu ? Elle a une petite trentaine maintenant. Je dois justement la retrouver, dans une petite heure. Elle a peut-être un petit truc pour moi
    -Attends une petite minute. Cette petite délurée ? Tu me promets que ce n’est pas devenue une fille de petite vertu.
    – Au contraire, elle veut me faire rencontrer un gars qui travaille pour le petit écran. Elle a un giga poste !! Viens avec moi, tu prendras une petite glace avec une montagne de Chantilly !

  5. Françoise -Gare du Nord dit :

    Il s’est levé au petit matin, en petite forme. Un petit noir préparé par sa petite femme chérie au petit déjeuner et les voilà partis pour un petit week-end dans leur petite maison dénichée dans les petites annonces, perdue dans un petit coin de Champagne.
    Il espère que cette petite escapade lui permettra d’échapper à son petit train-train : son petit boulot, les soirées devant le petit écran, les petits drames au bureau, la face grêlée par la petite vérole de sa fidèle secrétaire.
    Et surtout fuir ses collaborateurs, « ses petites mains » comme il se plaît à le dire d’un petit air supérieur : les désinvoltes qui travaillent à la petite semaine ; les méticuleux qui cherchent la petite bête ; les timorés toujours dans leurs petits souliers ; et, les autres enfin, à l’esprit étriqué, qui ne regardent que par le trou de la lorgnette. Mais tous l’obligeant à prendre ses décisions au petit bonheur la chance.
    Petit à petit, la voiture, après avoir emprunté la rue du Petit Pont, franchit la Petite Ceinture et soudain : pétarades et mitraillages. Le véhicule s’offre une petite embardée puis, à petite vitesse, reprend son petit bonhomme de chemin.
    Un petit doute envahit son esprit : encore un sale coup de la petite bande du « Petit Caporal ».
    Heureusement, tout son petit monde est sain et sauf. Les poulets également en ont réchappé. Il demandera à ce qu’on en confectionne un petit suprême de volaille accompagné de petits légumes farcis et d‘un petit Chablis.
    Il savoure d’avance ce petit gueuleton – autre chose que les petits fours ou les petits pots- pris en petit comité et qui le réconfortera de cette petite frayeur.
    « L’attentat du Petit-Clamart » de notre correspondant Jean Petit paru dans « Le Petit Parisien »

  6. Gwenaëlle dit :

    Eh p’tit Bouchon, pleure pas. Viens faire un p’tit calin à ta grand-mère et lui raconter tes petits malheurs. 
    Tiens, j’t’ai préparé un petit goûter avec tes petits gateaux préférés. Un petit coup de cidre avec ? 
    Tu me ferais pas un brin de causette ou un petit peu de lecture ? Installe toi confortablement dans ce petit coin, j’ai mis quelques livres de côté : Le petit Chose, Les dix petits nègres, La petite marchande de prose.. à moins que tu ne préfères Le petit Prince ou Le petit Poucet ? 
    Petite préférence pour St. Exupery ? Je suis toute ouïe..
    Petit conseil, lis un petit peu plus fort, j’ai une petite défaillance de l’oreille droite… 
    …Tes mots me bercent, j’ai un petit coup de mou, je vais faire un petit somme. Envole toi, mon p’tit bouchon, n’oublies pas ces petites pauses sont nos petits secrets.. et plus tard mon petit-fils, tu te souviendras de ces petits instants comme de grands moments ! 

    @ Gwenaëlle Joly

  7. Smoreau dit :

    Marre du Grand Louvre, de la Grande bibliothèque et de la Grande Arche. C’est quoi cette petite manie du gigantisme. Pour ma part, j’ai un pt plaisir gourmand à boire mon petit noir au comptoir. Certains se tapent leur petit blanc. On est là au petit café du coin, des petites gens, des gens normaux. On a un petit boulot, un petit compte chez l’écureuil, un petit appart et uen petite auto. Des petits riens qui font grand bien. Ah ! Tiens, un petit rayon de soleil.

  8. gepy dit :

    Dans un petit collège de province, un professeur entre en classe à petits pas ; non pas parce qu’il veut être discret mais parce que c’est un petit vieux, proche de la retraite.

    « Bonjour, nous allons aujourd’hui étudier le mot «petit». Donc, prenez votre cahier petit format à petits carreaux et notez :

    Grand I, I) Écrire Petit

    Petit a, a) Définition de « petit », tiré du Petit Robert : dont la taille est inférieure à la moyenne.

    Nous nous arrêterons à cette petite définition. Quelqu’un a-t-il quelques exemples à donner ?
    -«  Le petit Poucet et ses cailloux, M’sieur»
    -«  Effectivement, dans ce cas précis, on peut se demander si le Poucet est de petite taille ? Est-il jeune ? Ou est-ce un qualificatif pour attirer un public de petits enfants. Attention, nous parlons bien de petits enfants et non de petits-enfants de lignée familiale. Cet exemple est intéressant. D’autres petites idées sur le sujet ? »
    -«  Blanche-Neige et les sept petits nains, M’sieur »
    -« Non, ce petit n’est pas approprié. Nous sommes dans le pléonasme. Un autre exemple peut-être ? »
    «  Le petit Chaperon rouge et le méchant loup ?»
    « Pourquoi pas ? Mais cet exemple est de petit effet. Il nous reconduit au Petit Poucet. Mais pourquoi as-tu écrit petit si petit ? Il ne remplit pas l’interligne. Arrête ces petites pattes de mouche et écris petit NORMALEMENT, s’il te plaît. Ce n’est pas parce que je dis d’écrire petit qu’il faut écrire petit. Tu comprends ?… Non ? Écris petit : P.E.T.I.T. en gros. Voilà, t’as compris. Ce n’est qu’une petite astuce verbale.
    Et, cessez ces petits sourires narquois dans mon dos. Un petit peu de sollicitude pour votre petit camarade.
    Après ce petit intermède, je continue.

    Petit b, b) Quand écrire petit ?

    Content de ta petite blague, j’espère ? Si on prend un grand cahier, pas besoin d’écrire petit ! Tu es un vrai petit comique dans ton genre !
    Je reprends :
    Pour comprendre, je vais vous lire un petit écrit fort sympathique :
    Dans ma petite enfance, ma petite maman chérie me préparait, au petit déjeuner, des petits-suisses avec des petits-beurre. Un vrai délice, cette petite collation du matin…
    … Comment cela ? Qui a dit : un petit suisse ne peut pas se mélanger avec un petit beur ? Le petit suisse se mélange mieux avec un petit prince ? Ah,bon ? Et le petit beurre alors, on peut le mélanger avec quoi ? Je vous le demande, vous qui vous prenez pour des petits génies !
    Ah, voilà, le petit-beurre avec le petit noir. Et si on le cuit, cela donne un petit-four ?
    Aurais-je affaire à une bande de petits bourgeois capricieux même pour le petit déjeuner ?
    Stoppez là votre petit jeu et calmez-vous. Sinon petite interro surprise.
    Sauvez par la sonnerie.
    Allez faire un petit tour dans la cour, un petit moment de détente vous fera le plus grand bien.
    Vous avez donc une petite semaine pour réfléchir à : « pourquoi les français aiment-ils tant le mot « petit » ». Cela sera notre petit c, c). »

    De retour chez lui, le vieux professeur se dit : « j’aime bien ces petits garnements ». Il se prépare une petite bouffe avec un petit bout de camembert et un petit coup de rouge. Et il s’endort en pensant que ces petits riens font un grand bonheur.

  9. Durand Jean Marc dit :

    Petite pause musicale.

    Georges avait de petits moyens financiers. Pourtant, il était parvenu à troquer un petit coin de paradis contre un petit coin de parapluie. Sur un petit banc public, ils avaient échangé un petit baiser.

    Le Grand Jacques conseillait au petit…de bien regarder…d’où l’ennemi viendra. Il n’existe pas de petite précaution. Léo, lui, invitait le petit à mettre du Martini dans son verre, à la place du Molotov. Chacun y allait de son petit coktail.

    Le petit écran nous protégeait des grandes questions. Un petit train y roulait des petites pauses, larges entre deux débats étroits.

    Félix s’était laissé bêtement envahir par un petit bonheur, un déménageur de tranquillité. Jacques (Dutronc) cultivait tranquille, son petit jardin, ses chats, sa vigne interne. Bobby mettait en piste un petit homme qui vivait d’espoir, un grand naïf.

    Tino, éternellement nous grinçait son petit Papa Noël. Les enfants s’offraient un petit plaisir, accroché aux branches du sapin, les parents un grand, à voir leurs petits accrochés aux cadeaux.

    Moi, je me faisait tout petit. Je n’avais aucune envie de participer à leur petit tour de chants.

    Pour l’instant, je m’organisais une petite pause.

    Après…qui sait…petit à petit ?

  10. Durand Jean Marc dit :

    En espérant que pour le 100ème jeu d’écriture, Mr Pascal ne verra pas trop PETIT!

  11. Durand Jean Marc dit :

    Mais que fait donc là ce petit jeanfoutre de guillemet ???

    Jean Petit de la Petite Marque!

    PPPS: (petit post scriptum de passage). A quand une petite pépite ?

  12. Durand Jean Marc dit :

    « Petit….,petit, petit,petit….petit,petit, petit,petit…..petit,petit,petit….petit,petit,petit…petit,petit,petit…

    …Allez juste un petit dernier…..petit,petit,petit,petit…

    – Ta petite gueule, la bouteille, tu vois pas que j’écris…Boire un petit coup ou écrire un texte, il faut choisir…un petit peu!

    -Petit,petit,petit…petit…petit,petit,petit

    – C’est d »un petit comme méthode!

    -Petit,petit,petit,petit…..petit,petit,petit….

    -Non, un petit non est un petit non, d’accord ?

    PPS: (petit post scriptum). Un tout petit hips!

  13. Lilas dit :

    Et ron et ron petit patapon

  14. isabelle hosten dit :

    Mon petit chat, une petite bafouille pour te dire toutes ces petites choses qui s’agitent dans ma petite tête à ta seule pensée. un petit café avec toi le matin, un petit câlin sous la pluie devant ta porte, ces petits riens qui me transportent et me manquent..un petit tour, tu as dit? voilà deux petits jours que tu es partie, une éternité mon petit ange; je t’ai retenu, une petite seconde, encore une dernière, avant de te quitter. Je te revoie, ta petite robe légère s’évanouir en coin de rue, et petit à petit je m’étouffe, mon petit univers tout rétréci sans toi. reviens-moi, je serai aux petits soins, je te raconterai les petits bonheurs d’être deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.