Exercice inédit d’écriture créative 40

Je ne suis pas toujours de mon avis,
surtout quand je commence à fourrer mon nez dans mes affaires.
Mais dans l’ensemble, je m’entends bien avec moi.
Je trouve d’ailleurs que je me ressemble beaucoup.

Inventez la suite

3 Responses

  1. Clémence dit :

    Je ne suis pas toujours de mon avis, surtout quand je commence à fourrer mon nez dans mes affaires. Mais dans l’ensemble, je m’entends bien avec moi. Je trouve d’ailleurs que je me ressemble beaucoup.

    Parfait petit dialogue entre ma Folie et ma Raison.

    Ma Raison : Tu as vu, ce délire, me dit ma Raison en zieutant mes sept polos blancs identiques, endormis sur la première étagère.
    Ma Folie : Euh… oui, j’avoue qu’ils sont tous les mêmes, mais il devait bien avoir une raison, bien que je ne m’en souvienne pas… peut-être, une peine de cœur…
    Ma Raison : Et ces sept chemisiers, au col amidonné, en camaïeu de bleu…
    Ma Folie : Je vivais ma période fleur bleue avec Pablo….
    Ma raison : C’est une obsession, le sept, chez toi ! Maintenant, ce sont sept jeans au pli parfait, coupe droite, taille haute aux couleurs de l’arc-en-ciel…
    Ma Folie : C’est pour les sept couleurs du vent….

    Ma Raison continue son inventaire : les chaussures, les gants et les foulards, les parfums, les vernis à ongles et rouges à lèvres…

    Ma Folie : Je sais, je plaide coupable, je suis « sept-addict ». Mais je sais aussi recycler ou donner. Ce n’est pas comme toi….
    Ma Raison : ….continue, s’il te plaît…
    Ma Folie : Toi, tu gardes tout. Par sept aussi : les sept plus grosses bêtises de mon enfance, les sept rêves les plus débiles de mon adolescence, les sept catastrophes de ….
    Ma Raison… Tu n’as pas tort….
    Ma Folie : Et, juste entre nous, même si je ne suis pas toujours de mon avis , je commence à en avoir assez des « Tu dois, tu ne dois pas, il faut, il ne faut pas. » Moi, j’ai envie de….
    Ma Raison : Tu peux toujours prendre une marge pour la créativité, la fantaisie… pour autant qu’elles soient raisonnable….
    Ma Folie : Tu vois, tu reviens toujours avec ta Raison….
    Ma Raison : Je le concède, tu as parfaitement raison ! Je suis souvent obtuse !
    Ma Folie : On se fait une petite pause ? Je t’invite au bar-tabac du coin pour un café-crème.
    Ma Raison : ce n’est pas de refus.

    Bien installées dans un coin, elles observent et écoutent les gens qui refont le monde à coup de « Si c’était moi…. »

    Tout à coup, Ma Raison, prise d’un coup de Folie, se leva, fila au comptoir et acheta sept billet de **** . Elle revint à table et dit à ma Folie :
    – Sais-tu quel est le pourcentage de chances de gagner …
    – Oh, tu sais, les math et moi…..

    Quelques jours plus tard, je les regardais toutes les deux, assises devant la télé. Sur l’écran : le tirage….

    Ma Raison hurla :
    – J’ai eu raison de céder à mon coup de folie !
    Ma Folie lui répondit :
    – Il va falloir être raisonnable maintenant….

    Depuis, ma Raison et ma Folie font bon ménage. D’ailleurs, j’y veille en entretenant un dialogue authentique.
    Et moi ?
    Moi, je continue à me ressembler … je reste fidèle à mes valeurs….

    © Clémence

  2. Halima BELGHITI dit :

    Je ne suis pas toujours de mon avis, surtout quand je commence
    à fourrer mon nez dans mes affaires. Mais dans l’ensemble, je m’entends bien avec moi.
    Je trouve d’ailleurs que je me ressemble beaucoup.
    Je me retrouve dans tout ce que je fais. Lorsque je recherche un papier faute de ne pas l’avoir rangé, je me dis « c’est tout moi!  » . Lorsque je cède au plaisir de m’offrir une énième paire de chaussures, je me reconnais totalement. C’est encore moi, lorsqu’au lieu de me coucher à des heures raisonnables, je lutte contre le sommeil pour veiller. En fait lorsque je ne suis pas de mon avis, je me pose la question de savoir pourquoi. En général, je me réuni en tête à tête avec moi-même et je palabre avec ma tête tout en consultant mon coeur. Mon coeur, toujours trop émotionnel à mon goût se confronte à la rigueur de mon esprit dans des joutes oratoires infinies mais dont il ressort toujours une solution satisfaisante pour toutes les parties. Et comme je fais preuve de beaucoup de bienveillance envers moi-même, je choisis toujours de faire ce qui me correspond le mieux. Du coup, j’adore être moi-même autant quand je suis aux fourneaux que lorsque je lis, j’écris ou je jardine. J’aime particulièrement évoquer les choses de la vie avec ma pensée souvent plus sage mais aussi plus imaginative que ma réflexion. Et lorsque je fais des excés de ripaille, je m’en excuse auprès de mon foie. Je remercie tous les jours mon colon de bien fonctionner, et je bichonne mon coeur en montant les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur. Dernièrement j’ai été convoquée par mes poumons. Ils estiment qu’ils sont maltaités, parce que trop enfumés et mon estomac s’est rallié à leur point de vue. Du coup, je me suis engagée à diminuer la cigarette et à arrêter de fumer pour mon anniversaire. Je sais, je sais…j’ai déjà promis l’année dernière, et celle d’avant aussi…Mais je ne risque pas d’y arriver si je cesse d’essayer…Et lorsque je souffre de lmigraines, j’explique à ma tête qu’il n’est pas nécessaire de s’inquiéter inutilement car en vérité, il n’y a pas de problèmes…il n’y a que des solutions…

  3. S.MOreau dit :

    Je me ressemble beaucoup.Mais je ne me dis pas toujours « oui », je dis « Attends, je vais réfléchir. Range tes affaires d’abord ! ». Cela me contrarie. Je croyais être une, unie à jamais. Non, non il y a de la dichotomie en mon être, en mes êtres, devrais-je dire. Je suis souvent partagée. L’une veut mincir, l’autre manger. L’une veut courir, l’autre dormir. Suis-je jumelle à moi-même ? Attachée ? Main dans la main, je dois cheminer avec moi-même. Jouer cette vie à deux mains, est-ce harmonieux ? Je suis droitière et parfois si gauche. Est-ce que 1 et 1 font deux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.