Oser faire avec ce que l’on sait déjà

Nombre de personnes ayant un projet : animer un atelier d’écriture, participer à un concours, écrire un roman, etc., ne sont jamais vraiment prêtes à se lancer. Quand elles projettent de se lancer dans quelque chose, il leur faut toujours encore réfléchir un peu, encore s’informer davantage, encore apprendre plus, encore obtenir telle certification ou tel diplôme. Bien sûr, on n’a jamais fini d’apprendre, mais, il faut aussi oser faire avec ce que l’on sait déjà. C’est-à-dire passer à l’action. Toutes les personnes ayant du succès sont passées à l’action. Celles qui remettent au lendemain font du surplace. N’hésitez pas toute votre vie, lancez-vous ! Ainsi, vous n’aurez aucun regret.

« De l’action ! Encore de l’action !  » Démosthène

8 Responses

  1. Antonio dit :

    D’accord faites-le mais ne piquez pas mon idée !

    Mince, c’était quoi déjà mon idée ? … ouh la la, Alzheimer nous guette, dépêchons-nous ! 🙂

  2. Sylvie H. dit :

    Pas faux, tout ça… pas faux.
    Au travail!

  3. Marie dit :

    Merci Pascal, merci! Oser, oui, oser! Belle journée.

  4. Claudine dit :

    En effet, ce message tombe pile mais comme Dalipas que je rejoins c’est parfois très difficile pour les anxieux qui toute leur vie se débattent pour retrouver une confiance en eux…

  5. Sophie Gonzalbes dit :

    Justement, j’allais le faire !

  6. frédérique dit :

    certains messages tombent pile, souvent.
    merci 🙂

  7. urbanbike dit :

    Bien d’accord… Même avec un niveau de français approximatif, il est possible d’ouvrir un blog et de s’améliorer… Et même d’écrire un bref-seller 🙂

  8. dalipas dit :

    Les personnes dont vous parlez sont généralement des êtres blessés qui manquent de confiance en eux et redoutent par dessus tout l’échec qui ne ferait qu’aggraver ce manque de confiance. Chaque cas est différent mais bien souvent les peurs sont les mêmes. Et ce n’est pas leur dire simplement « allez-y » qui leur donnera la confiance qui leur manque. L’estime de soi. C’est souvent ce qu’elle on perdu en tout ou partie et qui est si difficile à retrouver car venant du plus profond de soi, bien plus que de simples incitations extérieures. Et je sais de quoi je parle…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.