Même mon mari adore ma liseuse !

Une abonnée raconte son expérience avec une liseuse :

 » Avant, je ne savais pas lire autrement que dans un livre. Mais ça, c’était avant.

Je pars sans cesse à la recherche de nouvelles, de contes, d’histoires pour les enfants…du texte court. Seulement je ne sais pas lire assise à mon bureau devant mon ordinateur (qui n’est pas portable). Jusqu’alors j’imprimais donc tous les textes, mais cela revient assez cher, surtout que plus de la moitié des textes est sans intérêt pour moi. Il en est de même avec les livres de théâtre : il faut lire des dizaines de pièces pour n’en retenir qu’une qui convienne aux exigence de la troupe.

Je pensais donc acquérir une tablette numérique, en empruntais une à mon fils pour tester, mais la lumière me fatiguait.
J’ai alors découvert l’existence de la liseuse, qui est une tablette rétro-éclairée, qui ne fatigue pas les yeux. Depuis que je l’ai achetée, je ne la quitte plus.

Liseuse Kindle

J’y ai chargé de centaines de textes que je dévore les uns après les autres. Petite et légère dans le sac à main, je la sors dans le train, dans les salles d’attente, chez le coiffeur… On règle l’éclairage à sa convenance, on choisit sa police d’écriture, la taille, ce qui rend la lecture très accessible aux malvoyants.
Il y a un marque-page, un dictionnaire, on peut annoter un passage, etc.
Cet été je me ferai le plaisir de relire Hugo et Zola, de découvrir Conan Doyle et Gaboriau, de lire et relire Alphonse Allais…
D’habitude il faut que je pèse ma valise avant de prendre l’avion, car elle contient 10 kilos de vêtements et …10 kilos de livres. La semaine prochaine, je pars avec 300 livres dans mon sac à main ! Evidement j’y ai passé deux heures à tout charger, mais je suis tranquille pour tout l’été.

Et tous les livres que j’ai chargés sont gratuits ! Il existe des milliers de ebooks libres de droit et gratuits sur le net.
Tandis que si vous voulez un livre papier de Molière ou du Marquis de Sade, il faudra le payer.
Les livres contemporains ne sont pas gratuits, heureusement pour leurs auteurs, mais beaucoup moins chers en ebook.
Le prix moyen d’une liseuse étant de 100 euros, moi qui lis 200 à 300 livres par an, je vais faire des économies !

Une seule chose m’a un peu déplue à la mise en service de ma liseuse : j’ai acheté une Kindle, et pour l’utiliser il faut ouvrir un compte Amazon.
Mais finalement, il y a chez Amazon des centaines de livres (gratuits ou pas chers) qui arrivent sur votre tablette en un seul clic. De plus elle accepte beaucoup de formats d’enregistrement. A n’importe quel moment de la journée j’envoie un mail à ma tablette avec mon livre en pièce jointe. La prochaine fois que je l’allumerai, je n’aurai plus qu’à le lire ! Donc si je casse ou je perds ma tablette : pas de panique, mes livres sont dans le cloud.

Un des arguments du vendeur est une autonomie de batterie de 1 mois. Mais je dois la mettre en charge toutes les semaines. Peut-être consommerait-elle moins si j’éteignais le wifi. Mais ne n’aurais plus le dictionnaire en ligne. Je n’ai pas testé.
On charge la liseuse en branchant le cordon USB sur l’ordinateur. Sinon, il faut acheter un adaptateur qui m’a coûté 20 euros.

Le petit conseil du chef : renseignez-vous bien avant de choisir votre liseuse : j’ai fais 4 magasins, les vendeurs n’y connaissent rien. Je suis tombée sur un vendeur d’une grande enseigne qui ne savait même pas ce qu’était une liseuse alors qu’il en avait en rayon !

Qu’en est-il du toucher du livre, de son odeur dont je me croyais amoureuse ? Ca me rappelle un enfant qui hésitait à prendre un livre jauni et taché. Je lui ai répondu que peu importe la qualité du livre, ça ne change pas les mots que l’auteur a écrits. Cet argument devient valable pour moi : je me rends compte que c’est le texte que j’aime, peu importe sur quoi il est écrit !

Même mon mari adore ma liseuse : je n’allume plus la lumière pour lire la nuit. 🙂 « 

L’expérience de Sabine Huchon avec sa liseuse., juin 2014

NOUVEAU ! Vous pouvez publier un article sur Entre2lettres si votre sujet concerne l’écriture, un livre, la défense de la langue française, la créativité ou la dyslexie. Une seule condition : vous abonner à ce blog.

2 Responses

  1. durand dit :

    Ah les sabines…ça enlève!

  2. Catherine M.S dit :

    Témoignage si enthousiaste que ça donne envie d’essayer …
    Merci Sabine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.