Le haïku, un tweet poétique à portée de toute plume

Le haïku, sorte de fragment de vie poétique, doit son succès en occident à sa brièveté. Des milliers de personnes s’y adonnent. Très bref et condensé, le haïku est une sorte de tweet des temps anciens. Un signe de vie exprimé avec un minimum de mots.

S’essayer au haïku sans chercher à imiter un maître, tel Bashô est un très bon exercice pour entretenir sa créativité. 

Des instants de présent
Le haïku est à la portée de toutes les plumes, surtout si on ose prendre de libertés avec les règles absolues : 17 syllabes en une suite rythmique très codifiée :5/7/5
 
Capter un instant de présent (haïku) est possible n’importe où et à tout moment. Il suffit d’ouvrir en grand sa réceptivité, d’intérioriser l’essence de l’instant ressenti et de le traduire en une phrase, sans chercher à poétiser.

Nul besoin de se trouver dans un lieu de culte ou devant un paysage mystique pour ressentir ce que nos cinq sens perçoivent quand on les tient sur le qui-vive. Quel que soit l’endroit où vous vous trouvez, considérez que vous êtes dans un temple. Celui de la vie. Il suffit d’ouvrir, de lever, ou de baisser les yeux, pour découvrir de nouvelles sources d’inspiration.

Un conseil : si vous tentez l’expérience ne cherchez surtout pas la perfection. Laissez faire votre ressenti; écrivez ce qui vous traverse l’esprit à un moment donné. Les phrases que vous produirez seront peut-être modestes, cela n’a pas d’importance. Le but de cette écriture jaillissant en un instant très court, est d’exacerber votre sensibilité créatrice.

Je suis dyslexique. De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau. Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris. Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

22 Responses

  1. LELEU Yvette dit :

    Le sable mouvant
    enseveli l’amour de
    ma vie.
    y-l

  2. Zéphyra dit :

    J’ai entendu récemment une personne à la radio, qui a donné sa définition du haïku :

    « Une phrase jolie et courte avec un sursaut de pensée! »

    Belle formule.

    Je suis désolé de n’avoir pas retenu le nom de cette personne.

  3. LELEU Yvette dit :

    gentil par delà la vie
    certain de rire, de sourire
    le gentil reste ton ami.

  4. Jean-Pierre dit :

    Une graine. Deux petites feuilles.
    Dix feuilles. Cent feuilles.
    Une liane qui envahit tout.

  5. LELEU Yvette dit :

    l’oignon dans le fond
    me larmes les yeux.
    y.l

  6. durand dit :

    J’ai vu le ballet des grèbes
    Leur parade nuptiale.
    Je n’avais plus de bague à t’offrir.

  7. durand dit :

    La coccinelle sur la feuille

    Apprend le juste compte

    De ses points!

  8. durand dit :

    Le peuplier nargue
    Sur la digue
    La raideur de l’homme.

  9. laurence noyer dit :

    du rose et du bleu
    arc en ciel coupé en deux
    à dix-huit heures deux

  10. Dolorès dit :

    Un brouillard givrant
    A muré les beaux yeux bleus
    De son vieil amant.

  11. Remande dit :

    haïku de réaction suite aux mesures anti-immigration de Trump :

    rouge-gorge mort dans ma cour
    frontières fermées
    il pleut

    le 30 janvier 2017

  12. Assoula dit :

    Femme ne vit point
    Par la force de ses poings
    Et fait son chemin

    On peut vivre sans
    D’autres ne vivent qu’avec
    Trop de sentiments

    Il ne faut pas plus
    Beaucoup en demande moins
    Question de besoin

    Faire la liste
    Trouver la bonne piste
    Etre l’artiste

    Marche de Bronze
    Récompense en argent
    Médaille en or

    Oh mais qui est je ?
    Etrange est-ce bien moi
    Miroir es-tu moi ?

  13. durand dit :

    J’entend dans les bois
    Le doux chant du haïcoucou
    En cinq à sept cinq!

  14. laurence noyer dit :

    Forme très restreinte:
    17 syllabes en trois vers (5-7-5).
    C’est le Haïku

  15. Christine Esnault dit :

    Tête vide
    Yeux brouillés
    Jambes lourdes
    Dos courbé
    Le temps me nuit
    La nuit s’impose
    Jeunesse
    Que ne t’ai-je plus longtemps goûtée

  16. Sylvie W dit :

    L’écorce de l’orange, pliée,
    En un clin d’œil acide
    M’a arraché une larme

  17. Blackrain dit :

    Balade mâtine
    La mer dans l’eau céans
    L’enfant badine

    La rive
    dans le vague
    regarde l’amer

  18. durand dit :

    Au fond du jardin de sa vie
    Le vieux sur son banc
    Comme la peinture a séché.

  19. Catherine M.S dit :

    Un rocher dans la mer
    Sur la mousse rousse
    Le ballon glisse.

  20. durand dit :

    N’y cours pas,
    Le bonheur a quitté le pré,
    Depuis longtemps
    Il est là,
    Bien proche de toi,
    Au plus près de ta prairie.

  21. durand dit :

    Boule de poils
    Le présent s’est étiré
    Boule de plumes
    Le passé s’est envolé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.