Exercice inédit d’écriture créative 283

lance-motsRédigez le mode d’emploi
d’un lance-mots

16 Responses

  1. Emmi A dit :

    LANCE-MOTS**

    FRANÇAIS

    Introduction :

    Tout d’abord, nous tenons à vous remercier pour l’acquisition de ce lance-mot de qualité supérieure. Nous espérons que cet achat vous satisfera pleinement et que vous vous féliciterez de son utilisation.
    Pour profiter au mieux de cet appareil, nous vous recommandons de suivre scrupuleusement les règles et consignes stipulées ci-dessous.
    Conservez bien cette notice qui vous sera utile en cas de problème.
    Bon amusement !

    Description :

    Papier ivoire 20 mg hydrofugé.
    Longueur : 20 cm largeur : 8 cm
    1. corps du lance-mots
    2. aile latérale droite
    3. aile latérale gauche
    4. rainure de dépose des mots de l’aile droite
    5. rainure de dépose des mots de l’aile gauche
    6. nez avant / contrôle atterrissage
    7. zone de prise en main

    Accessoires :

    2 kits d’alphabet latin et 2 kits d’alphabet cyrillique

    Usage :

    Pour une utilisation optimale, veuillez suivre ces consignes.
    Composez le mot souhaité et calez le dans les rainures prévues à cet effet. Nul besoin de forcer, le maintien est légèrement aimanté pour assurer une stabilité parfaite des lettres.
    Veillez à ce que le nez avant soit bien orienté vers le bas pour un atterrissage précis et en douceur.
    Saisissez le lance-mots par la zone de prise en main avec le pouce, l’index et le majeur. Une prise en main ferme permettra une bonne orientation du lance-mots.
    Lancez le d’un geste franc et assuré dans la direction désirée.
    Le lance-mots atterrira lentement et votre mot sera livré.

    Ce produit a été traité pour être utilisé dans n’importe quelles conditions météorologiques, ainsi même par temps de pluie et d’orage vous pouvez vous servir du lance-mot à volonté.

    Pannes :

    Il ne va pas dans la direction voulue : vérifiez que le nez avant soit orienté légèrement vers le bas.
    Les mots chutent pendant le vol : les lettres n’ont pas été correctement insérées dans les rainures.

    Mise au rebut :

    Veillez à ne pas jeter l’appareil dans une poubelle domestique.
    Il faut le jeter dans une poubelle à papier afin de s’assurer de son recyclage et d’assurer le respect de l’environnement.

    ** Également appelé avion en papier

  2. PEGGY dit :

    – Comment pouvoir rédiger le mode d’emploi d’un objet imaginaire ?
    Et bien, le fabriquer et le tester!

    Mon premier essai fut sur la terrasse, au déjeuner, le moment préféré des singes pour venir voler de la nourriture sur la table ou carrément dans la main.

    J’ai donc pris mon lance-mots, j’ai griffonné « Oust ! » et l’ai envoyé. Ils sont immédiatement partis. J’ai pensé « super ! » mais j’étais de mauvaise foi, car en fait, déjà bien habitués, il suffit de toucher le lance-mots comme on touche le lance-pierres et ils décampent !!

    Il fallait trouver d’autres applications.

    J’ai recommencé en lançant un timide « bonjour » à quelqu’un qui me plaisait beaucoup mais que je n’osais pas aborder et j’ai vu un beau sourire se dessiner. « Ça marche » !
    Alors je n’ai plus cessé de l’utiliser, allant de succès en succès. Devenue une pro j’ai voulu essayer plusieurs mots percutants à la limite du méchant, mais là c’est devenu très désagréable, car ils me revenaient amplifiés beaucoup plus horribles que ceux que j’avais écrits.

    Une bien triste expérience, me valut de voir quelqu’un pleurer. J’ai arrêté net.

    Après j’ai pensé qu’il serait sans doute intéressant de lancer des mots sur des feuilles pour raconter une histoire. Et bien vous me croirez si vous voulez, ils se sont organisés en une vraie anarchie et j’ai dû abandonner.

    Donc à ce jour, je suis incapable de rédiger un mode d’emploi universel. À chacun de faire son expérience !

  3. francoise dit :

    Rédigez le mode d’emploi
d’un lance-mots
    En ma qualité de Maître des Ecoles, j’avais commandé à Amazone 25 lance-mots pour mes 25 élèves de CM1. Or, à la grande joie de ceux-ci, je reçus 25 lance-pierre que je me vis obligé de garder car Amazone refusa tout échange.
    Et ce fut le début de tous mes maux.Sans attendre, les enfants se bombardèrent de projectiles et bien sûr se blessèrent. Moi-même je fus atteint au front. Je n’ai pas de mots pour vous raconter l’incident.
    Le Directeur appela les pompiers, la police, le SAMU.Heureusement nous n’eûmes à déplorer que des blessures légères. Mais quel scandale ! La radio, les journaux et bien sûr la télé en firent des gorges chaudes. Certains allèrent jusqu’à parler de terrorisme ; je ne fus quand même pas incarcéré, même s’il s’en fallut de peu ; on se contenta de me muter avec bien sûr ma réputation mais tout finit par se tasser.Il faut dire que depuis plusieurs années, les enfants n’ont dans leurs mains que des portables.Parfois j’en confisque un et suis effaré par l’orthographe des mots utilisés par ceux-ci..
    Dernièrement j ‘ai reçu une lettre d’Amazone me demandant si je pouvais rédiger un mode d’emploi pour le nouveau lance-mots qu’ils vont commercialiser prochainement. Je ne leur mâchai pas mes mots pour leur conseiller de renoncer à ce projet sans avenir commercial. Ils me répondirent par retour de courrier qu’ils s’étaient trompés et qu’il s’agissait en fait d’un mode d’emploi pour un nouveau lance-pierre dont le projectile serait une boulette de papier sur laquelle serait imprimé un message amical en bon français ou en argot etc….
    Alors que je mettais leur lettre dans ma poche, je reçus un projectile qu’un enfant venait de lancer avec sa fronde. Je mis machinalement ma main au visage et continuai ma route sans mot dire.Une femme me croisa qui chantait « je lui dirai des mots bleus ». Je lui souris, elle me sourit, nous nous retournâmes, nous rejoignîmes,prîmes un pot, échangeâmes des mots et de mots en mots, de phrases en phrases, de lignes en lignes, de pages en pages, de chapitres en chapitres, nous entamâmes un roman d’amour dont nous n’avons pas encore écrit le mot fin.

  4. ourcqs dit :

    LANCE MOTS

    Quelques conseils pour efficacité,

    – identifier la CIBLE, l’humour grinçant ne sera pas apprécié par certains, alors qu’il peut déclencher complicité et buzz, les mots doux et gentils sont à manipuler avec délicatesse

    – anticiper les risques de RETOUR sardonique à l’envoyeur,

    – choisir l’INSTANT, créer la surprise, décalage, absurde mis en valeur, ou jouer sur l’attente, capter l’attention, captiver l’entourage

    – maîtriser la PUISSANCE de l’envoi pour rester percutant, trop faible, le mot restera sans effets, trop fort, il entrainera des réactions imprévisibles.

    – éviter les effets d’annonce, aller droit au BUT,

    – renoncer aux clichés, lieux communs,

    – jouer avec double sens, assonances, consonances, dissonances, rimes et allitérations

    – avoir une grande réserve de synonymes, bonnes formules, expressions originales ,

    et vous aurez une

    Belle poésie balistique !!

  5. Christine Macé dit :

    Elle regarde ce truc informe, posé sur son bureau. Un simple bout de bois avec un élastique, qui ne pèse pas bien lourd, bricolé par un gosse rebelle.

    Les gamins sont entrés dans la joyeuse bousculade habituelle : cartables jetés à terre, coups de coude, rires en douce.
    « Ouvrez votre livre d’orthographe. Aujourd’hui… » L’institutrice note sur le tableau noir la date et la leçon du jour.

    Un premier mot a fusé sur sa droite avec un petit bruit sec ; puis un second, à gauche, tout de suite après. Éclatés presque simultanément sur les murs de la classe. Le troisième est allé se nicher au plafond ; le suivant l’a ratée de peu pour atterrir sur l’estrade, pile dans la corbeille à papiers.
    Prenant un air outré, elle s’est retournée en pensant « encore ce petit con ! »

    Le silence absorbe l’espace. Tous appréhendent la suite. Sûr que ça va barder.
    Lulu seul ose la regarder, un petit sourire en coin. L’effronté ne cherche même pas à nier, au contraire. Ses yeux revendiquent la défiance, une envie de bataille à la loyale. Les autres restent à l’affût, oscillant entre les deux camps, l’attaquant ou les pleutres. Rallier le dissident ou se soumettre : beaucoup hésitent.

    Elle remonte l’allée entre les pupitres en soutenant son regard. Surtout ne pas flancher, c’est à lui de baisser les yeux. Être ferme en bridant sa colère. Ni faiblesse ni désarroi. Garder le pouvoir. Elle a l’autorité. Mais lui l’aplomb.
    Lulu prend tout son temps pour lui remettre l’objet du délit. Faussement triomphante, elle tourne les talons. A l’intérieur, c’est le Vésuve.

    La sonnerie de la récré arrive à point pour détendre ses nerfs. Personne n’a bougé, guettant la punition générale.
    « Sortez… en silence ! »
    Dans la cour, ils s’ébattent, crient, jouent, respirent. Autour de l’émeutier, un petit groupe commente l’évènement, évaluant les conséquences irréversibles. Le pire, ce seront les parents.

    Seule dans la classe, l’institutrice regarde un à un ces drôles de mots qui n’en sont pas. Juste des suites de lettres. Un vocabulaire hermétique, incompréhensible. Le sien. Lulu ne sait toujours pas écrire. Elle y a vainement usé sa patience des heures durant. Ce moutard est pourtant loin d’être idiot, il serait même plus finaud que la moyenne. Juste irréconciliable avec l’orthographe. Définitivement.
    Sauf que c’est sur les murs qu’il a balancé ses extravagances, comme s’il voulait les lui jeter à la figure, devant ses camarades, abasourdis et goguenards. Une provocation dont la signification lui échappe, une fois de plus. Dans sa tête ça lui fait un drôle de poids, comme un gros sac de questions sans réponse.

    Peu à peu, elle retrouve son calme. Dans cinq minutes, ils seront de nouveau assis là, attendant qu’elle révèle l’impact de l’évènement, ses conclusions et le prix à payer.
    Nouvelle sonnerie. Elle attend encore quelques secondes. Eux sont déjà en rang derrière la porte vitrée qu’il va falloir ouvrir.

    « Asseyez-vous et prenez vos cahiers. Rédaction. Écrivez le sujet : Rédigez le mode d’emploi d’un lance-mots… »

    Joyeux 1er mai, Christine

  6. Nathalie dit :

    Bienvenue au tuto du « Lance-mot », technique révolutionnaire pour veiller sur votre e-réputation.

    En introduction, je rappellerai que déjà au moyen-âge, les valeureux guerriers se débarrassaient des gêneurs en leur faisant goûter le bout de leur lance.
    Notre « Lance-mot » est comme son nom l’indique un anti-mauvais-buzz.
    lorsqu’un mot malheureux vous échappe, dégainez rapidement votre Lance-mot et lancez le fortement sur le mot.
    Si le mot est grossier et risque d’entacher votre réputation, réagissez rapidement avant sa fugue définitive sur la toile et votre perte irrémédiable de contrôle. Frappez-le !
    S’il s’agit d’un mot égaré, vous pouvez tenter la méthode « lasso » pour l’attraper et le ramener discrètement auprès de vous.

    Différents modèles sont en vente : la pique pour les petits mots, le dard pour les mots de voisinage, le javelot pour une longue portée, la sagaie lors de voyages, la pertuisane pour les vieux mots. Et notre modèle phare, le préféré de James Bond, la lancette. Malgré la rondeur de ce mot sur votre langue, la lancette est redoutable avec sa lame fine et sa poignée finement décorée. Un outil précis qui respecte votre plaisir du lancer.
    Nous vous déconseillons d’utiliser des « Lance-mots » non certifiés comme des ciseaux ou des coupe-ongles. Vous risquez de déchirez la toile et de créer un durable mauvais-buzz.

  7. Catherine M.S dit :

    Mode d’emploi d’un lance-mots

    A manier avec d’infinies précautions
    Sous peine de subir de terribles implosions
    Surtout s’il s’agit de mots couleurs
    Comme les mots bleus à l’âme et au coeur
    Ou les mots rouge sang
    Qui s’est arrêté de couler
    Quand l’heure fatale a sonné
    Ou les mots verts, crus, amers
    Criés à tort et à travers
    Quand l’amour se cogne à l’enfer
    Ou les mots blancs qui ne veulent plus rien dire
    Privés de leur sens par une mémoire sans avenir
    Ou encore les mots gris
    Qui annoncent le temps qui passe
    Avant le temps de l’oubli
    Ou, tiens, les mots tout noirs
    Qui jaillissent comme ça du fin fond d’un cafard
    Et puis les mots jaunes …

    Et puis non, ils peuvent être dangereux aussi
    Je cesse là cette cruelle litanie
    Soyez donc prudents avec ce drôle d’outil
    Capable de toutes les infamies
    Qui peut manquer d’humour et de glamour
    Et vous projeter sans détour
    Dans un monde sans nuances
    Peut-être pour toujours …

  8. Isabelle Pierret dit :

    Le lance-mots

    Objectifs, Résultats, Chômage, Courbe, Crise,
    Le lance-mots est déglingué
    Il nous harcèle hocquette et s’enraye,
    Des résultats, il nous faut des résultats 

    Personne n’a le mode d’emploi…
    Il veut des résultats
    Allez, changement d’orga,
    De stratégie, de logiciels, de matériels, de méthodo,

    Le lance-mots agresse, grince, grogne et stagne
    Etoiles filantes cinglant mes tempes,
    Crise, productivité, efficience

    Le monde a changé
    Le lance-mots s’est bloqué
    Le travail s’éparpille,
    Les relations de travail se tendent, torturent et détruisent
    Mais… le profit profite !

    Le lance-mots arrose à tout va
    Economie numérique, égalité des chances, génération Y
    A défaut de compréhension, voici des solutions :
    Le lance-mots a ses coupables
    Il a aussi ses dadas
    Le lance-mots confond tout :
    signifiant et signifié, causes et conséquences, objectifs et direction,
    promesses électorales et projet de société

    Repli sur soi, sous-groupes sociaux, paupérisation
    Et toujours les mêmes mots
    leur lance-mots ne se taira pas, compresseur inflexible

    Dégagée, libérée, papillon m’échappant du mégaphone, j’entends des mots passions, des mots écriture, des mots théâtre, des mots philo, des mots lecture,
    je sens soudain des mots doux, des mots joyeux, des mots sourires, des mots désirs, des mots ivresse, des mots caresse, des mots regards, des mots hasards, des mots secrets, des mots distraits
    Le nouveau mode-mots-du-lance-emploi m’a libérée,
    je vis, je vis enfin….
    Ne me lâche pas

  9. Nadine de Bernardy dit :

    Dans le petit paquet reçu ce matin, je trouvais l’ustensile commandé.Je l’ouvrais ,y découvrais une élégante fourche en bois massif ainsi qu’une lanière racée en caoutchouc noir.Rien de compliqué apparemment,si ce n’était la notice d’emploi qui les accompagnait :

    FRANCAIS :

    – Après avoir pris soin d’ôter notre modèle 325M6328S de son emballage recyclable,positionnez le corps du lance-mots dans la main gauche à moins que vous ne soyez gaucher ( dans ce cas utilisez votre main droite)
    – Veillez à ce que les deux bras de la fourche du corps du lance-mots soient dirigés vers le haut à moins que vous n’ayez des difficultés à vous situer dans l’espace
    – De la main droite prenez le bout droit de la lanière ci-jointe et entourez-en,d’un mouvement lent et régulier la branche droite de la fourche,en ayant pris soin d’avoir,auparavant, gardé une longueur suffisante pour effectuer le noeud final dit « croisé-tendu » ( dont vous trouverez la schéma à la page 6 de notre notice ) qui permettra de fixer la lanière au corps du lance-mots.
    Procéder de la même manière avec la branche gauche et le bout gauche de la lanière tout en sachant que vous pouvez commencer par ce bout là plutôt que l’autre,ou nouer le bout droit à la branche gauche de la fourche en question et inversement
    – Testez la solidité du tout en prenant solidement votre lance-mots par ce que l’on nomme son manche,puis tirez sur la lanière ( fixée par vos soins ) vigoureusement vers vous .
    – Reposez l’engin et,pour une utilisation satisfaisante de votre achat,choisissez bien vos mots.Vous avez opté pour notre modèle
    325M6328S dans la gamme de nos articles féminins qui convient à des mots doux et tendres,évitant l’agressivité,la morgue et la vulgarité.
    Nous vous en félicitons.Afin de vous encourager dans votre démarche nous avons pris la liberté de vous offrir quelques mots choisis à utiliser pour vos premiers essais.
    En espérant que cette première commande vous donnera entière satisfaction,nous restons,chère cliente,à votre disposition pour toute précision complémentaire la concernant.
    Avec nos respectueuses salutations,le responsable des ventes

    T.Lafronde

  10. Clémence dit :

    Mode d’emploi du lance-mots.

    30 avril 2016. Le jour J. Le paquet vient de vous être livré. Tout frais, tout rose. Vous le prenez délicatement et vous laissez de côté le manuel d’emploi. Inutile ! dites-vous, comme le bricoleur du dimanche.
    – Exact, 100 pour cent véridique!
    – Je vois, je vois… Vous avez une haute estime de vous. Vous êtes la science infuse et, par conséquent, vous savez comment il fonctionne. Erreur. Erreur magistrale.
    – La preuve ?!!! me rétorquez-vous…
    – La preuve ? Elle est aussi longue qu’un roman et je parie que vous n’écouterez même pas la première page !
    – On ne sait jamais…
    – Alors, je vous propose un « digest »…

    1. trouvez un endroit douillet, ni trop chaud, ni trop froid.
    2. installez votre paquet, bien calé entre deux coussins.
    3. saisissez-vous de l’objet-talisman et vérifiez les attaches.
    4. d’une main,ouvrez délicatement le mécanisme de préhension.
    5. de l’autre main, glissez y l’objet-talisman.

    – Et c’est tout ?
    – Oui.
    – Mais pourquoi me disiez-vous que c’était long ?
    – Parce que ce talisman a une histoire…
    – Intéressante ?
    – Certes !
    – La tentation est forte…vous pourriez m’en dire plus ? Mais au fait, quel est le nom de cet objet talisman ?
    – Hochet.
    – Hochet ? Non…. Je ne vous crois pas…
    – Et pourtant…sans lui, vous risquez l’impasse…
    – Vous m’intéressez de plus en plus !

    – Dans ce cas …. Il y a environ un million d’années, une femme sage qui vivait sur les rives de l’Omo, rédigea un mode d’emploi à l’attention de ses consœurs primipares. Un mode d’emploi rudimentaire, certes. Il se composait d’une série de dessins sur tablette de terre. Il montrait comment placer un lance-mots dans les mains du nouveau-né. La découverte d’autres tablettes laissa sous-entendre que ce mode d’emploi se transmettait de mère en fille.
    – Déjà, la tradition…

    – Mais ce qui tient du miracle – ou de l’imposture – je vous laisse le choix – ce fut la découverte annexe.
    – La pièce jointe ! Gravée sur pierre ?
    – Yes ! Le bien-fondé de ce rite, en bédé !
    …Homo Erectus Uno et Homo Erectus Secondo étaient amoureux d’une même femme. Le coeur d’Erecta balançait lorsqu’ils paradaient, les poils lissés, les reins cambrés, les biceps gonflés…Match nul. Aucun l’emportait. Elle les mit alors au défi. Seul un exploit fantastique et inédit les séparerait.
    Ils optèrent pour un combat au lance-pierre. Ils se rendirent sur l’espace des lices et le duel commença sous le regard des Erectuges.
    Après quelques jets non concluants, Homo Erectus Uno réussit son coup. La pierre atteignit Erectus Secondo au larynx. Il poussa un cri de bête qui s’acheva par un sonore «Saperlipopette, mais quel con ! »
    Erecta sauta au cou d’Erectus Secondo. Elle avait fait son choix alors qu’Ercetus Uno s’en alla, honteux et voûté plus que jamais.

    Lorsque leur premier enfant naquit, Erceta lui plaça un lance-pierre-lance-mots entre les mains afin que le pouvoir des mots ne s’éteigne jamais.

    La tradition venait de naître.
    Depuis la nuit des temps, on passa du lance -pierre au lance-mots. Avec les temps modernes, il se transforma en objet transitionnel vulgairement appelé « hochet ». © Clémence

  11. smoreau dit :

    Ne pas utiliser le lance-mots avant de lire 2 fois la notice complètement. S’assurer que l’on a compris chaque mot. Si un mot est inconnu retourner au magasin qui vous a fourni le lance-mots. Un mode d’emploi pour comprendre le 1er mode d’emploi vous sera remis gracieusement à la volée.
    Le lance-mots est à manier avec précaution. Seul un lanceur de mots patenté et à l’humeur sibylline aura l’autorisation officiel de l’utiliser.
    Ne pas laisser à la portée des enfants trop sages, des adultes endormis ou des personnes âgées sans humour.
    Ouvrir la boite sans utiliser de couperet. D’un seul geste franc.
    Saisir l’engin de la main droite sans toucher la partie coupante car elle coupe. Rester droit dans ses bottes. Choisir soigneusement un mot si possible percutant. Le rouler 7 fois dans sa bouche. Le déposer sur le tremplin et lancer rapidement et précisément la catapulte vers le destinataire du dit mot. Il va de soi que celui-ci n’est pas prévenu. Il le reçoit en plein vol. Souvent, il tombera à terre le souffle coupé. Parfois, le mot envoyé par le lance-mots que vous avez sous les yeux – que vous n’avez pas encore touché, j’espère- coupe la conversation à jamais. Quand il est lancé, impossible de le rattraper.
    Nous prévenons notre malaimable clientèle que l’abus du lance-mots est dangereux.

  12. Laurence Noyer dit :

    Un lance-mot n’est pas
    Si lourd qu’un lance-flamme
    Il faut bien le tenir
    Ainsi qu’un porte-mine
    Le mot choisi sera
    plaisant et attractif
    On le dépouillera
    Des adverbes adjectifs
    Placez le bien visible
    au centre de la cible
    Analyser vos failles
    Jugez-les en détail
    Fixer votre regard
    Sur l’objectif final
    Décochez vos entraves
    Et larguez le vocable
    Afin que dès l’envoi
    Vous soyez disposés
    A tout recommencer
    Sans qu’on vous dise : « lance-toi »

  13. Jean Louis Maître dit :

    Le lance-mots
    Posologie

    Quand, de la gorge, se dénoue
    L’étreinte de l’angoisse vile,
    Alors l’aigre aigreur des mots-bile
    S’écoule aussitôt de la soue.

    C’est le murmure des maux mûrs
    Que l’on découpe au chalumeau !
    Des mots qui sortent ou qu’on extirpe
    Et dont on ressent la morsure
    Jusqu’au plus profond de ses tripes
    Et là où rôde la mort sûre.

    Des mots qui suintent ou qu’on arrache,
    Des mots agiles, des mots ardus,
    Des mots hardis ou retenus,
    Des mots du cœur ou bien moqueurs,
    Des haut-le-cœur qui interloquent
    Et qui mettent le cœur en loques.

    Car entre le mot et la mort,
    Il n’y a qu’un peu d’R qui circule,
    Et dans ce bal des mots, des cris,
    Les cris de l’écrit s’articulent
    En moqueries ou en mots-cris.

    Des mots lisses ou qui démolissent,
    Qui se débattent ou qui bâtissent,
    Mots dits, bien dits ou bien mal dits,
    Mots nouveau-nés ou démodés
    Car le mot naît, puis le mot ment,
    Puis le mot râle, et mord, et meurt
    De son dard qu’il a arraché
    Et qui est resté attaché
    A la plaie qu’il vient de fouailler.

    Et peu importe le moment
    Où s’est éteinte la rumeur !
    Quand la plume a vidé son fiel,
    Alors arrivent les mots doux.

    De tes blessures, ils sont le miel,
    Quand ils glissent, ils font un bien fou !
    Écris là cette douceur sourde
    Qui apaise de ses mots dits
    Tous les maux étranges qui sourdent
    De ta béance des maudits.

    Et maintenant, allez, écris !
    Et maintenant, ça râle et crie !
    Avec ou sans carte vitale,
    C’est juste ici que tu t’étales !
    Là où c’est marqué d’une croix !
    Que cela soulage la tienne !
    Tel est l’objet de cette antienne
    Gratuite ! Qu’est-ce que tu crois !

    Les mots sont des médicaments,
    Leurs murmures sont des calmants,
    Dépasse la dose prescrite,
    Ici la sagesse est proscrite !

  14. Durand dit :

    CAUTION, VORSICHT, ATTENZIONE, CUIDADO, PRECAUCION, VARNING, PREVIDNO, FORSIKTIG, VAROITUS, DIKKAT, LET OP, UPOZORNENI, OPREZ, VYSTRAHA, en un mot…
    NIEBEZPIECZENSTWO…gaffe quoi….l’engin que vous êtes en train de déballer de son carton n’est pas un objet ordinaire.

    Ce n’est pas une vulgaire fronde à l’usage des gamins enclins à exploser la vitrine de la boucherie chevaline.

    Ce n’est pas un jouet à laisser à la disposition de n’importe qui.

    Avant d’envisager son utilisation veillez bien à ce qu’aucune des fentes ne soit couverte par un morceau de plastique ou tout autre objet, parpaing, chaise métallique ou bulldozer.

    Ne les obstruez pas en plaçant l’appareil entre deux lits, derrière un canapé convertible en action ou sous un paquebot en train de couler.

    Ne placez pas l’appareil à proximité d’un radiateur éteint, il pourrait se refroidir.

    Ne l’installez pas dans un environnement clos tel un frigidaire ou une assemblée nationale, sauf si une ventilation adéquate est prévue.

    N’exposez pas l’appareil à la pluie. Les mots peuvent rouiller. Si l’appareil vient à être mouillé, par une larme, en tombant dans un évier, un lavabo, la cuvette des wc, la douche, la baignoire, la piscine, débranchez le, ôtez le jeune feuillage flétri des mots et contactez immédiatement un réparateur agréé.

    Bref, une fois que vous aurez réglé les petits inconvénients inhérents à la mise marche de toute machine complexe et révolutionnaire, vous pourrez vous laisser aller….au bout de 15 jours…à l’utiliser.

    Attention c’est un lanceur de mots d’alerte à ne pas laisser entre toutes les mains.

    Essayez le d’abord, par exemple sur votre chat, en douceur: « Alors mon petit salaud chéri, tu as encore chié hors du bac…ou peut-être pas ? »

    Ou plus abordable à sa plante « Petite misère, serais-ce encore toi qui a osé égarer une feuille flétrie sur mon tapis turque ? Je n’ose y croire! »

    Une fois que vous serez bien entraîné, risquez-vous progressivement à balancer quelques suppositions vaseuses mettant en cause l’intégrité d’un autre.

    Si ça passe, montez d’un cran (appuyez sur le bouton « Storm », en anglais dans le texte!) et balancez quelques vérités bien salées à ceux qui se sucrent sur nos fraises pas mûres, nos saumons gonflés à l’eau et nos laitances de cafard.

    Attention, l’effet boomerang n’est pas inévitable.

    Evitez les têtes de pont, n’oubliez pas votre casque…un pas à la fois en avant, deux en arrière.

    On ne devient pas frondeur du jour au lendemain. Ca serait trop facile. Tout un chacun passerait déjà ses nuits debout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé