Lignes de la main

1 Response

  1. Lafaurie Alain dit :

    Tout le monde croyait qu’elle était analphabète, et se moquait de cette ignorante.
    Mais nul ne se doutait qu’elle savait lire dans les lignes de la main.
    Un jour, alors qu’elle était en cuisine pour préparer une ratatouille, elle s’entailla la main en
    découpant des courgettes. La cicatrice résultante fit dévier sa ligne de chance.

    De ce jour, le hasard- mais peut-on parler de hasard- lui fit prendre un drôle de chemin. Un après-midi de septembre elle découvrit sur la plage déserte un jeune homme qui s’était profondément entaillé le talon sur un tesson de verre en courant imprudemment les pieds nus. En examinant sa blessure, elle eut une révélation. Elle pouvait lire sur sa plante comme sur un livre ouvert. L’avenir du jogger lui apparaissait encore plus clairement que si elle avait déchiffré les lignes de sa main.

    Si vous passez à Ars en Ré, notre analphabète est désormais installée dans une maisonnette derrière l’église. On raconte qu’un certain Lionel fait partie de ses nombreux clients. Sur la façade de son habitation est apposée une plaque discrète : Sylvie Pabête, podomancienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *