En 1531 déjà, un atelier d’écriture, contribution de C de Gabory

« Bande de Rustres »

« Vous, accros de l’écriture créative, addicts des jeux littéraires et autres adorateurs du mot et de la plume, êtes les descendants directs des Rustres. Cette filiation détruit tout ce que l’on vous a raconté sur la naissance des ateliers d »écriture et surtout cela ne vous rajeunit pas.

Dès 1531, la République de Sienne, Italie centrale, abrite à l’ombre d’un chêne son premier atelier. Non pas un groupe de lettrés issus des grandes familles de banquiers mais quelques artisans parmi les plus humbles : maréchal-ferrant, fourbisseur d’épée, drapier, papetier se réunissent sous le nom de Congrégation des Rustres. L’écriture en groupe se vit, alors, comme un espace de liberté et de solidarité et de transgression face au quotidien mais aussi face à une pression sociale, politique et religieuse écrasante.

Comme vous, ces artisans de la Renaissance sont guidés par la même envie, la même joie d’écrire, de jouer avec les mots, de titiller son imaginaire et, oserais-je dire, d’éveiller leurs idées.

Tout comme vous, leur production foisonnante, variée, pétillante révèle le divertissement, le partage voire chez certains un secret espoir… la publication ! »

Contribution Cécile de Gabory, auteure d’une thèse d’état en langue et littérature italiennes, la Congrega des Rozzi, des ateliers à la scène.

4 Responses

  1. Marie-Ange dit :

    Merci Hazem, c’est une information intéressante !

  2. Hazem dit :

    C’est très plaisant de voir qu’au fil de la vie de l’humanité, il y a toujours eu des personnes qui se sont tourné vers l’écriture pour s’exprimer, jouer, râler, en somme : vivre 🙂 Et encore plus plaisant de voir qu’ils sont là où on ne les attends pas !

  3. Marie-Ange dit :

    Oui, effectivement, c’est inattendu !!!

  4. S.MOreau dit :

    Etonnant ! Cela mériterait un livre, cette histoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.