Ecrire en chiffres

Un français sur trois souhaite écrire un livre d’après les  chiffres

2 % profitent des vacances pour se jeter à l’eau, au sens propre comme au sens figuré.

Parmi les aspirants écrivains, les 50-60 ans dominent.

Normal, la plupart se lancent dans l’histoire de leur famille, racontent leur vie, partagent leurs expériences.

Mais que font les autres sur la plage ?

Ils lisent.

Quoi ?

Un peu de tout. Plutôt des magazines chez les hommes, principalement des romans chez les femmes

Je suis dyslexique. De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau. Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris. Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

2 Responses

  1. Antonio dit :

    Est-ce une réelle étude ou un cliché pris, sur un pan de plage ?
    Pourquoi la proportion de romans serait-elle plus à l’avantage des femmes ? J’en vois beaucoup avec des magazines et mots fléchés, genre ‘Femme actuelle’, pour ne pas parler de Voici ou Gala … et les hommes emmènent de plus en plus le livre qu’ils ont commencé à la résolution du jour de l’an et qu’ils aimeraient bien finir … enfin ! C’est juste qu’ils l’on souvent oublié à l’hôtel ! 🙂
    Promis, dès le mois d’aôut, je recompte sur la plage ! 🙂

  2. Michel Ciesiolka dit :

    Ainsi, les hommes se cultivent à force de magazines (j’imagine lesquels !). Les femmes, par les romans (mais lesquels ?). Pendant ce temps là, les enfants sont devant leur consoles de jeux (même à la plage…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.