Ce mercredi, c’est pot-pourri

LES MOTS NOUVEAUX DU PETIT ROBERT 2022 Information transmise par M. Bailly que je remercie.

Biographie en zigzag

On me propose souvent de lire des biographies zigzagantes

On me propose souvent de lire des biographies zigzagantes. Je veux dire par là, qu’il n’y pas une unité de vie, mais des instants de vie disparates.
C’est rarement une vie qui se déroule, un voyage à travers le temps vécu : il n’y a pas vraiment de début, peu de rebondissements et pas vraiment une fin.
La vie, si je me fie à la mienne, n’a évidemment rien d’une ligne droite, c’est une accumulation, sans queue ni tête, de chances et malchances, de rencontres, de doutes, d’espoirs, de retournements de situations, etc.
Mais si vous voulez que votre biographie soit intéressante à lire pour un public, il faut qu’elle donne le sentiment d’une continuité. Cela implique de mentir et d’enjoliver un peu. De romancer…
Au risque de faire croire que nous sommes aujourd’hui, la même personne que nous étions hier.

J’enfile l’art mur pour bombarder des mots cœurs

La première fois qu’un graff de Miss Tic a retenu mon attention, c’était il y a… je ne vous dis pas.
Un graff au pochoir sur mur parisien dans une petite rue proche du grand quotidien France Soir. (Un million cinq cent mille exemplaires vendus chaque jour)
L’esquisse d’une jeune et jolie femme à la chevelure noire comme son pull accompagnait une légende jouant avec les mots « J’enfile l’art mur pour bombarder des mots cœurs ».
Je fus tout de suite conquis.
Après des années de galère et d’ennuis avec les flics et la ville. À l’époque, un tag était une détérioration de biens.
Dans les années 2000, la mode s’intéresse enfin à elle : Kenzo, Vuitton, etc. La Poste édite même des timbres inspirés de ses pochoirs.
Précurseuse de l’art urbain en France, Miss Tic est morte, dimanche dernier, d’une saloperie qui a pour nom : cancer.

Nos sosies artistiques nous font la g….

Google n’a pas fini de nous surprendre. Avec Art Selfie il nous offre est une étonnante fonction dans son application Google Art et Culture. À partir d’un selfie, le plus utilisé des moteurs de recherche est maintenant capable de chercher et trouver les personnages de tableaux célèbres qui vous ressemblent le plus à partir d’un selfie (photo portrait de vous)
Je l’ai testé, c’est surprenant et amusant, mais pas toujours très valorisant…
Faites le test. Vous prenez un selfie de votre visage et vous le soumettez à Google. Le moteur de recherche analyse votre image et trouve dans sa base de données d’œuvres d’art des ressemblances avec des personnages de tableaux, dessins, lithographies, etc.

Petit coup de pub pour un salon

Je suis hors-n’homme. Un neuroatypique à dominance dyslexique. 
De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau.
Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris.
Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

7 Responses

  1. mijoroy dit :

    Moi aussi j’aime beaucoup ces graff, qui regroupent pêle-mêle écritures, dessins, couleurs flamboyantes. Je suis épatée par la dextérité des graffs ( mon propre fils me surprend par ses créations) sur la manière de faire à main levée de jolies lettres, et d’en respecter les proportions:)

  2. Photonanie dit :

    J’arrive ici par hasard et je suis déjà conquise…
    J’adore l’art urbain et jouer avec les mots, alors quelqu’une qui combinait les deux ne peut que me toucher.

    • mijoroy dit :

      Hello Bernadette, et tous les samedis , Pascal nous propose des jeux d’écriture qui mettent nos neurones et notre imagination en ébullition 🙂 Au plaisir de te lire .

  3. MALLERET dit :

    J’adore « J’enfile l’art-mur pour bombarder des mots coeur » de Miss Tic. je vais regarder sur Google s’il y a quelque chose sur « elle ».

    Pots-pourris toujours bien venus. Merci Pascal. Vive les mercredis !
    Tes facétieux neurones tu en as fait un fantastique avantage

  4. 🐀 Souris verte dit :

    🐀L’ art-mur en-filet de soi !

  5. Elisa Tixen dit :

    J’adore ces pots-pourris, si mal nommés. Merci pour le partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé