Bientôt le « Méli-mes-mots »

Ce sont les vacances, le bien-être, le calme, l’inaction…

Examinez ces questions :
Emportez-vous systématiquement votre téléphone lorsque vous vous absentez de chez vous,
ne serait-ce que pour une heure ou deux ?
Que ce soit pour flâner ou pour faire quelques emplette à droite à gauche.


Trouvez-vous toujours une bonne raison pour trimbaler cet appareil « indispensable » avec vous ? Prétextant par exemple, une panne éventuelle, un appel professionnel ou familial, comme pense-bête, agenda ou GPS.
Si c’est le cas, prenez conscience que cette dépendance anesthésie beaucoup l’imagination et réduit les relations sociales.
Même les enfants ou les animaux en pâtissent lors de leur sorties.



Peut-être pourriez-vous sereinement passer de bons moments sans cet appendice électronique ?
Seul en tête à tête avec vous-même ?
Prendre le temps de rêver, songer, méditer, réfléchir et trouver l’idée d’un roman, d’une nouvelle,
voire d’un exercice d’écriture créative à nous proposer…😉


Question secondaire sans aucun rapport avec ce qui précède : Un livre existe-t-il quand personne ne le lit ?


Bientôt le Méli-mes-mots, un mille-feuille Éveilleur d’idées®

À partir du 2 septembre l’article du mercredi sera remplacé par un rendez-vous mensuel : Le Méli-mes-mots. Des brèves sur l’écriture, la littérature, l’imagination et la créativité. Dans le même esprit que Brèves de créa d’il y a cinq ans.


Je suis hors-n’homme. Un neuroatypique à dominance dyslexique. 
De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau.
Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris.
Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

7 Responses

  1. RENATA dit :

    Moi pas du tout il reste très souvent à la maison d’ailleurs on me reproche souvent d’être injoignable , tant mieux , de plus il est perpétuellement sur silencieux et je le consulte quand j’y pense .
    Moi , je suis interloquée par l’étalage sans pudeur de la vie des autres partout , qu’ils sachent que ça ne m’intéresse pas !!!!
    Moi je préfère le coq de mon village , les grenouilles de mon étang , les cloches de ma vieille église classée et celles des belles tarines de nos montagnes (que certain veulent faire taire)
    Moi j’aime parler en face à face , j’aime la rencontre .
    On me l’a offert , je n’en voulais pas . Je veux rester libre …
    A découvrir le méli-mes-mots pour moi , Pascal

  2. oholibama dit :

    Hello Pascal
    J’en ai un contre mon avis
    je dois l’emmener partout avec moi…
    Juste par précaution plus que par envie
    d’appeler qui que ce soit.
    Belle vacances à vous tous et toutes
    Prenez soin de vous.
    yvette.

  3. camomille dit :

    Allô… Allô !
    Moi, c’est le tel des autres qui m’insupporte !
    Pitié…. marre de savoir que la tata Yvette sera là au week-end, marre de savoir que la robe bleue ne vous va plus, marre de savoir qu’il y a de l’eau dans la gaz entre Pierre et vous, marre de savoir que la gâteau de Jeannine était une tuerie, marre marre marre marre.
    Allô… Allô ! Ah… c’est toi Monique, justement fallait que je te raconte qu’hier…

  4. 🐀 Souris verte dit :

    📞🐀 allô ? allô ! Ce chien de garde est à la laisse à table, en voiture, en réunion, rendez-vous pendant les ateliers ou quand j’ai les mains dans la farine ! Déjà, ça limite ! Mais il m’a sauvé la vie lorsque dans mon lit d’hôpital après une dizaine de sonneries vaines j’ai appelé le bureau des infirmières et là… miracle… Dans les 3 minutes qui ont suivi la porte s’est ouverte… Il était temps !
    À l’hypermarché, lorsque je cherche désespérément la promotion de la semaine, un coup de fil à l’accueil et voilà ! Je l’ai !
    N’ayant pas d’ordinateur juste mon smartphone il me suit comme un toutou. Quel plaisir quand on m’appelle ou qu’il m’indique un mail… Chouette ! On ne m’a pas oubliée !
    Et puis comment pourrais-je vous lire, amis des mots.
    Quel plaisir d’entendre la voix de Pascal dans ses préambules, son petit accent titi qui nous réjouit L’Ours et sa souris et qui nous rappelle de bons moments dans nos alpages !

    Ceci dit, le méli-mes-mots nécessite quelques explications sur le mode d’emploi !!! Ou peut-être on est bêtes ! Heureusement qu’il y a le téléphone et internet !!! 🐀

    • Pascal Perrat dit :

      Trop sympa. Surtout venant de la part d’une mélomane très avertie.
      Je vais donc cultiver mon « accent titit » Ici aussi on aime bien, je trouve pourtant que l’accent parisien et populaire de mon époque est plutôt criard et désagréable, à l’opposé de l’accent d’ici, si chantant, souvent harmonieux.

  5. Paul Tarrep dit :

    Il est vrai que la plupart des personnes, dans les lieux où elles attendent, se focalisent sur leur téléphone portable et rien d’autre. Le monde autour d’elles n’existent plus. Elles préfèrent le virtuel, être en lien avec le fictif.

  6. durand JEAN MARC dit :

    Oui, Pascal, j’emmène toujours mon téléphone avec moi ce qui limite nettement mes sorties car je n’ai que 550 mètres de fil 😉

    Mon phone, honnêtement oui, mais je ne m’en sens absolument esclave. Contrairement à beaucoup de gens qui déambulent perpétuellement le nez sur l’écran, moi ça va!

    Un exercice d’écriture à proposer…oh oui, bien sûr…je n’osais pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.