AMOUR + CONFIANCE = un enfant dyslexique avec un bel avenir

Il existe de nombreuses thérapies pour « traiter » la dyslexie, mais aucune n’a vraiment été évaluée par les pouvoirs publics. Même la rééducation orthophonique, qui bénéficie d’une bonne presse en terme d’efficacité, n’a pas fait l’objet d’évaluations sérieuses.
C’est encore plus flou pour les thérapies dites alternatives. Et elles sont nombreuses… Cela dit, chaque approche redonne au moins de l’espoir aux parents et de la confiance à l’enfant.

Selon mon expérience, il n’y a pas meilleure thérapie que l’amour des parents pour leurs enfants dyslexiques.
AMOUR + CONFIANCE = un enfant dyslexique avec un bel avenir. Car la plupart des dyslexiques ont des atouts insoupçonnés.

6 Responses

  1. COULON MARIE dit :

    Je suis dylexique! Effectivement la confiance et l »amour m’ont » sauvée » sans oublier les heures de travail …… Aujourd’hui je suis retraitée. J’étais professeur des écoles spécialisée et je viens de faire paraître un ouvrage « J’aide mon enfant dyslexique » chez Eyrolles sorte de guide émaillé de nombreux exemples pour venir en aide aux parents et aux enseignants désireux de comprendre et de venir en aide à un enfant dyslexique.

  2. CaptainMurk dit :

    Et bien le monsieur dyslexique a bien de la chance d’avoir rencontré quelqu’un de fiable, de mon coté c’est un peu le désert de gobie, pas une âme charitable avec de la patience >.< … Bref non on ne devient pas dislexyque dans le temps, on né comme ça et on vie avec. Si vous voulez savoir ce a quoi à droit un dislexyque tout les jours je vous invite à aller lire cet article : http://dyslexiefrance.wordpress.com/signes/ Personnellement je suis à 34/37 Et bien je peux vous assurez que l'éducation change tout. Mon cousin qui est dyslexique mais qui a été pris en charge dès son plus jeune age est maintenant l'un des responsables de l'entreprise Air Liquide quand à moi, les profs n'ont jamais décelé ça chez moi mise à part ma tante quand j'étais au lycée donc bien trop tard pour tout corriger et bien je suis qu'un simple hotliner…

    Donc si vous avez un doute sur votre enfant n’hésitez surtout pas à aller le faire consulté, ça peux sauvé quelqu'un ^^

    • Pascal Perrat dit :

      Vous avez raison. On ne devient pas dyslexique, ce n’est pas une maladie contagieuse.
      Le livre américain que vous citez est intéressant, j’ai rencontré son auteur, mais il faut le lire avec beaucoup de recul. Tous les dys ne sont malheureusement pas des génies.

  3. Pascal Perrat dit :

    Pas que je sache. Selon les spécialistes on vient au monde dyslexique. Les causes sont loin d’être clairement identifiées. Problèmes oculaires, confusion gauche-droite, déficit de l’attention, conflit psychique ou hérédité, rien n’est certain.

    Amicalement

  4. Mariefly dit :

    Cela vaut sans doute pour tout enfant d’après mon expérience 🙂

    Savez vous si on peut devenir dyslexique en vieillissant? J’inverse de plus en plus les lettres en écrivant avec mon clavier d’ordinateur.

    Amitiés

  5. S.MOreau dit :

    Je suis d’accord. j’ai rencontré un dyslexique. Depuis 23 ans, je lui donne amour et confiance, cela marche ! Mais il faut être déterminé car avec eux rien n’est jamais gagné. Tout est à recommencer presque à chaque incident de parcours. Les qualités pour les accompagner : aller jusqu’au bout de ses idées et être très patient. Bon courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.