Une résolution facile à tenir

Janvier est le mois des bonnes résolutions : cesser de fumer, maigrir, pratiquer régulièrement un sport, finaliser un texte, etc. On y croit fermement, on est convaincu de tenir les promesses qu’on s’est faites.
Puis les jours passent et les effacent…

En ce début d’année je vous propose une résolution facile et agréable à tenir, faire une cure de vitamine NAT.
Elle ne coûte rien, ne demande aucun effort et ses bienfaits sont immédiats.

natureDe quoi s’agit-il ?  D’un simple contact avec la nature
( Vitamine NAT = nature )
La sagesse populaire conseillait déjà de « prendre un bon bol d’air » pour être en forme ou se changer les idées.
Des recherches viennent de montrer que ce conseil était frappé au coin du bon sens.
En effet, il est aujourd’hui prouvé que le contact avec la nature améliore notre santé mentale et physique. 

Des chercheurs se sont aperçu, par exemple, qu’après deux promenades en forêt, l’immunité des marcheurs s’améliore étonnamment. Leur souffle et leur mémoire aussi.
Mais ce n’est pas tout ! Comme tonitruent les publicitaires. D’autres chercheurs de l’université de Melbourne ont observé qu’admirer la nature augmente la concentration et la créativité.
Donc, pour
 nous qui écrivons des fictions et sachant que marcher apporte des idées, impossible de passer à côté d’une cure de Vitamine NAT.
Cherchez bien, il se trouve toujours toujours un petit coin de verdure pas loin de chez soi.
Mais
 peut-être habitez-vous dans une mégapole, dans ce cas il ne vous reste plus qu’une résolution à prendre : écrire, chaque jour, quelques lignes à l’encre verte avant de rejoindre votre clavier rétro éclairé…

9 Responses

  1. Peggy dit :

    Les Chinois le savaient depuis des millénaires !! J’ai la chance pratiquer du QI Gong dans un parc depuis des années…..J’ai pourtant eu de sacrées pannes d’écriture !!

    Peu importe, c’est toujours un moment de bonheur.

    Meilleurs voeux à tous

  2. oholibama dit :

    Bonjour
    Déambuler auprès de mère nature apporte calme et sérénité. La déambulation débute souvent avec chien, qui demande chaque jour sa dose. Alors chaussant bonne chaussure et manteau chaud, la laize en main et le harnais poser sur son dos…il frétille et montre son enthousiasme.Tout cela pendant vingt bonne minute et quand on doit rentrer chien montre bien son désaccord. Un point pour lui.Y.

  3. Antonio dit :

    Un article que j’ai vu passer sur FB parle de « bain de forêt » (le Shinrin-Yoku ) pratiqué au Japon. Il corrobore celui-ci.

    http://snip.ly/CG5p#http://www.cassiopee-blog.com/4-raisons-de-pratiquer-le-bain-de-foret/

  4. durand dit :

    Moi, cela fait des années que je vis dans un tronc d’arbre. J’y fabrique mon papier, y taille mes crayons. Mon voisin l’écureuil me stocke des noisettes, des noix et des sous pour les grands froids boursiers.

    En face, la grenouille de la mare bricole des confitures de fleurs de lotus. Ca m’adoucit le tempérament.

    Dessous les taupes creusent les galeries de ma bibliothèque. En frottant leur fourrure sur le cuir des reliures, elles évitent toute moisissure. Un sacré boulot mais pour les remercier, je leur ai offert de superbes loupes/lunettes de chez Alf,le loup.

    Dans la ramure, une chouette entre deux âges et trois branches relit mes textes, souligne d’un joyeux « Hou hou » chaque faute d’ortaugrafe…(tiens, elle n’a rien dit…elle doit dormir ??) puis les relie encore à gros bouts de ficelle avec son amie mésange.

    Planqué dans mon ermitage naturel je regarde filer les saisons et elles admirent ce courageux spécimen.
    Vivement un bon coup de gelée pour anéantir toute la vermine me poussant sur le crâne et coulant de mes oreilles.

    Que tout soit en place pour accueillir les bourgeons frais de mon printemps littéraire!

  5. eleonore dit :

    que c’est vrai je transmet aux amis

  6. La déambulation amène à la rêverie, à la créativité
    Certains écrivains écrivent en marchant
    Il faudrait, à chacune de nos marches, emmener calepin et crayon pour noter toutes les idées qui viennent à notre rencontre
    et surtout prendre le temps de regarder, d’écouter ce que la nature nous raconte, parce qu’elle en a des choses à dire et à voir

  7. francoise dit :

    je vais vite acheter un bic à encre verte….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *