Un livre c’est comme un tableau, ce n’est jamais fini

Examinez cette question :
combien de temps a-t-il fallu à Umberto Eco pour écrire Le Pendule de Foucault ?
Huit ans…
Et 53 mois à Flaubert pour terminer Madame Bovary.
 
Même Marc Levy, qui n’est pourtant pas un styliste,
met environ 4 mois pour produire un roman en écrivant 15 à 17 heures par jour. 
À cela s’ajoutent environ deux ans de préparation du livre.
 
Pourquoi aborder cette question de temps ?
Parce que j’ai remarqué que la plupart des personnes que nous accompagnons,
ont hâte de finir le livre qu’elles sont en train d’écrire.
C’est tout juste si elles ne l’adressent pas à un éditeur avant que l’encre soit sèche ! 
 
On dirait qu’elles se débarrassent d’une contrainte. 
D’une astreinte qu’elles se sont pourtant volontairement imposée.
 
C’est dommage car leur projet repose souvent sur une superbe idée,
mais elles n’ont pas la patience d’exploiter toutes les possibilités de leur projet d’écriture.  
 
Décider d’écrire un livre, c’est comme désirer participer à un marathon, il faut de l’endurance et du souffle.
 
Pensez-y avant de commencer à écrire un livre, c’est un engagement à durée indéterminée. 
Si vous êtes sprinter, lancez-vous plutôt dans l’écriture de nouvelles. Ce qui ne veut pas dire que c’est plus facile, mais généralement, un nouvelle demande moins de temps..
 
Une abonnée me disait l’autre jour, que cette même envie de mettre rapidement un terme à leurs travaux se retrouve chez les peintres amateurs. Ils veulent souvent exposer avant d’avoir commencé.Tout le contraire du peintre Pierre Bonnard, qui, lorsqu’il se rendait dans un musée où étaient exposées ses œuvres,
attendait que les gardiens aient le dos tourné pour ajouter du bleu. 

Un livre c’est comme un tableau, ce n’est jamais fini.
Il appelle toujours les retouches, les corrections, les précisions. On peut toujours faire mieux.
Personnellement, si je feuillette l’un de mes ouvrages je recommence à le réécrire dès la première page…

Bella

Bella


Je profite de l’occasion pour annoncer la parution chez Edilivre, dans la collection classique, de BELLA, Itinéraire mémoriel, un livre écrit par Janine Gerson, abonnée au blog.

Ce livre, disponible chez Edilivre  en version papier ou numérique, retrace l’histoire d’une famille de la communauté juive grecque, ayant choisi d’émigrer à Paris par amour de la culture française. 
L’auteure, correspondante de presse, nous transmet en 200 pages, un patrimoine inestimable : les traditions.  

3 Responses

  1. Janine Père dit :

    J’ai moi aussi passé des moments passionnants à la recherche de documents, de dates, ou d’évènements historiques pendant que j’écrivais mon livre. La période qui a suivi – l’envoi de mon manuscrit aux éditeurs – a été largement plus éprouvante. Aujourd’hui que mon livre existe, j’ai une occupation à plein temps : le faire connaître…

  2. Fred Nache dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que votre façon de voir et trouve intéressant et agréable de travailler à écrire un livre, qu’il soit ou non publié car il est l’équivalent d’une petite entreprise personnelle avec tous ses à côtés:
    Il suppose la recherche et le travail personnel et solitaire mais aussi les discussions et la recherche de documentation, ainsi qu’en phase plus avancée la présentation du contenu à diverses personnes pour améliorer le texte.
    Alors quand la plupart des remarques sur l’ouvrage deviennent positives, on peut songer à chercher un éditeur mais une bien longue route qui est loin d’être inintéressante précède cette étape.
    De toutes façons on sait au départ à quoi s’attendre puisque M. Boileau a dit:
    Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
    Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
    Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. […]

  3. Peggy dit :

    Cela donne du coeur à l’ouvrage.
    Est-ce que ce n’est pas un peu le « lièvre et la tortue »?
    J’avoue personnellement prendre un immense plaisir à la recherche de documents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.