Toto-Chan, l’antidote rêvé à l’éducation stérile

Parents, éducateurs, enseignants, un petit livre plein de bonheur : Tottochan de Tetsuko Kuroyanagi, Pocket

Une preuve authentique que l’éducation dispensée n’est pas toujours la meilleure et qu’un élève dit « cancre » peut, s’il est considéré, ne pas le rester longtemps

Chaque chapitre est une anecdote permettant de découvrir les méthodes d’éducation inventives, respectueuses et profitables de Monsieur Kobayashi, le directeur.

L’écriture est simple, parfois répétitive, l’auteur a choisir d’écrire comme un enfant peut s’exprimer.Mais il faut aller jusqu’au bout, ça vaut vraiment le coup.

Le comportement de la maman quand Toto-Chan est renvoyée, est exemplaire. Prenez le temps d’y songer…

La postface éclaire l’ensemble et nous réjouit, même si cela se passe il y a 70 ans, il n’est pas utopique d’espérer encore. Parole de dyslexique !

« Toto-Chan est l’antidote rêvé à l’éducation stérile“ Le New-York Times

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *