Ne restez pas plongé dans vos pensées

Vous éprouvez l’angoisse face à la page blanche ?
Ne restez pas figé dans une longue réflexion. Mettez votre pensée en marche !
C’est en écrivant que les idées se forment.
– Commencez n’importe comment et n’importe où.
– Écrivez n’importe quoi : un mot, une phrase, une idée, un chiffre, etc.
L’essentiel est que vous entriez en action, que l’action précède la pensée.
Une fois en action, vous verrez, la pensée suivra.

Vous vêtes « sans mot » face à la feuille blanche ?
Décrivez ce vide avec le maximum de détails et d’émotions.

En décrivant ce vide vous mettrez votre esprit en action et ce qui était un handicap devient un remède.
Votre difficulté à écrire les premières lignes disparaît sans que vous vous en rendiez compte.

Je suis dyslexique. De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau. Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris. Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

1 Response

  1. Hazem dit :

    Merci.
    Moi qui attendai toujours d’avoir une idée et qui me heurtai au vide… Le décrire ! Voilà qui est très long à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.