L’inspiration ne vient pas comme ça !

« Je n’ai pas d’inspiration »,
« Ça ne m’inspire pas »,
« Je manque d’inspiration »

Combien de fois ai-je entendu exprimer ces phrases par des personnes attendant vainement qu’un SAMU céleste vienne à leur secours quand leurs idées tournaient soudainement de l’oeil.

L’inspiration, ce souffle créateur, ne vient pas comme ça, d’un simple claquement de doigts. On peut juste s’ouvrir à cette force mystérieuse en étant disponible, réceptif et patient. C’est tout.
Il n’existe pas un interrupteur sur lequel appuyer pour que la lumière jaillisse. Dommage.

L’enthousiasme, en revanche, suscite l’inspiration. Une personne prompte à s’enthousiasmer accède généralement plus facilement que les autres à la source de son inspiration.
Ce n’est pas sans raison qu’enthousiasme a pour origine le mot grec enthousiasmos : «  « Le Dieu en vous » »

S’émerveiller conduit aussi à l’inspiration.
L’enthousiasme et l’émerveillement sont d’ailleurs les deux facultés qui vieillissent le plus vite chez la plupart d’entre nous.

On confond souvent l’intuition et l’inspiration.
Il semblerait que l’intuition vienne du bas, de la terre et l’inspiration d’en haut, du très loin.
Vaste débat…

B Daheron

Pour Blandine Dahéron, l’inspiration vient du très haut, de l’image du Christ.
Son dernier ouvrage, sur lequel j’ai eu le plaisir de travailler l’an dernier, vient de paraître aux Editions Salvador.

Un jour, une affiche du Christ aux multiples visages s’est incarné dans la vie de Blandine, elle lui a ouvert le coeur sur les êtres qui l’entourent et inspiré ce livre.

Ils m’ont révélé ton visage, Blandine Dahéron. Editions Salvator

4 Responses

  1. Voilà des propos avec lesquels j’adhère parfaitement ! 😉 Et puis, quand l’inspiration ne semble pas venir, on peut toujours aller se promener à la recherche d’idées ou écrire carrément autre chose, trouver un élément déclencheur, etc.

  2. Huguette Caron dit :

    Vous avez raison Françoise en disant que trop de stress peut bloquer et inhiber. Je crois que ça va dans le sens de ce que Pascal avance car il est difficile d’être disponible, réceptif, patient et enthousiaste quand on se sent compressé et obligé.
    Rien à voir non plus avec l’âge car il y a des jeunes déjà blasés et des « vieux »plein de sourires qui génèrent la vie. Ces derniers sont habituellement conscients d’être des créateurs… et ils sont si beaux, je les remercie de leur rayonnement.

  3. Françoise - Gare du nord dit :

    Pas complètement d’accord. Concernant l’enthousiasme et l’émerveillement (et je pourrais même ajouter l’imagination) je pense que la fin de vie professionnelle et des obligations familiales peuvent au contraire les booster. Le stress, les obligations et tout ce qui l’accompagnent peuvent être un véritable bloquant et inhibiteur

  4. Huguette Caron dit :

    Merci beaucoup Pascal pour cette lettre, vous touchez 2 points qui me sont si précieux, l’enthousiasme et l’émerveillement.
    Vous avez raison de dire que ce sont les deux facultés qui vieillissent le plus vite chez la plupart d’entre nous. Je me fais un devoir et un plaisir de les cultiver parce que c’est plein de vie 🙂
    Intuition et inspiration, effectivement un vaste débat… je ressens le premier de l’intérieur alors que le deuxième semble m’arriver par flash, par inspiration de mon souffle, je me sens rarement seule avec mes bons génies 🙂

    Je nous souhaite à tous-toutes de nourrir sans cesse ces heureux moments,
    Namasté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *