La traçabilité d’une idée

Copy

De nombreuses personnes me demandent comment protéger leur idée de roman.

Faut-il déposer son idée chez un huissier, à la société des gens de lettres, dans une enveloppe Soleau, etc. ?

Dites-vous bien qu’une idée ne se protège pas vraiment. Heureusement !
Seule la forme selon laquelle on va l’exprimer peut être juridiquement protégée. Et encore…
Songez que si l’on pouvait déposer et donc interdire toute histoire d’amour basée sur le trio : épouse, maîtresse, mari, plus personne ne pourrait écrire un roman d’amour.

D’ailleurs, où est née votre idée ? Etes-vous capable de prouver la traçabilité de « votre » idée ?

On croit avoir inventé une idée, mais d’où vient-elle ?

De très loin, car on réinvente toujours ce que d’autres ont inventé avant nous.

Cette idée, dont on se croit le créateur, s’est imprégnée un jour dans notre esprit, à notre insu, il y a souvent des années de cela.
Pendant une lecture, lors de la projection d’un film ou l’écoute d’une émission de radio, par exemple.

Depuis, cette graine était enfouie dans notre profonde mémoire et voilà qu’elle a germé subitement, pour une raison que nous sommes incapable d’expliquer.

Il a suffit d’un rien, d’un rapprochement imprévu, d’une subite analogie, ou peut-être était-elle simplement dans l’air du moment.
Toujours est-il que, persuadés d’avoir trouvé une idée originale nous allons l’exploiter.
C’est alors que notre créativité va la remettre au goût du jour.

Mais il faut se faire à cette idée et faire preuve d’humilité, on s’inspire toujours des autres.

La naissance d’une idée est indéfinissable. Elle vient de très loin, du début de l’humanité.

C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles le copyright est fortement remis en question.

De plus en plus d’auteurs permettent, sous certaines conditions, la libre circulation de leurs textes.
Ils sont en Copyleft ou licences Créative Commons.

NOTA :

Pour pouvoir être protégée une œuvre doit remplir ces deux conditions :

  • être originale : est considérée comme originale une oeuvre qui représente l’expression de l’effort intellectuel de l’auteur  
  • déjà mise en forme : la création de l’auteur doit être bien ébauchée ; une simple idée présentée en quelques mots n’est pas « protégeable ».

Je suis hors-n’homme. Un neuroatypique à dominance dyslexique. 
De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau.
Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris.
Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

2 Responses

  1. S.M dit :

    C’est vrai, le droit d’auteur prend de la hauteur. Le monde change…

  2. Daniel Mathieu dit :

    Merci Pascal pour cet article et pour la mention du Copyleft (protection libre de droits sauf en cas d’exploitation commerciale, encore que celle-ci puisse même être authorisée par l’auteur). L’édition en ligne, par ex. permet faire connaître son oeuvre de cette façon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.