Imprimantes 3D, elles séduiront bientôt les plumitifs

Dérivées des imprimantes 3D, les premières imprimantes alimentaires pointent le bout de leur technologie.
Si les premiers modèles restent rudimentaires et pas tout à fait au point, ces machines à tout copier ne tarderont pas à trouver leur place dans la restauration. Et, quelques années plus tard, dans nos cuisines où l’on pourra imprimer aussi bien le fameux frichti mitonné par grand-maman que la « traditionnelle » bûche de Noël.

Chouette ! penseront les optimistes, cela nous laissera plus du temps pour écrire !

Quelle horreur ! grommelleront les pessimistes. Bientôt les robots écriront à notre place ! Le premier illettré venu, n’aura plus qu’à se coucher sur le divan d’un psy, régurgiter son passé et attendre que la machine couche sa vie et ses vices sur le papier.

Personnellement, je pense que ces robots écrivains ne tarderont pas à se mettre au service des plumitifs, comme c’est déjà le cas pour les journaleux, aux États-Unis.
Il suffira d’entrer son CV et des bribes de sa vie dans l’imprimante 3D et elle les mixera avec des phrases toutes faites, assaisonnées aux clichés.   

Ceux qui trempent leur plume dans leur nombril et dont le fond de leur pensée est stéréotypé pourront alors se persuader d’être écrivains.
Quant aux politiques, ils 
n’auront plus besoin d’écrivains fantômes pour écrire leur oeuvres.
On n’arrête pas le progrès…  

6 Responses

  1. Laurence noyer dit :

    A quand le pouvoir de dire avec des mots ce que l’on ne peut dire avec des mots !

  2. Michel-Denis ROBERT dit :

    Le progrès est en marche.
    Il est même en vol.
    Il vole dans les plumes,
    Au propre comme au figuré.
    Que les meilleures plumes restent,
    Qu’elles continuent d’enchanter
    Et qu’elles anticipent sur lui !

  3. George Kassabgi dit :

    On n’arrête pas le progrès… on y est dedans… les imprimantes 4D suivront les 3D…

  4. Mizio dit :

    Bonjour,
    Voici différentes imprimantes 3D :
    http://www.3dnatives.com/3D-compare
    Si elles arrivent à écrire une bio, je serai surpris.
    Cordialement

    • Pascal Perrat dit :

      Vous avez raison, il ne s’agit pas d’imprimantes 3D, telles celles dont vous faites la promo involontairement, mais plutôt de robots écrivains bientôt auteurs de romans de gare.
      Amicalement

  5. durand dit :

    Oh la la….Pascal, quel aigreur! Les robots écrivains, moi, bête, en lisant certains « machins » (masculin de machines)édités à tous les vents de la mode, du profit ou de la contemplation du nom qui brille, je croyais que cela existait déjà, et depuis longtemps.

    Grotte alors! Les premiers crobars de Lascaux ont peut- être bien été gravé par des robots d’intra terrestres, ceux qui coulent des jours tranquilles dans la lave, au centre de la Terre interdite depuis peu à la circulation de tout diable polluant.

    Et les pyramides, des parcmètres, les hiéroglyphes le mode d’emploi des horodateurs ?? Le pharaon, la mesure la plus étroite d’un gouvernement rétréci ??
    Juste un grand boutiquier, un entasseur de symboles et de plaques d’or pour décorer son hors bord…traverser un conduit d’égout…bien chargé vers l’au delà, le plus loin possible de la misère des peuples.

    Mais tout ça est bien peu, par rapport à mon nouveau programme poilitique, celui d’un mouvement dont j’exigerai d’être le seul adhérent, que surtout personne ne me suive et piétine mon ombre, le bien nommé mouvement « EN MARGE ».

    Programme définitif en cinq points:

    1. Le droit pour tous au non-sens giratoire.
    2. Le devoir pour chaque enfant à la contradiction, l’art de dire n’importe comment quelque chose n’ayant aucun intérêt palpable et exploitable.
    3. La construction internationale d’échinoduques pour permettre à toutes les races de hérissons de se mesurer librement aux piquants des autres.
    4. Le droit évidemment pour les robots de ne pas se reproduire, ni entre eux, ni avec des humains, ni avec des hérissons.
    5. Le droit de ne pas être Dac avec moi….et de changer de trottoir, sous peine de se voir non pas lécher mais piétiner les godillots.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé