Exercice inédit d’écriture créative 206

vieux-reve

 

La famille Illusion a le regret de vous faire part
du décès d’un vieux rêve…

 

39 Responses

  1. Clémence dit :

    La famille Illusion a le regret de vous faire part du décès d’un vieux rêve…

    Mon très cher ami,
    Mon très cher Pascal, (j’ose espérer que vous ne m’en voudrez pas d’user d’un peu de familiarité)

    Quelle gageure que de vouloir me faire rédiger ce faire-part…
    Le décès d’un vieux rêve ?
    Un seul…. Ne peut-on mourir à plusieurs, comme dans un accident de car, de train, de bateau, d’avion, de navette spatiale même…

    Hum, en ces tristes heures que vit la famille Illusion, je reconnais devoir être un peu plus respectueuse….

    Mais, au fait, la connaissez-vous personnellement, cette famille Illusion ? Est-elle une partie intégrante de votre généalogie ?
    De mon côté, je ne me fais pas d’illusion, je ne la connais pas, elle ne figure dans aucun de mes répertoires : ni famille, ni amis et encore moins connaissances…
    C’est peut-être regrettable, car, se nourrir d’illusions ne doit pas coûter cher par ces temps qui courent, et, vu que la vie est de plus en plus chère….
    Ah, me voilà à nouveau irrévérencieuse et bassement matérielle ! Honte à moi….Rejoignons le troupeau, ne nous égarons pas comme les moutons de Panurge et revenons sur le sujet : votre préoccupation, la rédaction du faire-part…

    Mais, savez-vous, mon cher ami, que le faire-part, tradition ancienne, s’envoie quelques jours après l’événement qui le motive et s’adresse aux personnes qui n’ont pu assister aux obsèques ou que l’on n’a pas souhaité inviter aux funérailles. Dans ce cas, je me devrai aussi de mentionner tous les membres de la famille (que je ne connais pas, je vous le rappelle) et ce, jusqu’aux cousins issus de germains.

    Par contre, si vous souhaitez la présence de la famille proche ou éloignée, amis intimes… il y a lieu de rédiger une lettre d’invitation aux obsèques….

    Est-ce donc bien la formule « faire-part » que vous souhaitez me voir rédiger ?
    Pourriez-vous également me préciser si vous optez pour le bristol à envoyer par courrier ou la simple photocopie placardée sur tout espace public autorisé ?… Je sais que cela semble un peu cavalier de vous poser cette question, mais lors de mon dernier voyage enToscane, j’ai pu voir ces…Hum, voilà que je m’égare à nouveau !
    Votre peine, par empathie, embrume mes neurones….

    Dans l’attente de vous lire, je vous présente mes meilleures salutations et vous confirme mon entière disposition à participer à cette délicate rédaction.

    …..

    Mon cher ami,

    Ayant pris connaissance de votre dernière missive ainsi que des circonstances de ce décès, je vous propose le texte suivant :

    Monsieur et Madame Hypnos- Illusion,
    Docteurs es rêves allégoriques,
    Corus et Dolos,
    Mania et Némésis
    Morphée et Phème,
    leurs enfants ;
    Zéphyr,
    Chaos et Hélios,
    Héra et Iris,
    leurs petits-enfants
    ont la tristesse de vous annoncer le décès inopiné de leur ami intime Mythe Icare, après un long vol et un écrasement sur le dôme de la Salle Impériale du Palais de Topkapi.

    Istanbul, le 9 février 2015.

  2. Françoise -Gare du Nord dit :

    La famille Illusions Perdues a le regret de vous faire part du décès d’un vieux rêve.

    Nécrologie :
    Très jeune, il se révéla très éveillé pour son âge bien que parfois vite dissipé.
    Toute sa vie, il fut poursuivi par les uns, pourchassé par les autres, mauvais pour les tourmentés mais beau pour les enfants innocents, étrange et pénétrant pour les poètes, caressé par les amoureux, lucide pour des extra-lucides.
    Des prisonniers s’y évadèrent, des morts-la-faim s’en nourrirent, des désespérés s’y accrochèrent, des femmes s’y évanouirent.

    Pour lui, des châteaux se bâtirent en Espagne, des interprétations se firent à Vienne, des plans furent lancés sur la comète et on alla même sur la Lune

    Mais ce vieux rêve se brisa contre la réalité de la vie, jamais ne s’incarna et finit par devenir fou.

    De la part de :
    Folie de grandeurs son épouse
    Chimère, Rêverie, Espérance et Utopie ses filles
    Songe, Souhait et Vœux ses fils
    Déception, Amertume, Regrets, Remords, Cauchemar, Mirage et Gueule de bois ses petits-enfants

  3. Halima BELGHITI dit :

    La famille Illusion a le regret de vous faire part du décès d’un vieux rêve…
    Ce rêve, mort d’une belle mort à 97 ans, a rendu l’âme lorsqu’Edmond, son auteur, s’en est allé paisiblement par un bel après-midi d’été, entouré des siens. Depuis qu’il a sept ans, Edmond rêvait de faire le tour du monde. Ce rêve l’accompagna toute sa vie. Il se disait toujours : « il faut juste attendre le bon moment. Viendra le temps, où, je pourrais réaliser mon rêve ». Les moments de son existence s’enchaînèrent les uns après les autres, mais Edmond garda ce rêve intact au fond de son coeur. A 28 ans, à la fin de la guerre, Edmond y pensa de nouveau : « c’est le bon moment. Je vais faire le tour du monde, se disait-il. Je vais enfin réaliser mon rêve ». C’était sans compter sur le regard d’Héloïse qui croisa le sien, lors d’un bal populaire qui célébrait la libération de Paris. Ils se marièrent quelques temps plus tard, et Edmond se mit en quête d’un emploi pour nourrir sa famille. Six enfants plus tard, notre homme s’était fait une jolie situation et était devenu un membre influent de la communauté. Le temps passa, ses enfants devinrent parents et eurent des enfants, qui en eurent à leur tour. Devenu arrière-grand père, Edmond pouvait se féliciter d’avoir eu 15 petits enfants et presqu’autant d’arrière-petits enfants. Mais de tous, c’est Thomas qu’il préférait. Du haut de ses 9 ans, Thomas était aventurier et intrépide. Edmond se retrouvait en lui et lui parlait souvent de son vieux rêve. Sur son lit de mort, Thomas s’était approché d’Edmond et lui avait susurré à l’oreille : « Ne t’inquiètes pas grand-papi, je réaliserais ton rêve, je ferais le tour du monde en bateau!  » Alors Edmond lui avait gentiment souri et s’était éteint paisiblement en pensant, « mon rêve a une seconde vie, comme c’est merveilleux !  »
    Halima BELGHITI

  4. patricia dit :

    Il était une fois la famille Illusion, vivant dans un château féérique aux murs gris avec des volets entrebâillés, dominant l’orée d’un bois encaissé dans un vallon ; De part et d’autre du château, des vignes abandonnées survivaient sur un terrain négligé.
    Le grand père, nommé « l’Enchanteur » proposait aux visiteurs naïfs d’entretenir leurs illusions .Il avait transmis à toute sa descendance le flambeau.
    La grand-mère, appelée « Chimère » et ses enfants, se nourrissaient chaque soir d’illusions devant la cheminée. La joie régnait dans cette tour d’ivoire.
    Le vieux rêve se passait de génération en génération.
    Le père, appelé « Poltron » et la mère, « Utopie », pris dans ce tourbillon de rêves insensés, s’aveuglaient. Leurs enfants timorés se repliaient sur eux-mêmes.
    Seulement, un jour, le petit fils devenu grand, décida de ne plus croire à toutes ces illusions .Il les mis dans un grand sac et les enterra dans la cour du château durant la nuit.
    Le matin, branle-bas dans la maison ; toute la famille désemparée, en perte d’illusions, ne sait plus à quel Saint se vouer. Comment survivre à cette catastrophe ?
    Enterré ! : le vieux rêve d’antan.
    Cette perte brutale des illusions noya la famille dans une réalité trop dure à supporter .On ne sut jamais ce qu’elle est devenue.
    Seul le petit fils nommé « Eveillé »trouva l’issue et décida d’utiliser le fantasme comme moyen de survie. Il s’allongea sur le sol et se mit à imaginer qu’il reposait sur un tapis de roses ou de laine douce, si épais, que son corps se détendait ; puis il partait en voyage où son cœur le guidait ; le sourire se précisait au fur et à mesure de ses découvertes ; il se sentait libre d’aller dans les sphères les plus lointaines au gré de ses désirs.
    Un jour il créa une autre famille du nom de Fantasme. Avec dame « Plaisir », ils eurent beaucoup d’enfants et vécurent heureux, au bord des flots de leurs humeurs vagabondes. Ils souriaient à la Vie au rythme de leurs fantaisies
    Et que deviendront- ils ?

  5. PPerrat dit :

    Un chant de révolte de paix, belle idée. Reste à la mettre en musique, je crois qu’en ce moment on a pas encore trouvé un chef d’orchestre talentueux.

  6. Regis dit :

    « La Famille illusion a le regret de vous faire part d’un vieux rêve…
    J’ai repoussé la feuille blanche et tapoté le stylo sur la table avec un soupir.
    — Toi qui aimes écrire, ceci devrait être facile pour toi !
    Tel avait été le désidérata de la famille.
    C’est tout juste si mon beau-frère n’avait pas articulé le mot plaisir.
    J’avais bien vu le coup de coude de ma sœur au moment où il il avait ouvert la bouche.
    Tu parles d’une joie !
    Déjà, ce genre de littérature, ce sont les vieux lecteurs qui se précipitent dessus en premier.
    Certains pour vérifier qu’ils ne sont pas des ectoplasmes en train de lire le journal pour l’éternité D’autres pour….. Tiens, oui, tiens pour nous remercier ne pas figurer sur la page.
    Ou plus triste, pour compter les minutes ,les jours où on rejoindra, le copain, l’amant ou l’amante, la cousine délurée…
    Et pourtant, on devrait tous brûler en enfer depuis longtemps. Ils n’ont jamais eu un travail satisfaisant, ont subi les humeurs de petits chefs eux-mêmes..,
    Oh bien sûr, ils se sont battus pour une meilleure vir pour leurs enfants et pour leurs amis où même des inconnus….
    Et au soir de leur vie ,c’est même un des membres de notre famille, Illusion Scientifique qui leur procure leurs pires cauchemars…
    Alors aujourd’hui que leur dire, que leur annoncer ?
    La fin même du berceau de leur rêves, la perspective qu’en levant le regard vers le ciel ce qui en tombera ne sera même plus le soleil bienfaisant où la pluie nourricière de la terre ?
    Eh bien après tout non, ni les rêves, ni nôtre famille n’est disposée à s’éteindre . Il suffit de le vouloir et tous ensemble. Après tout, un message de condoléances c’est aussi un message de solidarité, non ? Et si on en faisait, une missive d ’espoir, un chant de révolte et de paix ?

  7. La famille Illusion a le regret de vous faire part
    du décès d’un vieux rêve…
    Ci-gît Proust et sa recherche du temps perdu
    Ci-gît Icare et ses ailes hall(ucin)ogène
    Ci-gît La grenouille et ses chimères bovines
    Ci-gît Les lendemains qui chantent
    Ci-gît La petite sirène et ses jambes divagantes
    Ci-gît La fin de la faim dans le monde
    Ci-gît Christophe Colomb et ses méditations orientales
    Ci-gît Les roses pourpres qui crèvent l’écran du Caire
    Ci-gît La pierre philosophale et son mirage de l’or-plomb
    Ci-gît Le poète et ses perles de pluie
    Ci-gît La môme Piaf et son « décroché de lune »
    Ps :La famille Illusion et l’ensemble de ses rêves a la joie également de vous faire part de la naissance du petit Songe et de sa cousine la petite Imagination, descendants l’un de Marry Poppins, l’autre de La vie en rose.

  8. Antonio dit :

    « La famille Illusion a le regret de vous faire part du décès d’un vieux rêve. »

    – Tu lis, ça Charles ?
    – Oui, je sais.
    – Tu savais ? le vieux ?
    – Oui, le vieux.
    – Mais…
    – Oui, je sais.
    – …
    – Il y a trente ans, au cimetière des fantasmes.
    – Mais alors il était vivant !
    – Oui, tout ce temps. Le corps a été repêché dans la mer Utopique. Il y a dix jours.
    – Comment ça ?
    – Il revenait d’Amérique dans un avion sans elle, sa réalité. Il devait la rencontrer, elle l’attendait les pieds sur terre, au pays des possibles.
    – Et ?
    – L’avion qui le transportait n’avait plus assez d’essence ou bien une panne de moteur, on ne sait pas bien. Il est tombé comme une feuille… de papier qu’il était, trop longtemps rangé dans son tiroir sans doute, avant de se déchirer en mer et effacer à jamais le vieux.
    – Et elle, qu’est-ce qu’elle va devenir ?
    – Elle ne le connaîtra jamais. Elle va poursuivre sa vie, mariée à la raison élevant ses trois enfants. Un grand garçon au nom de Regret, et deux filles splendides, Carrière et Réussite.

  9. PPerrat dit :

    Voilà une belle histoire sans fin, une parlote infinie très bien contée. J’ai eu le plaisir d’y rencontrer un verbe en disgrace : « déroger ». La classe.

  10. Nadine de Bernardy dit :

    La famille Illusion a le regret de vous faire part du décès d’un Vieux Rêve.
    En lisant ce faire-part dans les pages du Figaro,Hermeline frémit de curiosité.
    De quelle famille Illusion s’agissait-il? Et ce Vieux Rêve, ces étourdis avaient omis d’en préciser le prénom et la généalogie.
    Des Illusion, il y en avait pléthore . Elle – même, née d’Utopie de Malmaison, était une d’Illusion d’Optique de Müller par alliance, ayant épousé Jehan d’Optique de Müller,cousin de Fulgeance de Grande Illusion de Marcegac,la branche aînée qui possédait ce si charmant château dans le Loiret.
    Il y avait aussi beaucoup d’Illusion perdus de vue car trop roturiers pour être fréquentables.
    Son époux étant absent, Hermeline se demanda qui pourrait la renseigner. Mais bien sûr ! Sa belle soeur, Marie Agnès, la soeur cadette de Jehan qui avait épousé un baron autrichien au nom imprononçable . Elle était incollable sur ce chapitre là.
    – Allô, Marie Agnès ,ma chère, comment allez – vous? Je ne vous dérange pas? Parfait . Avez – vous lu le journal ce matin ?
    -…Ah! et alors ?Voyez – vous qui peut être ce Vieux Rêve là ?
    -…Non! Pas possible ! Vous en êtes sûre? Il devait avoir dans les cent ans dans ce cas
    -…Oui,oui c’est vrai, les Vieux Rêves ont la vie dure. Vous souvenez – vous de celui qui s’est éteint il y a environ cinq ans chez les d’Illusion de Montorgueil
    -…Si, si, c’était un Vieux Rêve aussi. Il les a mené en bateau jusqu’au bout en leur faisant miroiter un héritage fabuleux dont ils n’ont bien sûr jamais vu le moindre liard
    -…Exact, celui-là même, un vieux fripon coureur de dot
    -…Comme vous dites. Et donc le Vieux Rêve de ce matin serait un fils de votre grand mère paternelle
    -… non non, ne soyez pas gênée . Je comprends,il y a des personnages dont il vaut mieux taire l’existence.Même à son propre petit fils n’est-ce pas?
    -…Peut être, mais quand même Marie Agnès…
    -…C’est assez rare en effet un Vieux Rêve comme celui-ci,pas de quoi se vanter
    -…Et avec une divorcée en plus…
    -…Parti où ?
    -…Dieu du ciel! Pourquoi pas sur mars ?
    -…Excusez moi,vous avez raison,il n’y a pas matière à plaisanter.Cela a dû vous faire un choc d’apprendre cela ce matin dans le journal
    -…Si personne n’en parlait, qui donc…
    -…Sa fille! Illégitime donc ! Diantre,notre cousine en quelque sorte. Vous en connaissiez l’existence?
    -…Bien bien,mais Jehan,lui, non . S’il l’avait su, il m’en aurait parlé je suppose.
    C’est donc moi qui vais devoir le lui annoncer,il va tomber des nues le pauvre homme
    -…Avec ménagement bien sûr, vous pouvez me faire confiance Marie – Agnès.Mais vous – même, comment avez vous pu garder ce Vieux Rêve secret toutes ces années. C’est un peu vexant pour nous,non?

    -…Ah! vous aviez promis à votre grand’mère…
    -…Je saisis, et si en plus votre directeur de conscience vous l’avait conseillé,vous ne pouviez déroger.
    N’en parlons plus
    -…Mais non je ne suis pas fâchée,seulement un peu…….déroutée dirons – nous et….
    -…Très bien Marie Agnès, moi aussi. »

    Hermeline claqua le combiné sur son support.
    Elle allait voir la belle- soeur avec son secret. Une cousine adultérine!
    Vite son répertoire,ses lunettes :
    « Allô,Sophie-ma-chère,avez – vous lu le Figaro ce matin ? Non, Eh bien figurez-vous…

  11. DUMOUCHEL dit :

    La famille Illusion a le regret de vous faire part
    du décès d’un vieux rêve. Son départ pour la fumée aura lieu ce lundi à 15 h en l’église de Chimère dans la ville de Ouillins. La famille ne souhaite pas de chimère mais quelques hallucinations seront les biens venues. Cet avis n’est pas un canular mais comme vous le savez nous vivons dans l’irréel depuis des années. Nous laisserons donc place aux fantasmes après cette cérémonie et grâce à un dernier tour de passe passe nous espérons pouvoir entrer dans le monde de la palissade !

  12. Sabine dit :

    Un jour j’ai repeint mon sous-sol. Toute une semaine, je ne suis défoulée. Un fond blanc, et des petits dessins partout. Le mur de la cage d’escalier est le mur des horreurs. Entre autre, j’ai peint ces quelques lignes, qui vont bien aujourd’hui avec les illusions perdues.

    Jérémicare

    Jérémie est plus futé qu’Icare.
    Il a mis de la colle forte sur ses ailes.
    Pourquoi Icare n’y avait-il pas pensé ?

    Jérémie est plus futé qu’Icare.
    Il ne volera pas si haut.
    On ne sait jamais…la colle.

    Il s’est approché du bord, il a sauté.

    Jérémie était plus futé qu’Icare.
    La colle n’a pas fondu.

    Et sous ce charmant et joyeux poème, j’ai peint un soleil qui perd ses gouttes sur un cimetière, donc les tombes fondent….

    D’accord ce n’est pas drôle, mais moi je me marre toute seule quand j’écris ces petites horreurs…

  13. joailes dit :

    La famille Illusion a le regret de vous faire part
    du décès d’un vieux rêve …
    Pas de serrements de coeur.
    Comme c’était celui du dentiste, le docteur K.Nine de la rue chicot, une couronne a été offerte par la municipalité.
    Rappelons que ce dentiste, qui exerçait sa profession depuis plus de trente ans, en a soigné et arraché, des dents … Pourtant, son rêve était d’être poète.
    Toutes nos condoléances, docteur …

  14. Catherine M.S dit :

    Leçon de sagesse

    La famille Illusion a le regret de vous faire part
    Du décès d’un vieux rêve.
    Le père y croyait dur comme fer, la mère aussi
    Le petit forcément, et pourtant …
    Depuis quelques temps, il observait discrètement
    Le visage de ses parents
    Il y voyait apparaître de jolis dessins, pas très réguliers,
    Qui avaient tendance à s’accentuer quand ils souriaient
    Et puis dans leurs cheveux quelques éclats lumineux
    Comme des fils d’argent.
    A chacune de ses visites il notait deux, trois changements,
    Le rythme était plus lent
    Les repas moins copieux
    Les conversations moins légères qu’avant.
    Et puis il y a eu aussi quelques oublis
    « Ah tiens, c’est toi mon petit,
    Mais on ne t’attendait pas aujourd’hui
    Ce n’est pas grave, maman,
    J’ai tout mon temps. »

    Le petit a bien grandi et il a tout compris
    Ses parents avaient bel et bien vieilli
    Ils se croyaient immortels, mais on leur avait menti.
    Alors il a décidé d’alerter la population
    Pour leur dire d’arrêter de se bercer d’illusions
    Il a rédigé des centaines d’avis sur lesquels il a écrit
    « Ne croyez pas tout ce qu’on dit
    C’est inéluctable, tout le monde vieillit,
    Mais trêve de procrastination
    Retenez cette leçon:
    Dès maintenant, mesdames,messieurs,
    Vivons vieux ET heureux »

  15. Christine Macé dit :

    La famille Illusion a le regret de vous faire part du décès d’un vieux rêve…

    La troupe au complet s’est rassemblée pour un dernier hommage. Aujourd’hui pas de défilé bruyant, le Cirque des illusions est en deuil et traverse la ville silencieusement derrière le vieux corbillard qui cahote et hoquette sur le pavé luisant.
    En d’autre temps, ils se seraient installés dans ce village, d’abord un peu à l’écart, histoire de pas faire d’histoire : on sait jamais avec les autochtones. Mais une fois la populace rassurée, ils auraient défilé dans un concert de trompettes et tambours.
    En tête du cortège, il y aurait eu rancœur et déception caracolant comme de beaux diables. Suivies de chimères, duperies et enchantements qui feraient des galipettes savantes au milieu des badauds ahuris. Juste derrière on aurait vu espérances, fantasmes et fiction se tenant gentiment par la main en agitant de la fumée multicolore. Toute la troupe aurait été là : imposture, leurre et mensonge, liés l’un à l’autre pour ne pas risquer de les voir s’éparpiller dans la foule de plus en plus dense.
    Le préféré des gamins, comme toujours, ç’aurait été le roi de la magie qui manie mirage, prestidigitation et trucages en multiples tours de passe-passe. Et la jolie acrobate avec son partenaire trompe-l’œil, les rois de la haute-voltige, juste devant l’éternel couple de clowns, utopie et trucage, qui ferment invariablement la marche en se tapant dessus gaiement. Les enfants innocents auraient cavalé après cette drôle de troupe entraînée par un monsieur Peu-loyal qui hurlerait dans un vieux haut-parleur qu’il les attendait tous au tournant pour une représentation exceptionnelle, unique en son genre, inoubliable !… Sûr qu’ils seraient venus, nombreux, les voir faire leur tour chacun son tour, qu’ils les auraient fait rêver, divaguer, extravaguer, planer, frémir, crier, pleurer, prier peut-être…
    Mais le vieux rêve est parti, comme ça, d’un coup, et tous se demandent, en le suivant vers sa dernière demeure, s’ils sauront encore donner le spectacle à la hauteur de la réputation du grand Cirque des Illusions…

    Bon dimanche, Christine

  16. Smoreau dit :

    La famille Illusion a le regret de vous faire part du décès d’un vieux rêve… Il s’est éteint en paix. Il a tout fait de son vivant pour être exaucé. Au seuil du grand saut, il n’avait rien à regretter. Il avait bossé dur pour se transformer en souhait réalisable, mais en vain. Il avait même tenté un outil de développement personnel pour se transmuter en OBJECTIF. Au sein d’un groupe, il avait exploré sa motivation, sa détermination, son courage. Il n’en avait pas vraiment envie. Depuis sa naissance, il était « rêve ». Rêve bleu, rêve endormi, doux rêve… Tous les rêves ne doivent pas être réalisés. Un rêve, cela berce et c’est bon. Devenir objectif, ce sera peut-être pour une autre vie. Né doux rêve pour accompagner les sommeils, le vieux rêve s’est endormi à jamais, heureux.

    • PPerrat dit :

      En fin de compte, ce rêve se voulait performant mais il vivotait dans un monde où l’on se berce d’illusions rose bonbon.
      Il s’est peut-être endormi dans un nuage de barbe à papa. On attend sa réincarnation.

  17. ourcqs dit :

    La famille Illusion d’optique a le regret de vous faire part du décès d’un vieux rêve… d’invisibilité, espoir de tous, pouvoir jouer sur la disparition dans les moments difficiles ou cocasses, tout en conservant parole, parfum, contact physique. La devise du clan reste « ne pas se fier à la réalité », certains nous entraînent dans les vibrations des lignes et des couleurs, plongeant dans un univers d’instabilité, d’autres nous donnent le vertige avec des mouvements improbables de forts contrastes, expériences fantastiques. Hallucinations, mystifications, autres univers loin des repères.
    Image et magie , belle anagramme pour la famille

  18. PPerrat dit :

    Joli texte, à lire et relire en grignotant Un petit Beurre Lune. Saveur poétique garantie
    100% Coeur de Lune

  19. Kacyne B. dit :

    Minuit! Je ne dors pas!
    C’est le jour, plutôt la nuit, où mon amie Mona, la lune, est si ronde.

    « – Comment çà, votre amie?
    – Mais oui, Monsieur, je la connais depuis si longtemps. Je vais vous raconter :

    A l’école primaire, un jour, l’instituteur, ce cher Mr Boulay, a expliqué que la lune avait une influence sur les marées!

    Consternation!

    C’est comme s’il avait déclaré que le Père et la Mère Noël existaient!

    Cette vérité scientifiquement reconnue dépassait mon entendement.

    Et de ce jour, je portais un autre regard sur la lune. Peu à peu, nous devînmes amies, une vraie amie, puisqu’elle est toujours là, présente et fidèle.

    Mais excusez-moi, Monsieur, Mona m’attend. »

    Stupéfaction!

    Elle est bien là, blafarde dans la nuit noire, mais que lui arrive-t-il?

    Elle est carrée!

    Je rêve? Je me pince. AÏe! Je suis donc éveillée et la lune toujours carrée.

    Je délire? je me frotte les yeux : toujours carrée.

    Je me détourne, respire profondément, compte jusqu’à cent : toujours carrée.

    « -Bonne lune, Mona! Mais pour qui te prends-tu? Un ravioli frais? Un petit Beurre Lune? Tu es amoureuse d’un mathématicien obsédé par la géométrie? Tu fais la rebelle? Tu ne veux plus être ronde? C’est un vieux rêve?

    -Ecoute-moi, nous savons toutes les deux que, bientôt, tu ne seras plus sur terre, alors regarde! »

    Et Mona remue, s’étire, et maintenant elle n’est plus qu’un immense cœur, parfait et lumineux!

    Une larme glisse sur ma joue!

    Aujourd’hui, sur la pierre tombale de la famille Illusions, on peut lire:
    « Ci-gît Cœur de Lune! »

  20. Dick Maudit dit :

    La famille Illusion a le regret de vous faire part du décès d’un vieux rêve.

    Elle a cru que ça cesserait un jour. Qu’on lui laisserait couler des jours heureux.

    Mais non, plus le rêve est coincé entre deux eaux, plus on le poursuit.

    Et plus il est fatigué, plus on croit aisé de l’attraper.

    Seul le sénile et le fou pourchassent leur rêve au delà des autoroutes de la

    mer.

    Et ils sont demeurés plusieurs à vouloir à tout prix amortir le poids de leur

    survie.

    Ils hallucinent leur ambition. Ils barbotent au rêve son gras, laissent les

    carcasses aux oiseaux bien peu boucaniers.

    Ils craignent les chants des rêves. Au mieux c’est une sirène, au pire un

    monstre abyssal avec lequel il sera toujours Leviathan, plus tard, de discuter.

    En attendant, tant que le rêve apporte la lumière, ils en profitent pour

    éclairer leur grotte encéphalique. Mais l’illumination ne vient pas.

    Les crabes les auscultent, les envahissent et les achèvent.

    Mais d’autres reviennent, du Sud Ouest, toujours collés aux basques du

    rêve.

    Et le rêve épuisé s’échoue en bande sur une île mirage, une oasis flottant sur le

    désert des océans.

    Il s’éteint, faute d’utopie.

    L’homme s’en retourne au sec, dans les chaussettes de son ennui.

    Il écoute sur les écrans les histoires qu’il ne sait plus raconter.

    Il ne s’est même pas rendu compte de la mort du rêve.

    D’avoir trop profité de la franchise des baleines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.