Appartenez-vous à la génération 3 000 signes ?

Appartenez-vous à la génération qui ne lit un article de presse que s’il n’est pas trop long ? Une page, au maximum. Encore faut-il que le sujet vous concerne au premier chef. Un livre que s’il n’est pas « trop gros » ? 150 à 200 pages, pas plus…  Sauf si c’est le best seller dont tout le monde parle.
Comme vous êtes abonné à ce blog, je ne le pense pas. Toujours est-il que la presse raccourcit de plus en plus ses articles et que les « pavés » de 600 pages rebutent la plupart des personnes. C’est la génération Internet avancent les « experts », « Sujets courts, idées courtes », disent les plus ronchons.

2 Responses

  1. ARRES Patrick dit :

    Le plus court possible, oui, mais pas dans le sens « presse » :
    Les médias, quels qu’ils soient, sont parvenus à réaliser le « vide de la pensée ». En effet, c’est comme à la pêche à la ligne : on place un appât en bout de ligne où se cache un hameçon et, le poisson, bien nigaud, s’il le saisit, y laissera la vie. C’est dire ce que deviennent les lecteurs, auditeurs et téléspectateurs de médias!

    Une stupidité peut être énoncée en trois mots, une pensée intelligente, de même, mais les deux peuvent être « délayées » en 300, 600 ou 1 000… mots; on obtient ainsi, une stupidité logorrhéique, mais avec un facteur exponentiel aggravant; pour une pensée intelligente, c’est y perd son état en se retrouvant en phase terminale de stupidité.

  2. hemp dit :

    Les visiteurs de votre site peuvent galement accéder à une information pertinente parmi plus de 5 millions de pages web indexes sur Sensagent.com. Il s’agit, en 3 minutes, de trouver le plus grand nombre de mots possibles de trois lettres et plus dans une grille de 16 lettres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot *