7 conseils pour enrichir vos dialogues

Dans les manuscrits que nous recevons, j’ai repéré une constante : la faiblesse des dialogues.

Normalement, chaque dialogue devrait servir l’intrigue et la faire avancer. Ce n’est pas toujours le cas.

Parfois, je me dis que pour un roman, on devrait demander l’aide d’un ou d’une dialoguiste.
Procéder comme pour un film et payer une personne qui sait, en quelques mots, affirmer le style d’un personnage.

Quelqu’un qui, naturellement, laisse de côté les banalités habituelles : Bonjour ! Comment allez-vous ? Bien et vous ?, etc.

Quelqu’un qui ne donne pas la parole à des personnages si leurs dialogues ne font pas progresser l’histoire, créent des tensions ou provoquent des émotions.

michelaudiard_nbJe me suis référé à Michel Audiard un maître en la matière, et suivi ses conseils pour dresser une liste succincte
de ce qu’il faut faire et ne pas faire quand il s’agit de faire dialoguer des personnages fictifs.

1 . Eviter les longs dialogues qui informent, sans aucune tension ou émotion entre les personnages.

2 . Jamais un personnage ne doit raconter longuement sa vie.
Comme dans la vie réelle, les lecteurs n’aiment pas les longs monologues de personnages qui ne parlent que d’eux-mêmes.

3. Pas de phrases longues et toujours complètes.
Personne n’emploie continuellement que des phrases complètes et parfaites dans une conversation.

Utiliser souvent des phrases courtes, voire incomplètes et un mot pour y répondre : Oui, non, d’accord, entendu, parfait, etc.

4. Donner à chaque personnage son propre style de parole.
Penser aux différences d’âge, de statut, de job, de sexe, d’éducation, de lieux, d’époque.
Ne pas oublier que les femmes dissertent généralement plus que les hommes.

5. Faire bouger et gesticuler les personnages : « tandis qu’ils traversaient la rue »,
« Elle croisa les jambes », « Il bondit de son siège se mit à arpenter.»,
« Elle lui toucha le bras. « , Il serra les dents », etc.

6 . Éviter de répéter à l’envi le nom des protagonistes.

7. Lire impérativement ses dialogues à haute voix. Pour vérifier s’ils sonnent juste ou faux.

Je suis dyslexique. De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau. Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris. Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

 

1 Response

  1. durand dit :

    Puis Pascal se détourna de son blog.

    « Et chérie, pourras tu jeter un œil sur le blog du jour ?

    Elle, agacée tourna les talons.

    – Excuse mon Loulou, mais j’ai des choses plus importantes à faire. Ca fait deux semaines que la pelouse attend, alors hein, ton blog ?

    Lui, tout guilleret de son auguste et mâle patience

    – Allons ma puce, lâcha t’il dans un sourire, tu sais bien que je t’ai promis,dès demain de changer l’eau de la piscine afin que tu puisses y baigner ta sculpturale silhouette!

    – Bon, Pascal arrête de te foutre de moi!

    Elle balança un grand coup de pied au chien qui malheureusement ronflait à proximité.

    – Si tu ne t’occupes pas immédiatement de restaurer la vieille grille, c’est toi qui va dérouiller.

    L’homme, outré par une telle virulence laissa son blog dériver au hasard d’un petit vent d’été.

    Il se dirigea vers l’établi en marmonnant: » M’en fous, j’y retournerai cette nuit »

    (L’auteur décline toute responsabilité au cas où certains personnages auraient la malencontreuse idée de ressembler à certains êtres vivants…. et ronflants)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Temps limite dépassé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.